Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 8 décembre 2011

LES STATUES LES PLUS MONUMENTALES DU MONDE (5) 8 décembre, 2011

Classé dans : INSOLITE — jcn54 @ 7:52

statue12.jpg

Ces sculptures des empereurs Yan et Huang sont d’une hauteur de 106 mètres. Elles représentent deux des premiers empereurs chinois, les fondateurs légendaires du pays Yan et Huang Di Di. Leur construction a duré 20 ans et a été achevée en 2007. Elles sont situées sur une montagne près de Zhengzhou, la capitale de la province du Henan en République populaire de Chine. Elles commémorent la politique et l’économie du pays.

statues13.jpg 

Tian Tan Bouddha, aussi connu comme le Grand Bouddha, est une grande statue en bronze de Bouddha, achevée en 1993 et située à Ngong Ping sur l’île de Lantau à Hong Kong. La statue, à proximité du Monastère de Po Lin, symbolise la relation harmonieuse entre l’homme et la nature, les gens et la religion. D’une hauteur de 34 mètres et pesant 250 tonnes, elle peut être aperçue depuis Macao par temps clair. Les visiteurs doivent monter 268 marches pour y accéder.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 8 décembre 2011

NETTOYER DES GANTS

Classé dans : TRUCS ET ASTUCES DE MEME — jcn54 @ 7:52

gantsdepeau.jpg

Pour nettoyer les gants de peau, trempez légèrement dans du lait mélangé d’un peu de bicarbonate de soude un morceau de flanelle qu’on passe aussitôt sur du savon en poudre ; frottez ensuite les gants tendus sur les doigts ou sur des baguettes. Essuyez avec une flanelle sèche.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 8 décembre 2011

COUTEUX

Classé dans : INSOLITE — jcn54 @ 7:51

Le week-end a coûté cher.

couteux.jpg

Trois millions de dollars, c’est le montant d’un carambolage géant de 14 voitures sport de luxe, survenu ce dimanche au Japon. Certainement l’accident de circulation le plus cher de l’histoire ! Au total, la collision aurait impliqué huit Ferrari dont deux F430, deux F360 Modena, deux F355 et une Testarossa blanche, une Lamborghini Diablo, trois Mercedes, une Nissan GT-R et une Toyota Prius hybrid. Selon la police, l’accident se serait produit quand le conducteur d’une des Ferrari aurait souhaité changer de voie, dérapé et heurté la ligne médiane. La voiture se serait mise, alors, en travers de la route, causant ainsi la collision. Les conducteurs, légèrement blessés et brûlés, ont pu être rescapés et accompagnés à l’hôpital mais leurs vies ne sont pas en danger. L’autoroute a dû être fermée pendant 6 heures pour nettoyer les dégâts.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 8 décembre 2011

VELOUTE DE POIREAU, GIROLLES ET SAINT-JACQUES POELEES

Classé dans : RECETTES DE NOEL — jcn54 @ 7:50

veloutepoireauxstjacquesgirolles.jpg

INGRÉDIENTS : (8 Pers.) 1 kg de blancs de poireaux, 24 St-Jacques, 150 g de girolles, 2 échalotes, 75 cl de bouillon de poule, 20 cl de crème fraîche, 1/2 citron, persil.

Émincer finement les échalotes et le blancs de poireau.
Faire revenir les échalotes dans un grand faitout avec un peu de matière grasse.
Ajouter les poireaux et le
bouillon poule.
Couvrir et laisser
mijoter pendant environ 30 minutes, en mélangeant de temps en temps.


Mixer le velouté, ajouter la crème et le jus de citron.
Réserver sur feu très doux et à couvert. Le velouté ne doit pas frémir.


Cuire les girolles sur feu moyen dans une poêle avec 1 cuillère à soupe de margarine, pendant 10 -15 minutes. Remuer de temps en temps. Saler et poivrer.


Faire revenir les St-jacques dans une poêle sur feu vif, une minute de chaque côté.
Verser le velouté dans les assiettes à soupe. Parsemer de girolles et de persil haché puis disposer trois noix de saint-Jacques. Poivrer.

Servir immédiatement, avec des tranches de pain de mie toastées.

Bon appétit. 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 8 décembre 2011

CA S’EST PASSE UN 8 DECEMBRE

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 7:50

Naissance de Georges Méliès, c’est en 1861.

8 décembre 1861 à Paris – 21 janvier 1938 à Orly

Le magicien Georges Méliès, ayant découver le cinéma des frères Lumière, a immédiatement perçu l’immense potentiel de cette attraction de foire et en a fait un septième Art…

Le prestidigitateur Georges Méliès a 33 ans quand il assiste à la première séance publique des frères Lumière. Cela se passe le 28 décembre 1895, au Grand Café du boulevard des Capucines, à Paris.

Ébloui, il entrevoit le premier la dimension artistique du cinéma et va la révéler au public.

Visionnaire

Fils de famille aisée, Georges Méliès a fait son service militaire à Blois, la ville du prestidigitateur Robert Houdin (1805-1871). C’est ainsi qu’il a découvert sa vocation. Il va à Londres s’initier à la magie et, de retour à Paris, vend ses parts dans l’entreprise familiale pour acheter le petit théâtre parisien de Robert Houdin. Très vite, il acquiert à son tour une belle réputation de prestidigitateur.

Après la séance mémorable des frères Lumière, il se porte acquéreur de leur appareil. Mais Auguste refuse de le vendre, lui disant : «Remerciez-moi, je vous évite la ruine, car cet appareil, simple curiosité scientifique, n’a aucun avenir commercial !»

Sans se décourager, Georges Méliès fabrique son propre appareil à l’imitation de celui des frères Lumière. C’est le «kinétograph». Dès 1896, pour renouveler l’intérêt du public, il a l’idée de monter des fictions et invente les premiers effets spéciaux du cinéma.

L’histoire de cette invention est curieuse : Georges Méliès était en train de tourner une scène de rue sur les grands boulevards quand son appareil s’est bloqué pendant une minute. Au développement, il a découvert sur la pellicule un omnibus Madeleine-Bastille soudainement mué en… corbillard ! Tandis que son technicien se disposait à jeter la pellicule, il l’en empêcha, saisissant tout de suite le ressort comique de l’incident (Stanley Kubrick perçait déjà sous le magicien).

Georges Méliès s’attire d’emblée un grand succès auprès du public par sa fantaisie et son imaginaire qui tranchent avec la vulgarité de la plupart des réalisateurs de l’époque. Aujourd’hui encore, son art suscite l’intérêt des professionnels et des amateurs.

À Montreuil-sous-Bois, près de Paris, il ouvre en 1897 un studio cinématographique, crée sa propre compagnie, la Star-Film, et, dans les deux décennies suivantes, va réaliser un millier de films.

Le cinéaste ne fait pas seulement des fictions. Il présente aussi les premières actualités.

C’est ainsi qu’il réalise dès 1899 un film engagé, tout à fait remarquable, sur l’Affaire Dreyfus. En 1901, il filme le couronnement du roi Édouard VII en mêlant les scènes de fiction, avec des figurants (un blanchisseur parisien joue le rôle du roi), et un tournage in situ, à la sortie de l’abbaye de Westminster. Cet exploit vaut au cinéaste d’être invité par la famille royale.

Les premiers films sont alors appelés «vues». Ils sont bien entendu muets et, mesurant 125 mètres, ils ne durent que 4 minutes. Ces films sont diffusés dans les baraques de foire.

Dépassé par le succès

Méliès réalise en 1902 un premier «long métrage» avec son chef-d’oeuvre : Le voyage dans la lune, en s’inspirant d’un roman de H.G. Wells publié l’année précédente : Les premiers hommes dans la Lune.

Il investit dans le projet 30.000 francs, une somme pharamineuse pour l’époque. Le tournage dure quatre mois, de mai à août 1902, et la première séance a lieu le 1er septembre 1902.

Le film d’une durée exceptionnelle de 16 minutes rebute dans un premier temps les forains auxquels il est présenté. Ils craignent qu’il ne leur fasse perdre des recettes, une projection en remplaçant quatre ! Le cinéaste convainc néanmoins l’un d’eux de faire un essai à la Foire du trône, à Paris.

Le public est comblé et le film est bientôt diffusé en des centaines d’exemplaires dans le monde entier, y compris aux États-Unis. C’est le premier film d’exportation. Il est vrai que le muet surmonte aisément les barrières de langue.

voyagedanslalune.jpg

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 8 décembre 2011

08/12/2011

Classé dans : PROVERBES, DICTONS, CITATIONS — jcn54 @ 7:41

PROVERBE :  » Du dire au faire, il y a au milieu la mer. « 

DICTON :  » Notre-Dame de l’Avent pluie et vent, tire ton bonnet jusqu’aux ents. « 

CITATION :  » Pourtant, j’avais quelque chose là ! « 

( André Chenier )

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 8 décembre 2011

JEUDI 8 DECEMBRE 2011

Classé dans : EPHEMERIDE DU JOUR — jcn54 @ 7:38

342è jour de l’année, 23 jours restants, 49è semaine, aujourd’hui on fête l’Immaculée-Conception de la Vierge Marie (appelée aussi Notre-Dame de l’Avent) ainsi que les Elfi, Elfried et Frida.

Le soleil se lève à 08h30 et se couche à 16h54.

Lune croissante pleine à 87%.

 

 

 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake