Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 4 février 2011

ALBERT ANKER 4 février, 2011

Classé dans : ART — jcn54 @ 9:51

Merci à H-IL qui m’a fait découvrir ce peintre.

 http://hillerhodan.canalblog.com/ 

 

Albert Anker, né le 1er avril 1831, mort le 16 juillet 1910, est un peintre suisse.

Il fait partie des Impressionnistes.

Anker est né à Anet, un village situé à la frontière linguistique entre la Suisse romande et alémanique, village où il a vécu longtemps et qui inspira un très grand nombre de ses œuvres. On peut parler de réalisme social : on découvre une Suisse paysanne souvent modeste où des enfants pieds nus écoutent les leçons d’un maître sévère ou attendent leur tour à la soupe populaire. Nous viennent certaines images de Millet ou des frères Le Nain. Des figures d’huissiers et d’usuriers sans pitié et des portraits de secrétaires de commune rappelleraient volontiers certaines caricatures de Daumier.

Il réalisa des scènes rustiques, des portraits d’enfants et de vieillards, des natures mortes. De 1859 à 1885, Anker participa aux Salons parisiens, et sera médaillé d’Or en 1866. Le peintre fit des séjours en Bretagne, en Forêt-Noire et en Italie. L’artiste travailla également pour la maison parisienne Deck Frères en décorant sur faïence. En 1878 Anker fut décoré de l’ordre de Chevalier de la Légion d’Honneur.

ecole3.jpg

Fillette qui mange de la soupe

ecole2.jpg

La petite convalescente

ecole1.jpg

École de village en Forêt Noire

ecole.jpg

École de village

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 4 février 2011

LES NAVETTES DE MARSEILLE

Classé dans : CUISINE GOURMANDE — jcn54 @ 9:42

Clin d’oeil à Alain qui m’a fait connaître la tradition des Navettes de Marseille…

http://gressieralain.unblog.fr

Cliquez et visitez son blog qui vaut le détour !

navettes.jpg

INGRÉDIENTS : (6 pers.) 20 g de beurre, 200 g de farine, 1/4 de sachet de levure chimique, 75 g de sucre, 1 cuillerée à soupe d’eau de fleur d’oranger, 1 oeuf.

Faire fondre le beurre et le laisser refroidir.

Dans une casserole, porter à ébullition le sucre avec le quart d’un verre d’eau, Laisser bouillir 2 minutes et ajouter la fleur d’oranger.

Verser sur la farine mélangée à la levure, puis mélanger à la cuiller en bois, ajouter le beurre fondu, l’oeuf légèrement battu puis bien mélanger jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois.

Laisser reposer la pâte 2 heures à température ambiante.

Prélever 30 g de pâte.

Rouler la pâte en forme de boule entre les mains, puis former un boudin.

Disposer les boudins de pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et les inciser dans la longueur en laissant 2 cm de chaque côté.

Enfouner à 180° C pour environ 10 minutes. Les navettes doivent rester blanches, elles durciront une fois sorties du four.

Laisser refroidir et déguster.

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 4 février 2011

LE MOLKY

Classé dans : RETROSPECTIVE — jcn54 @ 9:41

 Merci à Cilou qui m’ a fait découvrir ce jeu…

http://puissant.unblog.fr/  (Cliquez  et découvrez ses textes magnifiques!)

 molki11.jpg

Le Mölky est un jeu de quilles finlandaises. 12 quilles numérotées de 1 à 12 toutes rassemblées au départ, 1 bout de bois à lancer sur les quilles. Les quilles doivent être relevées à l’endroit où elles sont tombées.

Le but est simple : parvenir à 50 points tout net. Si l’on dépasse 50 points, alors on rétrograde à 25 points. 3 lancers successifs sans toucher aucune quille remet les compteurs à zéro.

Pour additionner les points : soit une seule quille tombe et on marque le nombre de points indiqués sur la quille, soit plusieurs quilles tombent et on compte le nombre de quilles tombées.

( Source : Wikipédia )

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 4 février 2011

CA S’EST PASSE UN 4 FEVRIER

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 9:40

La Convention abolit l’esclavage, c’est en 1794.

Le 16 pluviôse an II (4 février 1794), l’assemblée de la Convention vote l’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises.

Querelles autour des grands principes

Quand, au début de la Révolution, la célèbre Nuit du 4 août met fin aux privilèges féodaux, seul le duc de La Rochefoucauld-Liancourt envisage d’étendre aux esclaves le principe d’égalité devant la Loi.

Les représentants des colonies menacent de se séparer de la métropole si l’on abroge l’esclavage et, le 28 mars 1792, l’Assemblée législative se contente d’établir une égalité de droit entre tous les hommes libres (à l’exception des esclaves).

Les esclaves se révoltent.

Ces demi-mesures et ces dissensions ne satisfont guère les esclaves. En Guadeloupe, une révolte aussi brève que violente éclate dans la nuit du 20 avril 1793. Plusieurs Blancs sont massacrés.

À Saint-Domingue (aujourd’hui Haïti), la principale et la plus riche de toutes les colonies françaises, affranchis et esclaves se soulèvent à leur tour et les commissaires de la République se résignent le 4 septembre 1793 à proclamer la liberté des esclaves.

Le décret de Pluviôse, voté dans l’enthousiasme, généralise ces décisions. Il énonce : «La Convention déclare l’esclavage des nègres aboli dans toutes les colonies ; en conséquence, elle décrète que tous les hommes, sans distinction de couleur, domiciliés dans les colonies, sont citoyens français et jouiront de tous les droits assurés par la Constitution».

Le décret ne sera en définitive appliqué qu’en Guadeloupe avant d’être abrogé par le Premier Consul en 1802.

esclavage.jpg

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 4 février 2011

04/02/2011

Classé dans : PROVERBES, DICTONS, CITATIONS — jcn54 @ 9:31

PROVERBE :  » En guerre le matin, en paix le soir ; en paix le matin comme des époux. « 

DICTONS :  » Quand février débute en lion, il finit comme un mouton. « 

 » À la Saint-Isidore si le soleil dore, le blé sera haut et chenu mais le pommier sera nu. « 

 » Quand vient Sainte-Véronique, le soleil nous fait la nique. « 

CITATION  » Il n’y a pour les nobles, qu’un moyen de fortune, et de même pour tous ceux qui ne veulent rien faire : ce moyen c’est la prostitution. La cour l’appelle galanterie. « 

( Paul-Louis Courier de Méré )

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 4 février 2011

VENDREDI 4 FEVRIER 2011

Classé dans : EPHEMERIDE DU JOUR — jcn54 @ 9:23

35è jour de l’année, 330 jours restants, 5è semaine, aujourd’hui on fête les Véronique ainsi que les Bérénice, Gilbert, Jeanne de France et Vanessa.

Le soleil se lève à 08h17 et se couche à 17h52.

Lune croissante pleine à 6%.

 

 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake