Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 

CA S’EST PASSE UN 12 AOUT 12 août, 2013

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 1:37

CA S'EST PASSE UN 12 AOUT dans JOUR ANNIVERSAIRE mur-

Construction du Mur de la honte à Berlin, c’est en 1961.

Dans la nuit du 12 au 13 août 1961, les autorités de la République démocratique allemande (RDA) érigent une enceinte fortifiée sur la ligne qui sépare à Berlin leur zone, sous occupation soviétique, des zones sous occupation américaine, anglaise et française.

 Des policiers et des ouvriers dépavent à la hâte les accès routiers entre la zone d’occupation soviétique, aussi appelée Berlin-Est, et les autres zones, ou Berlin-Ouest.

Ils tendent des barbelés, creusent des fossés et entament la construction d’un mur en béton. Dans le même temps, les liaisons ferrées sont aussi coupées.

Dans les jours et les semaines qui suivent, à la stupéfaction du monde occidental, les autorités est-allemandes parachèvent le travail en murant les fenêtres et les portes des constructions situées sur la ligne de démarcation.

Les médias de l’Ouest baptisent spontanément cette initiative de «Mur de la honte». Le «mur» court sur 43 km à Berlin même et sur 112 km dans les autres parties de la RDA. Il met une touche finale au «rideau de fer» dont Churchill dénonçait la mise en place dès la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Les caractéristiques du mur

Longueur totale de la ceinture autour de Berlin-Ouest : 155 kilomètres, dont longueur entre Berlin-Ouest et Berlin-Est : 43,1 km. et longueur entre Berlin-Ouest et la RDA : 111,9 km.
 Tours de contrôle : 302
 Unités de chiens de garde : 259.
 Miradors : 93.
 Bunker : 20.
 Mesures d’un segment de mur :
 - Hauteur : 3,6 m. au minimum.
 - Largeur 1,20 m.
 - Profondeur au sol 2,10 m.

Le gouvernement communiste de l’Allemagne de l’Est veut, grâce à lui, empêcher ses ressortissants de fuir vers la République fédérale allemande, à l’Ouest, où démocratie rime avec prospérité.

Il faut dire que, depuis la scission entre les deux Allemagnes, en 1949, pas moins de 3 millions de personnes, soit 20% de la population de la RDA, ont fui vers l’ouest. Le mur va démontrer son efficacité de ce point de vue car, de sa construction à sa chute, le 9 novembre 1989, on évalue à 5.000 seulement le nombre de personnes qui parviendront encore à passer à l’Ouest au risque de leur vie… 239 échoueront et seront abattues par les «vopos», ou garde-frontières, postés dans les miradors.

 

4 Commentaires

  1.  
    Jean
    Jean écrit:

    Bonjour
    Oui, je m’en souviens un peu…
    Bonne journée
    Jean

  2.  
    Josette
    Josette écrit:

    Triste époque !!!

  3.  
    chamade1000
    chamade1000 écrit:

    C’était vraiment scandaleux cette construction!
    Que de personnes séparées et combien de morts!

    Dernière publication sur Mes émotions : A cette enfant que j'étais °°°°°

  4.  
    jijimagiccinqsept
    jijimagiccinqsept écrit:

    Salut JC,

    Staline avait-il si peu confiance en ce peuple dont il était censé vouloir le bien ?!?
    Avant l’histoire des missiles de Cuba, il y eu un face-à-face entre le ricains et les ruskovs de chaque côté de ce mur, qui faillit bien déboucher sur la 3ème Guerre Mondiale. Heureusement, chacun se rendit compte qu’il valait renouveler les générations plutôt que de continuer à les occire, compte tenu de cette arme de destruction massive qui pouvait anéantir les deux camps.
    Une des dernières joies de ma Maman fut de voir détruire ce mur de la honte en 1989, quelques mois avant son décès…
    Amitiés,
    Jean-Jacques

    Dernière publication sur  : Adieu Manitas...

Commenter

 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake