Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 10 mai 2017

LE VIADUC DE GARABIT 10 mai, 2017

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 6:12

Quelle prouesse technique ! 
Gustave Eiffel a construit en 4 ans et 10 mois un viaduc ferroviaire de 564 m à 122,5 m de hauteur, le plus impressionnant jamais réalisé jusqu’alors. Construit pour supporter la ligne de chemin de fer de Marvejols à Neussargues, le viaduc de Garabit enjambe la vallée profonde de la Truyère (affluent rive droite du Lot), large de 550 m, grâce à un arc métallique comparable à celui du pont Maria-Pia à Porto (Portugal), également conçu par Gustave Eiffel.

L’histoire du viaduc de Garabit ; c’est l’histoire d’une construction extraordinaire, impossible selon certains, qui a su surmonter les obstacles d’une nature accidentée en créant un chef d’œuvre de fer.

 
Pendant des siècles, au coeur du massif Central, les gorges de la Truyère, dans le cantal, restèrent un lieu-frontuère où les obstacles naturels paraissaient indomptables. Au XIXe siècle, l’ingéniosité s’éminents hommes de l’art permit au progrès de se frayer un chemin pour relier Paris à Béziers.

Un exploit technique et humain que l’on doit à Léon Boyer, l’ingénieur, et Gustave Eiffel, le « magicien du fer ». Un visionnaire et un entrepreneur passionné, deux hommes d’exception pour donner corps à ce géant d’acier. Quatre années pour un chantier d’exception, véritable laboratoire de technique de construction révolutionnaire qui sera utilisée pour ériger la Tour Eiffel en 1889.

Quatre années pour un projet totalement inhabituel à l’époque : une arche métallique légère qui relie les deux versants de la vallée. Un procédé déjà expérimenté au Portugal par l’entreprise Eiffel, pour le Pont de Maria Pia. Mais à Garabit, les dimensions de l’ouvrage sont exceptionnelles … et les difficultés techniques en conséquence !

Un chantier titanesque : quatre années pendant lesquelles ce petit coin du Cantal accueillit 400 ouvriers, Français et Italiens, quatre années d’immenses convois de chars à bœufs amenant le granit et les pièces métalliques usinées près de Paris puis acheminées en train.

 • Léon Boyer, l’ingénieur. En 1878, Léon Boyer devient responsable des études de la ligne de chemin de fer de Marvejols (Lozère) à Neussargues (Cantal). Pour résoudre le problème que pose le franchissement des gorges de la Truyère, il s’inspire de la réalisation du viaduc Maria Pia de Porto achevé un an plus tôt par l’entreprise Eiffel.

• Gustave Eiffel, le magicien du fer. Gustave Eiffel est une figure emblématique du XIXe siècle, de l’époque du chemin de fer. Durant sa longue carrière, il multipliera les exploits techniques : le viaduc de Garabit et la tour Eiffel en sont les plus belles illustrations. Le projet est audacieux, plutôt risqué même ! En juin 1879, l’Etat signe un marché de gré à gré avec l’Entreprise Eiffel, considérée comme la seule capable de réussir cet ambitieux projet.
Aujourd’hui, après une période grise, le viaduc a retrouvé son rouge d’origine et flamboie plus que jamais dans les paysages verts des gorges. 20 400 m3 de maçonnerie, 3250 tonnes de métal, plus de 600 000 rivets, et cette étonnante impression de légèreté…

Au XIXè siècle, rares étaient ceux qui croyaient qu’une telle dentelle supporterait le passage des trains chargés de marchandises. Et pourtant : plus de 124 ans après, ils franchissent toujours les 565 m du tablier. Plus qu’un simple pont de fer, Garabit est un monument à vivre et à rêver, à pied ou en bateau, sous le soleil ou les étoiles : il faut le voir s’illuminer dans la nuit !

hauteur jamais égalée jusqu’à la construction d’un autre viaduc, celui de Millau (349 mètres). Tous deux, Garabit et Millau, fruits du génie humain, ont souhaité s’unir pour relever un nouveau défi : oeuvrer pour une reconnaissance mondiale !

Fin 2011, une démarche commune de classement auprès du patrimoine mondial de l’UNESCO a été initiée. Une ambition nouvelle, de longue haleine à suivre attentivement …

GARABIT5

La nuit, l’oeuvre de Gustave Eiffel rayonne de ses mille feux au-dessus de la Truyère

GARABIT6

GARABIT7

GARABIT8

GARABIT9

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 10 mai 2017

MAISON ETRANGE

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 6:10

MAISONS17

 

 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake