Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 

SOMNOLENCE AU VOLANT 7 juillet, 2011

Classé dans : BETISIER — jcn54 @ 7:43

Un des principaux risques d’accident…

L’alcool et la vitesse sont les deux premiers facteurs de risque d’accidents de la route loin devant la fatigue ou la somnolence. Mais si la somnolence au volant est impliquée dans 2,8% des accidents mortels, il faut savoir qu’elle est en cause dans 1 accident mortel sur 3 sur autoroute (devant l’alcool : 1 sur 6 et la vitesse : 1 sur 10) !

departvacances.jpg

Qui est à risque de somnolence ?

Nous pouvons tous être victime de somnolence au volant, tout simplement après une nuit de sommeil trop courte (le risque d’accident est multiplié par 3 après une nuit de moins de 5 heures), une condition physique altérée ou lors des longs trajets. Mais certaines personnes présentent un risque accru de somnolence :

- De nombreux médicaments ont pour effet secondaire de favoriser la somnolence. C’est le cas notamment des psychotropes, des benzodiazépines et de certains antidouleurs. Mais fiez-vous au pictogramme qui figure sur la boîte : une voiture dans un triangle rouge indique un risque pour la conduite. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin, lequel peut modifier votre traitement si nécessaire.

- Le syndrome d’apnées du sommeilse caractérise par de multiples arrêts respiratoires durant le sommeil. Cette affection augmente le risque cardiovasculaire, mais altère également la qualité du sommeil. C’est ainsi que les personnes atteintes de syndrome d’apnées du sommeil souffrent de fatigue et de somnolence durant la journée. Il faut absolument en tenir compte si l’on souhaite prendre le volant !

Environ 5 à 7% de Français présentent un syndrome d’apnées du sommeil, mais tous ne sont pas diagnostiqués. Si vous ronflez ou si votre conjoint vous fait la réflexion, si vous vous réveillez le matin encore fatigué, si vous êtes somnolent durant la journée, consultez votre médecin, il peut s’agit d’un syndrome d’apnées du sommeil.

Comment ne pas vous endormir au volant ?

Évitez les horaires les plus à risques : entre 2h et 5h et entre 13h et 16h.

Avant un long trajet, faites le plein de sommeil plusieurs jours de suite.

Évitez l’alcool. En plus de modifier les réflexes, l’alcool facilite l’endormissement.

Ne faites pas de repas trop copieux, trop riche en graisses ou en sucres. La digestion favorise la somnolence.

Ne misez pas sur la musique forte en continu. Au début, elle stimule, mais à la longue, elle fatigue le cerveau. Sans tomber dans l’excès inverse d’une musique douce en bruit de fond, privilégiez la musique rythmée à volume modéré ou encore mieux, écoutez une émission radio.

Veuillez à une température modérée (climatisation, fenêtre entrouverte) car la chaleur endort.

Faites régulièrement des pauses de 15 à 20 minutes au minimum toutes les deux heures : marchez, faites quelques exercices, étirez-vous, prenez l’air…

Arrêtez-vous immédiatement et dormez une vingtaine de minutes dès les premiers signes de somnolence : bâillements, raideurs dans la nuque, douleurs dans le dos, difficultés de concentration, baisse de l’attention, paupières lourdes…

Sans en abuser, le café est un bon stimulant. Il est aussi diurétique et vous incitera ainsi à faire des pauses régulières.

Vous pouvez aussi faire des « siestes dynamisantes » : prenez un ou deux cafés avant de faire une courte sieste. La caféine mettant 15 à 30 minutes avant d’agir, elle ne vous empêchera pas de vous endormir, mais vous stimulera à votre réveil.

( Source : e-santé )

 

7 Commentaires

  1.  
    babethhistoires
    babethhistoires écrit:

    voilà de bons conseils pour prendre la route en sécurité. merci
    malheureusement se faire apparayer ou soigner pour les apnées oblige à une déclaration en préfecture qui vous donne du coup un permis temporaire …soumis à controle et supprimable à tout moment… paradoxe..
    bonne journée

    Dernière publication sur Histoire de Lucien : 1925 : gâteau de riz à la royale

  2.  
    binicaise
    binicaise écrit:

    C’est un phénomène recurant quand on roule longtemps le moyen consistant à faire des pauses systématiques est bon, pour les apnées du sommeil c’est un problème médical handicapant.
    Bonne journée bises

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  3.  
    ALAIN
    ALAIN écrit:

    Le plus terrible c’est que le conducteur ne s’aperçoit pas qu’il sommeille. Il m’est arrivé d’être passager, j’ai eu la trouille de ma vie tout en rectifiant la trajectoire en attrappant le volant !!!
    ARSENE GRISALI

  4.  
    Bea
    Bea écrit:

    Merci pour ces bons conseils :-)
    l’idéal est de faire une petite pause toutes les 3 heures histoire de s’aerer et mieux repartir. moi le départ ce sera début aout pour les Landes;
    Bis

  5.  
    Ramon
    Ramon écrit:

    Bonjour Jean Claude,
    Très bel article, l’essentiel est dit et bien dit.
    Je me permets juste d’insister sur les somnifères (Imovane, Stilnox) et certains anxiolytiques à doses apparemment modérées (Lexomil, Xanax, Temesta…). J’ai constaté un ralentissement indéniable des fonctions cognitives chez beaucoup de patients au lendemain de la prise et donc un risque au volant par délitement des réflexes.
    A bientôt et bonnes vacances Jean Claude,
    Ramon.

  6.  
    rvallou
    rvallou écrit:

    je me suis endormie une fois au volant sur autoroute et j’ai failli froler la catastrophe…quand même 500 euros de réparation pour la voiture.
    bisous

    Dernière publication sur Mon monde à moi : Bye bye mon Twix...reposes en paix

  7.  
    booguie
    booguie écrit:

    hello
    c’est vrai, il faut savoir s’arrêter. mais beaucoup d’hommes sont têtu.

    Dernière publication sur Liberté d'expression. : Professeur Jill_Patrice Cassuto:

Commenter

 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake