Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

L’ETOILE DE NOEL 25 décembre, 2012

Classé dans : NOEL — jcn54 @ 9:15

L'ETOILE DE NOEL dans NOEL noel-0011

L’étoile de Noël

Cette fleur est quasi la plus belle
On l’’appelle aussi Étoile de Noël
Elle apparaît à la fin de chaque année
Saluant celle qui va commencer

De son nom commun Poinsettia
Il s’acclimate bien dans nos vérandas
D’ailleurs, il aime la clarté naturelle
Et a besoin de plusieurs heures de sommeil

On dit aussi du Poinsettia
Qu’il est très sensible au froid
Et pourtant, il avait vu le jour
Durant une belle histoire d’’amour

Pour ceux qui aiment les couleurs
Il est sans doute la fleur des fleurs
Ces dernières peuvent être variées
On ne se lasse pas de les regarder

Ses feuilles, d’un beau vert foncé
Ne doivent jamais être cassées
Bien sur qu’on devra l’arroser
Mais sans trop, il aurait des difficultés

À ceux qui veulent des fleurs pour Noël
Il faut penser à nos étoiles de Noël
Notre maison deviendra un beau jardin
Ou se marieront Poinsettia et Sapin

Texte Claude Marcel Breault

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

SAPINS DE NOEL INSOLITE

Classé dans : INSOLITE,NOEL — jcn54 @ 9:13

SAPINS DE NOEL INSOLITE dans INSOLITE sapindenoel

Marre des épines des sapins a nettoyer ? marre des arbres à transporter ? Pas de problème, nous vous proposons des alternatives que des petits créatifs de la déco ont eu pour donner une nouvelle dimension aux traditions de noël, en plus d’être originales ces créations sont tout à fait esthétiques.

sapins dans NOEL

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

TRADITIONS DE NOEL EN FRANCE

Classé dans : NOEL — jcn54 @ 9:12

TRADITIONS DE NOEL EN FRANCE dans NOEL noel3

D’origine païenne, puis chrétienne, avec la célébration, chaque année, le 25 décembre, de la naissance de Jésus-Christ, la fête de Noël est aujourd’hui un moment unique de partage et de convivialité en famille, toutes générations confondues.

 

Les origines de Noël

Fête chrétienne depuis le IVe siècle, le 25 décembre était la date de la fête païenne du solstice d’hiver, appelée « Naissance (en latin Natale) du soleil ». À Rome, l’Église adopte alors cette coutume populaire en lui donnant un sens nouveau : celui du Natale (origine du mot Noël) du Sauveur. La fête de Noël n’est donc pas à proprement parler celle de la naissance de Jésus, dont on ignore la date, mais celle de la venue du fils de Dieu dans le monde.

La messe de minuit

Fidèle aux récits évangéliques de la naissance de Jésus à Bethléem, où les pèlerins se rendent, dans la nuit, à la grotte de la Nativité, la coutume s’est répandue en Occident de célébrer une messe, traditionnellement à minuit, mais de plus en plus souvent en début de soirée. Par ailleurs, les chrétiens de nombreuses régions de France revivent le soir de Noël l’histoire de la Nativité en mimant les Évangiles et en mettant en scène des crèches vivantes.

messenoel dans NOEL

 

La veillée de Noël

Elle se tient en famille, la soirée du 24 décembre. Le symbole fort de la veillée de Noël est son repas festif, accompagné des traditionnelles dinde et bûche de Noël.

veillee

 

Le sapin de Noël et les cadeaux

Pour la première fois en Europe, la tradition du sapin de Noël apparaît en Alsace au XIIe siècle. Apparat hérité de la fête païenne du solstice d’hiver, il représente pour les chrétiens la marque de la vie et du Paradis, symbolisé par sa verdure qui perdure tout au long de l’année. c’est habituellement au pied de l’arbre de Noël décoré que sont déposé les cadeaux.

sapinnoel1

 

Le Père Noël

Chargé d’apporter les cadeaux aux enfants du monde entier dans la nuit du 24 au 25 décembre, il est inspiré du Santa Claus anglo-saxon, lui-même émanation de saint Nicolas, le saint patron des enfants fêté le 6 décembre.

perenoel1

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

HUITRES CHAUDES AU CURRY

Classé dans : CUISINE GOURMANDE,NOEL — jcn54 @ 9:11

HUITRES CHAUDES AU CURRY dans CUISINE GOURMANDE huitres

INGRÉDIENTS : (4 Pers.) 24 grosses huîtres creuses, 3 échalotes, 1 cuil. à café de poudre de curry, 1 cuil. à soupe de coriandre ciselée, 150 g de beurre, gros sel, poivre.

Ouvrez les huîtres et ôtez les coquilles (gardez-les) en versant l’eau filtrée dans une casserole. Faites-y pocher les huîtres 20 secondes; égouttez et réservez l’eau de cuisson.

Hachez les échalotes très finement puis faites-les fondre 2 à 3 min dans une casserole avec 20 g de beurre. Versez-y la poudre de curry et mouillez avec l’eau des huîtres.

Laissez réduire 2 min puis, hors du feu, ajoutez le reste de beurre coupé en parcelles, la coriandre ciselée et poivrez.

Garnissez chaque coquille avec une huître et nappez de sauce. Posez les huîtres sur un lit de gros sel, faites-les griller au four 30 secondes et servez.

Bon appétit.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

CA S’EST PASSE UN 25 DECEMBRE

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 9:10

CA S'EST PASSE UN 25 DECEMBRE dans JOUR ANNIVERSAIRE nivelle

Nivelle remplace Joffre à la tête des armées françaises, c’est en 1916.

Le général Joseph Joffre, vainqueur de la première bataille de la Marne, voit son prestige écorné par les échecs sanglants de l’année 1915. Il est hissé à la dignité de maréchal de France, qui avait disparu à la chute de Napoléon III et est restaurée pour l’occasion.

Le même jour, le 25 décembre 1916, il est remplacé par le général Robert Nivelle comme commandant en chef des armées françaises. Ce dernier se disqualifiera avec l’offensive désastreuse du Chemin des Dames.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

25/12/2012

Classé dans : PROVERBES, DICTONS, CITATIONS — jcn54 @ 9:04

PROVERBE :  » Faîtes-vous miel, les mouches vous mangeront. « 

DICTON :  » Noël au balcon, Pâques au tison. « 

CITATION :  » Le salut des vaincus et de n’en plus attendre. « 

( Honoré de Bueil, marquis de Racan )

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

MARDI 25 DECEMBRE 2012

Classé dans : EPHEMERIDE DU JOUR — jcn54 @ 9:00

360è jour de l’année, 6 jours restants, 52è semaine, aujourd’hui on fête les Noël ainsi que les Emmanuel, Emmanuelle, Manoël, Manuel, Nello, Nelly et Noëlle.

Le jour se lève à 08h43 et se couche à 16h58.

Lune croissante pleine à 81%.

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

BON REVEILLON ! 24 décembre, 2012

Classé dans : NOEL — jcn54 @ 7:40

BON REVEILLON dans NOEL gif+bon+r%25C3%25A9veillon

 

bonreveillon dans NOEL

jeanclaude48pardamysa12.gif

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

LE REVEILLON DE NOEL

Classé dans : NOEL — jcn54 @ 7:39

LE REVEILLON DE NOEL dans NOEL reveillon

LE RÉVEILLON DE NOËL d’autrefois : un

repas gras succédant à la Messe de minuit

(D’après « La nuit de Noël dans tous les pays » paru en 1912)

La Messe de minuit était ordinairement précédée d’un repas maigre (en Provence, on le nommait le gros souper) ; elle était suivie d’un repas gras qu’on était convenu d’appeler, dans toutes les provinces de France, le réveillon.
Ce repas avait sa raison d’être par suite du jeûne de la veille, de la
privation de sommeil, de la longueur des offices de la nuit, qui souvent
duraient plusieurs heures - la grand’messe de minuit était précédée des
trois Nocturnes des Matines et suivie des Laudes - et aussi des
fatigues d’une longue route parcourue pour venir à l’église. Telle a été
l’origine du réveillon.

Dans l’Orléanais,
le réveillon avait des mets et des chants traditionnels ; le porc
composait le menu de ce festin. C’était sous toutes les formes et par
parties que la victime était servie sur la table. Partout son sang
apparaissait sous la forme de boudin succulent, et sa chair hachée sous
celle de crépinettes, sorte de saucisses longues qui, dans certaines
communautés, étaient servies à chaque personne, dès le retour de la
Messe de minuit. La fin du repas était égayée par le chant de Noëls
locaux.

Dans les familles angevines,
il était d’usage, à Noël, de tuer un des porcs mis à l’engrais. Dès le
matin, le boucher, accompagné de ses valets, se rendait à domicile et,
après avoir saigné, épilé le porc, puis taillé sa chair, se mettait à
faire force saucisses et boudins, car il fallait en envoyer à tous les
parents et amis. Le soir arrivé, une grande chaudière d’airain était
posée sur le feu. Cette chaudière était remplie de la chair du porc
coupée en petits morceaux et destinés à faire des rilleaux. Le chef de la famille se signait, jetait de l’eau bénite sur le feu, puis plaçait dans la chaudière trois mesures de sel.

Al’aube du jour, les rilleaux étaient cuits, et alors on se délassait, dans ce gai repas, des veilles de la nuit. Le Bulletin historique et monumental de l’Anjounous
révèle qu’ensuite on partait pour l’église paroissiale, en emportant
sur un large plateau un magnifique jambon couvert de verdure. Ce jambon
était déposé devant le maître-autel. Un prêtre, en habit de chœur,
venait le bénir et prononçait une prière consacrée à cette cérémonie,
prière qu’on retrouve encore dans nos anciens rituels du Moyen Age.
Après la bénédiction, le jambon était reporté à la maison et suspendu
dans l’âtre de la cheminée ; il y restait jusqu’à Pâques. Ce jour-là, il
était décroché et mis sur la table autour de laquelle la famille venait
s’asseoir et rompait avec cette viande bénite l’abstinence du Carême.

Dans le Rouergue(Aveyron), tout en se chauffant autour du souquo naudolengo
(bûche de Noël) qui flambe, on réveillonne avec un bon morceau de
saucisse, cuite à point par les soins de la ménagère, ou, à défaut de
saucisse, on se régale tout bonnement d’un morceau de porc salé,
conservé depuis le carnaval passé. Et, comme dessert, une rissole aux
prunes ou aux pommes bien chaude et bien dorée.

Le
jour de Noël est un jour de grande liesse ; c’est le maître, « le
bourgeois » qui « régale » la famille et les domestiques. C’est à lui
qu’incombe le soin de tout disposer, car c’est, ce jour-là, la fête des
petits, des humbles, des serviteurs ; le maître « paie » à toute la
maisonnée. Mais, en revanche, le jour des Rois sera sa fête à lui. A
leur tour, les domestiques paieront ou seront censés payer, et ce
soir-là encore, il y aura grande liesse dans la ferme, éclairée autant
par le grand feu de la cheminée que par la lampe du plafond.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

INCROYABLES AFRIQUES : MADAGASCAR

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 7:39

Dans son livre-événement Incroyable Afrique, qui vient de paraître, le photographe Pascal Maitre rend hommage au continent qu’il sillonne depuis plus de trente ans.

INCROYABLES AFRIQUES : MADAGASCAR madagascar1

Madagascar, 1995. Campement de pêcheurs nomades Vezo. Un échange de regards, profond et intense.

 

1...34567...21
 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake