Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 23 octobre 2010

CE N’EST QU’UN AU REVOIR… 23 octobre, 2010

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 10:21

Et oui mes chers amis, le moment est venu pour moi de vous quitter quelques temps…

 » DILEMME « 

La joie de partir quelques jours me ressourcer en Ardêche, mais aussi la tristesse de vous quitter…

Alors je me permets de paraphraser, en toute modestie, l’inégalable Annie Girardot :

 » Je ne sais pas si je vais vous manquer, mais Vous, vous allez me manquer! « 

Aussi, pour être plus près de vous pendant cette période, j’ai programmé chaque jour quelques articles, retour prévu le 04 Novembre…

CE N'EST QU'UN AU REVOIR... 0tmn41q1

Jean Claude

                                                                            

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 23 octobre 2010

CA S’EST PASSE UN 23 OCTOBRE

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 9:56

Budapest se soulève au nom de la Liberté, c’est en 1956.

La manifestation tourne rapidement à l’émeute. Cette effervescence puise son origine dans les espoirs soulevés par la mort de Staline.

Huit mois plus tôt, en février 1956, Nikita Khrouchtchev, Premier secrétaire du Parti communiste d’URSS, critique son prédécesseur dans un rapport secret au XXe Congrès du Parti communiste d’URSS, à Moscou.

Le 28 juin 1956, à Poznan, en Pologne, des revendications ouvrières débouchent sur de violentes émeutes qui amènent les Soviétiques à placer à la tête du pays le dirigeant réformiste Wladyslaw Gomulka, emprisonné quelques années plus tôt sur ordre de Staline.

À leur tour donc, le 23 octobre, les Hongrois réclament le retour à la présidence du Conseil d’Imre Nagy (prononcer Nog), un communiste modéré expulsé du pouvoir en avril 1955.

Les dirigeants hongrois appellent Nagy à la tête du gouvernement mais décrètent par ailleurs la loi martiale et demandent aux troupes soviétiques qui stationnent autour de la capitale de les aider à rétablir l’ordre.

Dans un premier temps, les Soviétiques tentent mollement d’intervenir avant de se retirer le 27 octobre.

Les Hongrois croient que l’heure de la victoire a sonné. Le pays s’enflamme. L’insurrection dégénère le 30 octobre avec, à Budapest, l’occupation du siège du parti communiste et le massacre de ses occupants ainsi que de gardes qui n’ont rien à voir avec le régime détesté.

Imre Nagy est gagné par l’euphorie du mouvement populaire. Il s’engage dans la voie de la démocratie et du multipartisme. Le 1er novembre, il forme un gouvernement de coalition.

Il annonce aussi le retrait de la Hongrie du pacte de Varsovie… C’est plus que les Soviétiques n’en peuvent supporter.

Dès le dimanche 4 novembre, l’Armée Rouge investit Budapest. Au total pas moins de 8 divisions et plusieurs centaines de chars du dernier modèle (T54). Les insurgés, étudiants aussi bien que salariés, résistent avec héroïsme mais n’en sont pas moins écrasés.

La répression fait environ 200.000 morts tandis que 160.000 personnes se réfugient en Europe de l’Ouest. Imre Nagy sera pendu quelques mois plus tard.

imre.jpg

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 23 octobre 2010

23/10/2010

Classé dans : PROVERBES, DICTONS, CITATIONS — jcn54 @ 9:38

PROVERBE :  » Les sentiers ombragés entretiennent la boue. « 

DICTON :  » Octobre en bruine, hiver en ruine. « 

CITATION :  » Celui qui peut attribuer un chiffre à une émotion est un con « 

( Slogan de Mai 68 )

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 23 octobre 2010

SAMEDI 23 OCTOBRE 2010

Classé dans : EPHEMERIDE DU JOUR — jcn54 @ 9:33

296è jour de l’année, 69 jours restants, 42è semaine, aujourd’hui on fête les Jean de Capistran.

Le soleil se lève à 08h23 et se couche à 18h46.

Pleine lune.

Il y a 64.304.726 habitants en France, et 6.922.681.429 sur Terre.

 

 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake