Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 19 novembre 2010

ET SOUDAIN 19 novembre, 2010

Classé dans : NUAGES — jcn54 @ 16:33

le ciel… 

cielardeche.jpg

s’enflamma, en ce crépuscule naissant…

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 19 novembre 2010

PORTES ANCIENNES ARDECHOISES (3)

Classé dans : PORTES ANCIENNES — jcn54 @ 10:17

Comme je vois que vous appréciez, je vous en remets quelques unes…

nv04075.jpg

nv04104.jpg

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 19 novembre 2010

SAUMON EN PAPILLOTE AUX POIREAUX

Classé dans : CUISINE LEGERE — jcn54 @ 10:14

saumon.jpg

INGRÉDIENTS : (4 pers.) 4  blancs de poireau, 1 orange, 4 filets de saumon de 150 g, 1 cuillerée à soupe de baies roses, sel, poivre.

Préchauffez le four à 200 °C Th 6 ou 7. Nettoyez les poireaux. Émincez-les finement. Plongez-les dans de l’eau bouillante salée pendant 1 à 2 minutes environ. Égouttez-les.
Prélevez le zeste de l’orange. Plongez les lanières dans de l’eau bouillante. Égouttez-les puis coupez-les en petits dés.
Étalez 4 feuilles de papier sulfurisé. Salez et poivrez les filets de saumon et installez-en un sur chaque feuille. Parsemez les dés de zeste d’orange. Disposez  du blanc de poireau autour du saumon. Parsemez de baies roses. Refermez les papillotes.
Enfournez-les pour 10 à 12 minutes selon l’épaisseur des filets de saumon.
Servez les papillotes dès leur sortie du four.

Bon appétit.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 19 novembre 2010

CA S’EST PASSE UN 19 NOVEMBRE

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 10:11

La légende du Masque de fer, c’est en 1703.

À la fin du règne de Louis XIV, le 19 novembre 1703, un mystérieux prisonnier meurt à la Bastille (Paris). Il est enterré quelques jours plus tard sous le nom de Marchiali dans le cimetière Saint-Paul.

Cet homme d’une cinquantaine d’années aurait vécu en prison pendant deux ou trois décennies, d’abord à Pignerol, une forteresse alpine située entre Briançon et Turin, jusqu’en 1681.

Là-dessus, il aurait été transféré au fort d’Exiles, dans le Piémont, jusqu’en 1687, puis à Sainte-Marguerite de Lérins jusqu’en 1698, enfin à la Bastille… toujours sous la surveillance du même geôlier, Bénigne Dauvergne, dit Monsieur de Saint-Mars, ancien mousquetaire !

Huit ans après sa mort, la princesse Palatine, belle-soeur du roi de France, le fait sortir de l’anonymat en le présentant dans sa correspondance comme un milord anglais qui aurait comploté contre la France…

La littérature et la légende vont s’emparer du personnage et le rendre célèbre sous le surnom de «Masque de fer» car nul n’a jamais pu voir son visage caché par un masque de velours noir (et non de fer).

Son identité ne tarde pas à susciter bien des hypothèses. Est-il le frère jumeau de Louis XIV, comme l’a prétendu Voltaire ? ou le fils adultérin d’Anne d’Autriche et du duc de Buckingham ? Est-il, comme le croient d’autres, le duc de Beaufort ? un bâtard du roi Charles II d’Angleterre ? le comte de Vermandois ? le surintendant Fouquet  ? Est-il…  ?

fer.jpg

 

Avec son talent coutumier, Alexandre Dumas a fait revivre dans Le vicomte de Bragelonne l’hypothèse d’un frère jumeau de Louis XIV né huit heures après ce dernier.

Dans Le Masque de fer(Tempus), l’historien Jean-Christian Petitfils évoque l’hypothèse d’un certain Eustache Danger, valet de son état, mis au secret pour ne pas dévoiler la conversion secrète du roi Charles II d’Angleterre au catholicisme.

Monsieur de Saint-Mars, fâché de n’avoir plus qu’un valet à garder après eu sous sa férule le surintendant Fouquet et le duc de Lauzun, aurait lui-même monté la mystification du masque de fer pour se donner de l’importance…

Cela dit, la plupart des historiens s’accordent aujourd’hui pour reconnaître dans le «Masque de fer»un agent double, le comte Ercole Mattioli (ou Antoine-Hercule Matthioli) en s’appuyant sur une lettre datée de 1770 et signée d’un certain baron Heiss.

Secrétaire d’État du duc de Mantoue Charles IV de Gonzague, il aurait trahi son maître ainsi que le roi de France en révélant aux Espagnols des négociations secrètes relatives à l’acquisition par la France de la place forte de Casal. Louis XIV l’avait alors fait enlever à Venise et écrouer en 1669, en veillant toutefois à ce qu’il vive toujours dans une confortable aisance.

Il n’est pas exclu qu’un domestique, tenté par cette vie de coq en pâte, ait bien voulu prendre la place du comte et permettre à celui-ci de reprendre sa liberté à l’insu de tous.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 19 novembre 2010

19/11/2010

Classé dans : PROVERBES, DICTONS, CITATIONS — jcn54 @ 9:50

PROVERBE :  » Ferveur de novice ne dure pas longtemps. « 

DICTON :  » A Saint-Tanguy, toujours temps gris. « 

CITATION :  » L’ignorance s’accompagne de fanatisme et suscite le fanatisme. « 

( Constantin Zuraïo )

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 19 novembre 2010

VENDREDI 19 NOVEMBRE 2010

Classé dans : EPHEMERIDE DU JOUR — jcn54 @ 9:46

323è jour de l’année, 42 jours restants, 46è semaine, aujourd’hui on fête les Tanguy.

Le jour se lève à 08h05 et se couche à 17h06.

Lune croissante pleine à 81%

Ce jour, à Monaco on célèbre le Jour du Prince de Monaco.

 

 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake