Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 6 décembre 2011

LA LEGENDE DE SAINT-NICOLAS 6 décembre, 2011

Classé dans : EVENEMENTS — jcn54 @ 7:59

 En Lorraine, la légende la plus connue est celle des trois petits enfants.

stnicolas.jpg

Un jour, un paysan demanda à ses enfants d’aller dans les champs pour glaner les épis de blé laissés par les moissonneurs. Les heures passèrent et la nuit les surprit. Ils comprirent très vite qu’ils s’étaient perdus, mais ils continuèrent à marcher…
Soudain, l’un d’entre eux aperçut une lueur dans le lointain. Ils se dirigèrent dans cette direction et arrivèrent devant une maison isolée dans la campagne. Ils frappèrent à la porte et un homme de forte corpulence leur ouvrit.“ Pourriez-vous nous loger ? demandèrent les enfants.

- Entrez, entrez, petits enfants, répondit l’homme, je suis boucher et je vais vous donner à souper.”
A peine étaient-ils entrés que le boucher les tua, les découpa en petits morceaux et les mit dans son saloir.

Sept ans plus tard, Saint Nicolas passa devant cette maison et demanda à souper.
“ Voulez-vous un morceau de jambon ?, dit le boucher.
- Je n’en veux pas, il n’est pas bon!
- Peut-être une tranche de veau ?
- Tu te moques de moi, il n’est pas beau ! Du petit salé, je veux avoir, qui est depuis sept ans dans ton saloir !”
Entendant cela, le boucher s’enfuit en courant.

Le grand saint, alla s’asseoir sur le bord du saloir, il leva trois doigts et les enfants se levèrent tous les trois.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 6 décembre 2011

SA LIQUEUR DE FEUILLES DE PECHER

Classé dans : TRUCS ET ASTUCES DE MEME — jcn54 @ 7:59

feuillespecher.jpg

Mémé choisissait 60 belles feuilles de pêcher, elle les mettait à macérer 60 jours dans un litre d’eau de vie. Elle préparait un sirop de sucre (150 g de sucre dans le moins d’eau possible). Elle filtrait les feuilles, et dans l’alcool ajoutait le sirop. Puis elle mettait en bouteilles.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 6 décembre 2011

A UN FIL

Classé dans : INSOLITE — jcn54 @ 7:50

Michael Kemeter n’a peur de rien. Et il était près à tout pour relever le défi, même à mettre sa vie en péril.

aunfil.jpg

Alors, cet américain de 23 ans a traversé, sur une corde de 25 mètres de long, deux points d’une gorge d’une montagne à plus de mille mètres d’altitude, au Parc national de Yosemite en Californie. Ce cascadeur fou s’est lancé sur la corde raide torse nu et surtout pieds nus mais toutes les précautions avaient été prises pour que tout se passe au mieux. Le funambule avait attendu que les touristes curieux s’en aillent pour se lancer dans les airs en toute concentration.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 6 décembre 2011

SOUFFLES AU FOIE GRAS

Classé dans : CUISINE GOURMANDE,RECETTES DE NOEL — jcn54 @ 7:49

soufflesfoiegras.jpg

INGRÉDIENTS : (6 pers.) 50 g de beurre + 30 g pour les ramequins, 150 g de bloc de foie gras très froid, 25 cl de lait, 3 oeufs, 50 g de farine, mélange 5 épices, 3 pincées de graines d’anis, sel et poivre du moulin.

Beurrez généreusement le fond et les parois des ramequins individuels jusqu’à l’extrême bord et réservez-les au réfrigérateur. Émincez le foie gras très froid en fines lamelles ou en éclats et remettez-les au réfrigérateur. Portez le lait à ébullition avec une pointe de sel puis réservez. Cassez les oeufs et séparez les blancs des jaunes.

Faites fondre le beurre dans une grande casserole, ajoutez la farine et faites cuire pendant 2 min environ en mélangeant jusqu’à ce que le mélange commence tout juste à jaunir. Versez alors doucement le lait en fouettant vigoureusement et faites cuire, en mélangeant toujours au fouet jusqu’à ce que le mélange épaississe. Puis retirez du feu et incorporez, un à un, les jaunes d’oeufs; salez, poivrez, poudrez de deux ou trois pincées de 5-épices et 3 pincées de graines d’anis; ajoutez le foie gras et réservez à chaleur ambiante.

Préchauffez le four à 180°C (th.3).

Montez les blancs en neige très ferme avec une pointe de sel puis incorporez-les délicatement au mélange au foie gras.

Sortez les ramequins du réfrigérateur, remplissez-les de l’appareil à soufflé jusqu’aux bords puis enfournez pour 15 min de cuisson sans ouvrir le four. Servez aussitôt.

Bon appétit.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 6 décembre 2011

CA S’EST PASSE UN 6 DECEMBRE

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 7:49

Traité de Londres et naissance de l’État libre d’Irlande, c’est en 1921.

Après deux ans de guerre civile et plusieurs siècles d’oppression, les Irlandais obtiennent leur indépendance le 6 décembre 1921 par le traité de Londres.

Celui-ci est signé avec réticence par Arthur Griffith et Michaël Collins, chargés de conduire les négociations au nom du Sinn Fein. Les pourparlers ont traîné en longueur si bien que le Premier ministre britannique a enjoint à ses interlocuteurs de signer le projet de traité contre la menace de reprendre les opérations militaires à grande échelle.

Collins et Griffith s’inclinent, la mort dans l’âme, sans prendre le temps de consulter le Dail Eireann (le Parlement de Dublin). Collins, amer et lucide, murmure : « Je signe mon arrêt de mort ». Il sera abattu quelques mois plus tard par un extrémiste du Sinn Fein déçu par le compromis de Londres.

Le traité prévoit :
– La transformation de l’Irlande du Sud (26 comtés) en un « État libre d’Irlande », virtuellement indépendant avec statut de dominion (comme le Canada ou l’Australie) mais associé à l’Empire britannique,
– Un serment d’allégeance du nouveau gouvernement irlandais à la Couronne, celle-ci étant représentée par un vice-roi au château de Dublin, avec les mêmes prérogatives, essentiellement symboliques, que le gouverneur général du Canada,
– Le Parlement de Belfast, s’il refuse le traité, peut demeurer dans le Royaume-Uni et une commission devra, dans cette hypothèse, revoir la frontière entre les deux parties de l’île.

Pour Londres, il s’agit d’un texte équilibré qui, c’est important, maintient un lien symbolique entre l’Irlande et l’Empire. Il ne faudrait pas qu’une émancipation complète de l’Irlande donne de mauvaises idées aux autres peuples de l’Empire britannique.

Le traité est accueilli avec soulagement par l’opinion britannique et par beaucoup d’Irlandais, las des troubles. Mais il en va autrement dans les rangs du Sinn Fein. Les républicains s’indignent en particulier du serment d’allégeance et du maintien d’un lien, si symbolique soit-il, avec la couronne britannique. Eamon De Valera désavoue les négociateurs et, après des débats acharnés, démissionne le 6 janvier 1922 de la présidence du mouvement. Le lendemain, le Dail ratifie le traité de justesse (64 voix contre 57). L’État libre d’Irlande est né.

signaturestraitelondres.jpg

Les signatures du Traité

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 6 décembre 2011

06/12/2011

Classé dans : PROVERBES, DICTONS, CITATIONS — jcn54 @ 7:39

PROVERBE :  » Jamais un envieux ne pardonne au mérite. « 

DICTON :  » Nouvelle lune à Saint-Nicolas, dans les champs c’est verglas. « 

CITATION :  » C’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière. « 

( Edmond Rostand )

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 6 décembre 2011

MARDI 6 DECEMBRE 2011

Classé dans : EPHEMERIDE DU JOUR — jcn54 @ 7:36

340è jour de l’année, 25 jours restants, 49è semaine, aujourd’hui on fête les Nicolas de Myre ainsi que les Colin, Nicole et Nicoletta.

Le soleil se lève à 08h28 et se couche à 16h54.

Lune croissante pleine à 75%.

On célèbre ce jour la Saint-Nicolas.

 

 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake