Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 11 avril 2014

CA S’EST PASSE UN 12 AVRIL 11 avril, 2014

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 23:57

 

landru

Arrestation de Landru, c’est en 1919.

Le 12 avril 1919, à Paris, les inspecteurs Braunberger et Belin arrêtent à son domicile du 76, rue de Rochechouart un certain Désiré Landru, pour escroquerie et abus de confiance. Parmi les objets saisis sur lui se trouve un petit carnet sur lequel sont inscrits les noms de ces victimes, au nombre de onze.

Une enquête court depuis fin 1918, suites aux disparitions d’Anne Collomb, fiancée à un M. Dupont et Célestine Buisson, promise à un M. Frémyet. Les deux hommes ne sont en réalité qu’une seule et même personne : Landru. C’est le début de la plus célèbre affaire criminelle du XXe  siècle, portée par la personnalité de l’accusé et son sens de la répartie.

Le «Barbe-Bleue de Gambais»

Marié, père de trois enfants qui le croient brocanteur, portant beau en dépit de sa calvitie, il a déjà accumulé des peines de prison pour escroqueries en 1904, 1906 et 1909. Depuis 1914, l’homme, pour se procurer des fonds, se fait passer pour un veuf assez aisé.

Par le biais des petites annonces matrimoniales, il séduit des femmes seules possédant quelques économies et menant une vie suffisamment isolée de leur entourage. Cela ne lui est pas trop difficile car la Première Guerre mondiale a produit de nombreuses veuves en mal de mari.

Une fois le mariage convenu, Landru invite ses victimes à séjourner dans une villa, d’abord à Chantilly puis à Vernouillet et enfin à Gambais, en Seine-et-Oise. C’est là qu’il les tue. Sur place, la police découvre, au cours des perquisitions, des débris humains dans un tas de cendres retrouvé dans un hangar, dans la cheminée, dans la cuisinière ; elle trouve également des agrafes, des épingles, des morceaux de corset, des boutons en partie brûlés.

Landru est inculpé de meurtre par le juge Bonin en mai 1919. Le procès à grand spectacle s’ouvre le 7 novembre 1921, après deux ans et demi d’instruction. Il attire le Tout-Paris, notamment Mistinguett, Berthe Bovy ou encore la romancière Colette, alors chroniqueuse judiciaire. La cuisinière dans laquelle les corps des victimes sont supposés avoir été brûlés est transportée dans la salle d’audience.

Concédant avoir volé et escroqué ses supposées victimes, Landru nie être l’auteur des crimes dont on l’accuse. L’humour du prévenu charme l’auditoire, de même que ses saillies provocantes à l’égard de la Cour. Exemple parmi d’autres, alors que Landru vient de déclencher l’hilarité du public par une nouvelle repartie, le président menace : «Si les rires continuent, je vais demander à chacun de rentrer chez soi !», ce à quoi Landru réplique : «Pour mon compte, monsieur le Président, ce n’est pas de refus».

Son avocat, maître Vincent de Moro-Giafferi, le défend avec talent. Une scène mémorable a lieu pendant sa plaidoirie, où il affirme que des victimes ont été retrouvées et vont venir se présenter devant la cour d’assises.

Le public et les jurés tournent alors la tête vers la porte que l’avocat désigne, et après avoir laissé planer le suspense, souligne le fait que tous ceux qui ont tourné la tête vers la sortie viennent de démontrer leur manque de conviction concernant la réalité des assassinats imputés à son client, faute de cadavre retrouvé.

L’avocat général rétorque du tac au tac que Landru, lui, n’a pas tourné la tête vers la porte… Mais, face à une série de témoignages accablants, Moro-Giafferi ne peut éviter à Landru la condamnation à mort : au terme de huit heures de délibérations, les jurés le déclarent coupable et le condamnent à la guillotine, le 30 novembre 1921. Son recours en grâce rejeté, Landru est guillotiné à l’entrée de la prison de Versailles à l’aube du 25 février 1922.

À son avocat qui, au pied de l’échafaud, lui demanda si, finalement, il avoue avoir assassiné ces femmes, Landru répond : «Cela, Maître, c’est mon petit bagage…»

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 11 avril 2014

12/04/2014

Classé dans : PROVERBES, DICTONS, CITATIONS — jcn54 @ 23:52

PROVERBE :  » Le trésor de l’avare va au voleur et au roi. « 

DICTON :  » A la Saint-Jules, mauvais temps n’est pas installé pour longtemps. « 

CITATION :  » Que ne coûtent point les premiers pas en tout genre ? Le mérite de les faire dispense de celui d’en faire de grands. « 

( Jean Le Rond d’Alembert )

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 11 avril 2014

SAMEDI 12 AVRIL 2014

Classé dans : EPHEMERIDE DU JOUR — jcn54 @ 23:46

102è jour de l’année, 263 jours restants, 15è semaine, aujourd’hui on fête les Jules ainsi que les Stan.

Le soleil se lève à 07h06 et se couche à 20h37.

Lune croissante pleine à 81%.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 11 avril 2014

QUAND FREDERIC LOPEZ RECOIT

Classé dans : LA PARENTHESE INATTENDUE — jcn54 @ 2:50

 

parenthese29

Chroniqueur mondain devenu animateur star, jeune homme à l’image guindée devenu un quinquagénaire décontracté, Stéphane Bern n’a cessé d’évoluer sous les yeux des téléspectateurs. Celui qui a été élevé à la dure raconte son histoire. Sylvie Testud, personnalité multicasquette à l’humour détonnant, a reçu tous les honneurs dont peut rêver une artiste. Comédienne, réalisatrice mais aussi romancière, elle ne s’est jamais prise au sérieux. Chico, fondateur des Gipsy Kings et proche de Brigitte Bardot à ses débuts, raconte ses mille et une vies, entre coups de blues et coups de pouce du destin.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 11 avril 2014

PIQUE

Classé dans : INSOLITE — jcn54 @ 2:43

pique

 En Chine, She Ping, apiculteur de la région de Chongqing, s’est fait recouvrir par environ 460.000 d’abeilles – soit un poids de 45 kg – pendant 40 minutes. Une véritable prouesse… Ou un vrai coup de folie.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 11 avril 2014

BOEUF HACHE AUX POMMES DE TERRE

Classé dans : CUISINE GOURMANDE — jcn54 @ 2:35

boeuf6

INGREDIENTS : (4 Pers.)  4 steaks hachés de bœuf, 8 pommes de terre, 2 oignons, 1 œuf, 2 cuil. à soupe de farine, 1 cuil. à soupe d’huile, brins de ciboulette, 1 tomate, 4 feuilles de salade, 4 tranches de fromage à hamburger ou de gouda, sel, poivre.

 Pelez et râpez les pommes de terre à l’aide d’une râpe à légumes et réunissez-les dans un grand saladier. Ciselez finement les oignons, placez-les avec les pommes de terre. Ciselez également quelques brins de ciboulette.

Salez, poivrez, et ajoutez l’œuf et l’huile. Mélangez à la main, en saupoudrant de farine.

Faites chauffer une poêle anti-adhésive avec un peu d’huile sur feu vif. Déposez-y un peu de pâte, de la taile d’une balle de golf, et écrasez-la légèrement de façon à former une galette épaisse. Laissez-la cuire quelques minutes, jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée d’un côté. Retournez-la alors de l’autre côté et laissez-la dorer quelques minutes également. Selon la taille de votre poêle, vous pouvez cuire plusieurs galettes à la fois. Répétez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte, et conservez les galettes de pommes de terre cuites entre 2 assiettes.

Cuisez rapidement les steaks hachés de bœuf. Salez et poivrez-les.

Réalisez un « hamburger » en déposant une tranche de salade sur une des galettes de pomme de terre. Recouvrez-la d’une tranche de fromage, d’une rondelle de tomate, d’un steak haché bien chaud, et terminez par une deuxième galette de pommes de terre.

Bon appétit.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 11 avril 2014

CA S’EST PASSE UN 11 AVRIL

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 2:24

 

Eischmann

Ouverture du procès d’Adolf Eichman, c’est en 1961.

Le 11 avril 1961, le monde occidental a les yeux fixés sur Jérusalem où s’ouvre le premier procès d’un criminel nazi depuis les procès de l’après-guerre, à Nuremberg.

Dans le box de l’accusé se tient un petit homme chauve et myope de 55 ans, Adolf Eichmann.

Le procès de ce bureaucrate consciencieux et à l’intelligence médiocre met en lumière la «banalité du mal», selon la forte expression de la philosophe Hannah Arendt.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 11 avril 2014

11/04/2014

Classé dans : PROVERBES, DICTONS, CITATIONS — jcn54 @ 2:20

PROVERBE :  » Les hommes sont comme les chiffres, ils n’acquièrent de valeur que par leur position. « 

DICTON :  » S’il gèle à la Saint-Stanislas, on aura deux jours de glace. « 

CITATION :  » L’espoir est une bonne chose, la poire aussi. « 

( Alain Delon )

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 11 avril 2014

VENDREDI 11 AVRIL 2014

Classé dans : EPHEMERIDE DU JOUR — jcn54 @ 2:16

101è jour de l’année, 264 jours restants, 15è semaine, aujourd’hui on fête les Stanislas.

Le soleil se lève à 07h08 et se couche à 20h36.

Lune croissante pleine à 75%.

 

 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake