Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 

AQUARELLE 31 mars, 2014

Classé dans : ART — jcn54 @ 22:17

aquarelle1

Fenêtre ouverte sur la mer

 

 

EN DEUIL

Classé dans : INSOLITE — jcn54 @ 22:15

deuil

 Dans l’État de Washington, les équipes de secours continuent leurs recherches dans un paysage détruit afin de retrouver les 30 personnes encore portées disparues, suite au glissement de terrain survenu le 22 mars. Pendant ce temps, plusieurs résidants se sont présentés à l’église pour obtenir du réconfort, et rendre hommage aux 21 victimes, emportées par la coulée de boue.

 

 

BISCUIT SABLE BRETON

Classé dans : CUISINE GOURMANDE — jcn54 @ 22:11

biscuit2

INGREDIENTS : (6 Pers.) 250 g de farine, 2 jaunes d’œuf + 1 pour la dorure, 100 g de sucre en poudre, 160 g de beurre mou, 1 sachet de levure chimique, 1 pincée de sel.

Mélangez les jaunes, le sucre et le beurre jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Ajoutez ensuite la farine et la levure.

Mélangez rapidement puis formez un boudin du diamètre de vos biscuits. Placez-le 30 min au réfrigérateur.

Préchauffez votre four à 180°C. Sortez le boudin de pâte du réfrigérateur et tranchez des biscuits d’environ 1 cm d’épaisseur, et déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, ou mieux, au fond de petits moules à muffins en silicone.

Badigeonnez les biscuits de jaune d’œuf additionné d’un peu d’eau, pour les dorer. Dorez aussi les côtés des biscuits

Enfournez pour 20 min de cuisson.

Laissez complètement refroidir sur une grille avant de déguster.

Bonne dégustation.

 

 

CA S’EST PASSE UN 1ER AVRIL

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 22:04

brillat

Naissance de Anthelme Brillat-Savarin, c’est en 1755.

1er avril 1755 à Belley (Ain, France) – 1er février 1826 à Paris

Amateur de bonne chère et auteur de La physiologie du goût, magistrat de profession, Anthelme Brillat-Savarin est le théoricien de la tradition culinaire bourgeoise.

 

 

01/04/2014

Classé dans : PROVERBES, DICTONS, CITATIONS — jcn54 @ 21:50

PROVERBE :  » Ceux qui viennent à table ne trouvent plus que des os. « 

DICTON :  » Pluie de Saint-Hugues à Sainte-Sophie, remplit granges et fournils. « 

CITATION :  » Le christianisme a beaucoup fait pour l’amour en faisant un péché. « 

( Anatole France )

 

 

 

MARDI 1ER AVRIL 2014

Classé dans : EPHEMERIDE DU JOUR — jcn54 @ 21:45

91è jour de l’année, 274 jours restants, 14è semaine, aujourd’hui on fête les Hugues ainsi que les Huguette et Valéry.

Le soleil se lève à 07h28 et se couche à 20h21.

Lune croissante pleine à 6%.

 

 

STATUES LES PLUS GIGANTESQUES DU MONDE

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 3:24

bouddha

Si le rire est contagieux, ce colosse en bronze haut de 72 m a de quoi dérider le chaland. La statue qui domine le lac Emei, dans la région de Hsinchu, au nord de Taïwan, est un bouddha replet au sourire coquin. Il incarne le bodhisattva du futur, qui descendra du ciel pour offrir “joie et bonheur en abondance” à ses disciples. En attendant, les visiteurs peuvent rire de ses mensurations et se promener sur les sentiers ombragés du lac et de la montagne, avant de boire un thé revigorant – l’Emei est réputé pour son “thé embellisseur”.

 

 

ASPERGES AU SABAYON DE RIESLING

Classé dans : CUISINE GOURMANDE — jcn54 @ 2:35

asperges1

INGREDIENTS : (4 Pers.) 500 g d’asperges vertes, 500 g d’asperges blanches, 4 jaunes d’œufs, 150 g de crème fraîche, 10 cl de riesling, 100 g de cresson (ou roquette), sel, poivre du moulin.

Pelez les asperges blanches, coupez-les d’égale longueur et liez-les en botte avec du fil de cuisine. Coupez les vertes à la même taille et attachez-les aussi en botte. 

Faites cuire les asperges à découvert à l’eau bouillante salée 15 à 20 min selon leur grosseur.

Mettez les jaunes d’œufs dans une casserole avec le riesling, placez dans un bain-marie et fouettez jusqu’à obtenir une sauce mousseuse et crémeuse.
 Faites tiédir la crème fraîche et incorporez-la au sabayon en fouettant. Salez, poivrez et gardez au chaud.

Triez la salade, lavez-la et essorez-la. 

Égouttez les asperges sur un linge. Coupez-les ensuite en deux si elle sont très grosses.
Versez le sabayon dans 4 assiettes creuses et disposez-y des asperges vertes et blanches. Ajoutez quelques feuilles et tiges de cresson, donnez un tour de moulin à poivre et servez de suite.

Bon appétit.

 

 

CA S’EST PASSE UN 31 MARS

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 2:24

 

tour2

Inauguration de la Tour Eiffel, c’est en 1889.

La Tour Eiffel est inaugurée le 31 mars 1889, en avant-première de l’Exposition universelle de Paris qui commémore le centenaire de la Révolution française (33 millions de visiteurs). Elle deviendra contre toute attente le symbole universel de la capitale française.

Un ingénieur de son temps

Le «père» de la Tour Eiffel est un ingénieur centralien très représentatif de son temps, qui est aussi celui de Ferdinand de Lesseps et de Jules Verne.

Passionné par les progrès de la sidérurgie, il voit dans le fer le matériau de l’architecture du futur. Il crée sa propre société en 1867, à 35 ans, et met au point des structures métalliques en forme de treillis, qui allient légèreté, souplesse et résistance.

Il réalise le viaduc Maria Pia, sur le Douro, au Portugal, à l’occasion d’une exposition universelle, puis le viaduc de Garabit, en Auvergne, en 1882. On lui doit aussi la gare de Budapest, en Hongrie, les charpentes métalliques du Bon Marché et du Crédit Lyonnais, à Paris, la coupole de l’observatoire de Nice mais aussi la structure de la statue de la Liberté !

Gustave Eiffel est donc déjà un ingénieur de grand prestige quand Jules Ferry, Président du Conseil, décide de célébrer le prochain centenaire de la prise de la Bastille avec faste, par le biais d’une Exposition universelle sur la vaste esplanade du Champ-de-Mars, au cœur de la capitale, au bord de la Seine.

Les organisateurs lancent dès 1884 l’idée d’une tour de 1000 pieds, soit environ 300 mètres, symbole de la grandeur retrouvée de la France et de la bonne santé des institutions républicaines, à peine troublées par le «boulangisme». Un symbole républicain

Le projet de la société Eiffel & Cie est retenu à l’issue d’un concours au cours duquel s’affrontent une centaine de projets. Il est en fait l’œuvre de deux ingénieurs du bureau d’études : Maurice Koechlin et Émile Nouguier. L’architecte Stephen Sauvestre lui donne la forme qu’on lui connaît, avec ses arches qui font le lien avec l’architecture traditionnelle.

Indifférent dans un premier temps, Gustave Eiffel commence à s’intéresser au projet lorsqu’il en mesure la portée symbolique et médiatique. Il rachète alors à ses ingénieurs leurs droits sur le brevet déposé en commun, concernant la structure métallique. Devenu seul propriétaire du projet, il est assuré de lui donner son nom !

D’emblée, les détracteurs sont légion. Le 14 février 1887, Le Temps publie un manifeste de protestation signé par des personnalités du monde des arts et des lettres parmi lesquelles Leconte de Lille, Guy de Maupassant, Alexandre Dumas fils, Charles Garnier, Sully Prudhomme, Paul Verlaine…..

En dépit de ces oppositions, la tour est construite en 2 ans, 2 mois et 5 jours… sans aucun accident mortel ce dont Gustave Eiffel a tout lieu d’être fier (si ce n’est un ouvrier qui fait une chute en vaquant sur la Tour en-dehors des horaires de travail).

Elle mesure 318 mètres et pèse 10.100 tonnes, avec 18.000 pièces de structure en fer puddlé (un type de fer presque sans carbone, aujourd’hui délaissé, dont Gustave Eiffel appréciait la facilité de façonnage). Les pièces de la structure sont assemblées par 2.500.000 rivets. Il s’agit de gros clous chauffés à blanc et enfoncés dans un trou à travers deux pièces. L’assemblage se fait en aplatissant d’un coup de masse l’extrémité de la tige opposée à la tête.

Le succès populaire est immédiat. Pas moins de deux millions de visiteurs en font l’ascension pendant la durée de l’exposition, soit à pied soit en empruntant les ascenseurs eux-mêmes révolutionnaires pour gagner les deuxième et troisième étages. Opportune radio

Prévue pour être détruite après l’exposition, la Tour Eiffel devra sa survie à l’installation à son sommet, par Gustave Eiffel lui-même, d’un laboratoire de recherche et surtout d’une antenne destinée à relayer les premières émissions de radio vers les Parisiens. Cette fonction permettra à la Tour de durer assez longtemps pour devenir un élément incontournable du paysage parisien.

Si elle n’est plus depuis longtemps le plus haut édifice du monde, la «vieille dame» conserve les faveurs du public et l’amour des Parisiens. À preuve les illuminations et le feu d’artifice qui ont salué l’entrée dans le troisième millénaire.

Toilettage

En 2009, pour ses 120 ans, la Tour Eiffel se refait une beauté qui va nécessiter 60 tonnes de peinture, 1500 brosses, 5000 disques abrasifs… et le travail de 25 artisans. C’est son dix-septième lifting.

 

 

31/03/2014

Classé dans : PROVERBES, DICTONS, CITATIONS — jcn54 @ 2:17

PROVERBE :  » De l’union de « si » avec « mais » naquit un enfant : « Plaise à Dieu que ». « 

DICTON :  » A la Saint-Benjamin, le mauvais temps prend fin. « 

CITATION :  » Un fils est un créancier donné par la nature. « 

( Henri Stendhal  )

 

12345...19
 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake