Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 

L’EXERCICE PHYSIQUE REDUIT L’APPETIT 22 septembre, 2012

Classé dans : BIEN ETRE — jcn54 @ 4:48

Selon une étude américaine qui vient d’être publiée dans la revue Medicine and Science in Sports and Exercise, faire chaque jour de l’exercice physique permet de réduire son appétit.

L'EXERCICE PHYSIQUE REDUIT L'APPETIT dans BIEN ETRE exercice1

On a longtemps cru que faire du sport ouvrait l’appétit. Si l’on en croit les résultats de cette étude menée par des chercheurs de la Brigham Young University, dans l’Utah, ce serait tout le contraire.

Les chercheurs ont fait une expérience sur 35 femmes. La moitié d’entre elles affichait un poids normal, les autres étaient obèses. Le premier jour, elles ont dû faire une séance de sport de 45 minutes puis regarder des images d’aliments. Deux jours après, elles ont regardé ces mêmes images mais sans faire de sport le matin.

Résultats : les chercheurs ont constaté, via des mesures par électrodes, que le cerveau de ces femmes était moins attentif aux images lorsqu’elles avaient fait du sport avant. Mais au final, elles ont toutes consommé à peu près la même quantité de nourriture les deux jours.

D’autres recherches sont nécessaires pour savoir si l’exercice physique régulier a les mêmes résultats à long terme. Ou si l’effet du sport sur l’appétit a seulement un effet immédiat.

(Source : Alix Lefief « aujourd’hui.com »)

 

 

QUELS SONT LES MEDICAMENTS QUI NUISENT AU SYSTEME DIGESTIF ? 9 mai, 2012

Classé dans : BIEN ETRE — jcn54 @ 6:41

Douleurs abdominales et autres troubles digestifs peuvent être dus à la prise de certains médicaments. Voici ceux qu’il faut garder à l’œil et la meilleure façon de gérer leurs effets secondaires.

QUELS SONT LES MEDICAMENTS QUI NUISENT AU SYSTEME DIGESTIF ? dans BIEN ETRE medicaments

De nombreux médicaments peuvent avoir des effets sur la digestion. Plus ou moins gênants, ils sont mentionnés sur la notice dans la partie « effets indésirables ». « En cas de troubles digestifs dus aux médicaments, il faut réagir avec bon sens. On peut arrêter le traitement si celui-ci n’est pas indispensable et que les symptômes sont très gênants. Toutefois, en cas de doute, mieux vaut demander l’avis du médecin qui l’a prescrit », explique le Pr Benamouzig, chef du service de gastro-entérologie de l’hôpital Avicenne à Bobigny (93).

Il faut savoir que certaines substances agissent de façon particulièrement nocive sur les muqueuses digestives. C’est le cas des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), tels que l’ibuprofène, l’aspirine ou le diclofénac. « Tous les AINS sont toxiques pour le système digestif. Ils bloquent la synthèse des prostaglandines, qui protègent la muqueuse digestive. Ce milieu étant naturellement acide, les parois sont attaquées, entraînant ulcères et hémorragies », explique le Pr Benamouzig. Comme cela est vrai pour tous les médicaments qui attaquent les muqueuses, les douleurs peuvent être ressenties lors de la prise du premier comprimé ou au cours du traitement. Il peut également y avoir des lésions sans symptômes.
A noter : la prise d’AINS est interdite chez les personnes souffrant d’un ulcère. En revanche, elle ne l’est pas chez les personnes dont l’ulcère a été traité. Chez celles-ci et chez les plus de 65 ans, le médecin peut prescrire des médicaments anti-acidité en même temps que l’AINS, afin d’atténuer ses effets sur le système digestif.

 Ils favorisent le saignement

 aspirine1 dans BIEN ETRE

 (L’aspirine peut causer des lésions et des saignements des muqueuses digestives.)

L’aspirine possède la particularité d’être, de plus, un antiagrégant plaquettaire. « Moins nocive pour les muqueuses que l’ibuprofène par exemple, elle peut tout de même causer des lésions et aggraver leur saignement en empêchant la coagulation », explique le Pr Benamouzig.
Quant aux autres antiagrégants plaquettaires, le clopidogrel par exemple, ils ne sont pas à l’origine de lésions mais peuvent augmenter leur saignement.

Autres types de médicaments aux effets digestifs notoires : ceux destinés à lutter contre l’ostéoporose. « Ces substances sont corrosives lorsqu’elles entrent en contact avec la muqueuse. C’est pourquoi on recommande aux personnes sous traitement de boire beaucoup d’eau, de rester debout après la prise des comprimés… Ces conseils ne sont pas à négliger », explique le gastro-entérologue.

Une digestion perturbée

Quant aux antibiotiques, ils déséquilibrent la flore intestinale en supprimant certaines bactéries. Les symptômes sont de violentes douleurs abdominales, une présence de glaires ou de sang dans les selles, ou plus de quatre selles par jour. Pour contrer l’effet du médicament et rapporter de bonnes bactéries dans l’estomac, il est conseillé de consommer un ou deux yaourts par jour durant le traitement.

Les laxatifs sont des médicaments dont la principale fonction est d’accélérer le transit. Leur effet sur la digestion n’est donc pas méconnu. Ils peuvent toutefois gravement perturber celle-ci. « Pris sans suivi médical et sur le long terme, ils rendent le côlon non réactif. Attention également aux laxatifs naturels qui peuvent être plus irritants que les chimiques pour la paroi intestinale », alerte le spécialiste.

(Source : santé)

 

 

LES PRODUITS LIGHT 14 avril, 2012

Classé dans : BIEN ETRE — jcn54 @ 21:04

Les produits allégés ou produits light sont désormais disponibles dans tous les rayons, des yaourts aux chocolats en passant par les sauces ou les plats cuisinés. Mais que signifie vraiment le terme « allégé » ?

LES PRODUITS LIGHT dans BIEN ETRE produitslight

Le terme « allégé » ou « light » correspond à une réglementation précise. Ne peuvent s’appeler ainsi que les produits qui contiennent au minimum 30 % de sucres, de graisses ou de calories en moins que leurs versions classiques. Ainsi, un produit allégé en matières grasses contient certes moins de matières grasses que le même produit en version classique. Mais cela ne veut pas dire qu’il contient moins de sucre et/ou moins de calories.

Il faut également savoir faire la différence entre « sans », « à faible teneur en » et « allégé en ». Prenons le cas des produits sucrés comme les biscuits par exemple ou les compotes par exemple.
• Un produit allégé en sucre contient au moins 30 % de sucre en moins que le produit standard.
• Un produit sans sucre ne contient pas plus de 0,5 g de sucre pour 100 g.
• Un produit sans sucre ajouté ne contient pas de sucre ajouté, mais peut contenir des sucres naturellement présents dans les ingrédients qui le composent (par exemple les fruits).
• Un produit à faible teneur en sucre ne contient pas plus de 5 g de sucre pour 100 g (c’est 10 fois plus qu’un produit sans sucre

 !).

Les édulcorants de table bénéficient également de cette appellation d’aliment light s’ils ne dépassent pas la limite de 4 kcal par portion et à condition qu’une portion donne le même goût sucré que l’ajout d’une cuillère à café de sucre.

Pour les produits allégés en matières grasses, il existe également une réglementation très précise. Ainsi :
• Un produit allégé en matières grasses doit contenir au moins 30 % de graisses en moins qu’un produit standard.
• Un produit sans matières grasses ne doit pas contenir plus de 0,5 g de matières grasses pour 100 g ou 100 ml.
• Un produit à faible teneur en matières grasses ne soit pas contenir plus de 3 g pour 100 g dans le cas des produits solides, et 1,5 g de matières grasses pour 100 m dans les produits liquides. Dans le cas du lait demi-écrémé, le maximum est de 1,8 g de matières grasses pour 100 ml.
• Un produit à faible teneur en graisses saturées ne doit pas contenir plus de 1,5 g d’acides gras saturés et trans pour 100 g dans le cas des produits solides, ou 0,75 g pour 100 ml pour les liquides.
• Un produit sans graisses saturées ne doit pas contenir plus de 0,1 g de graisses saturées ou trans par 100 g ou 100 ml.

Au final, certains produits allégés en matières grasses ne présentent pas une énorme différence avec les versions standard. Ainsi, entre un yaourt nature classique au lait demi-écrémé et un yaourt nature allégé, il n’y a qu’un seul gramme de lipide de différence, et 9 kcal. Attention aussi aux produits très caloriques en version allégée. Ainsi, une chips, même allégée, reste très calorique !

La réglementation impose également que l’allègement ne doit pas changer fondamentalement le produit. Ainsi, un beurre allégé qui ne contient plus de 20 % de matières grasses ne peut plus porter le nom de beurre. L’étiquette doit mentionner « pâte à tartiner allégée ».

(Source :  aujourd’hui.com)

 

 

 

QU’EST-CE QUI JAUNIT NOS DENTS ? 2 avril, 2012

Classé dans : BIEN ETRE — jcn54 @ 5:50

De belles dents, bien alignées et bien blanches, tout le monde en rêve, mais souvent nous sommes déçus par l’éclat de notre sourire. Qu’est-ce qui fait jaunir mes dents ? Et comment garder des dents bien blanches ?

QU'EST-CE QUI JAUNIT NOS DENTS ? dans BIEN ETRE dents

Les mauvaises habitudes qui font jaunir les dents

 

Coupable n°1 du jaunissement des dents : la cigarette bien entendu. En effet, la nicotine, contenue dans les cigarettes et inhalée, a une couleur jaunâtre, qui est transférée sur les dents au fil des jours.

Certains aliments sont aussi bien connus pour faire jaunir les dents.
On cite le plus souvent le café et le thé, mais ils ne sont pas les seuls en cause. La consommation régulière de tous les aliments très colorés (vin rouge, fruits rouges, certains sodas) peut avoir le même résultat.

Par ailleurs, manger très régulièrement des aliments acides (notamment des agrumes et des sodas) use l’émail des dents. Or c’est l’émail qui leur donne leur blancheur : la dentine qu’il recouvre est de couleur plus foncée. Un émail aminci va donc aussi rendre les dents jaunes ou jaunâtres.

Des médicaments qui changent la couleur des dents

 

Ce n’est pas la cause la plus fréquente des dents jaunes, mais il faut savoir que certains antibiotiques peuvent influencer la coloration des dents.

Les antibiotiques de la famille des tétracyclines sont ainsi déconseillés aux femmes enceintes ainsi qu’aux enfants jusqu’à ce que leur émail soit définitivement formé (vers huit ans). Ils risquent de donner une couleur jaune, voire grisâtre, aux dents, même définitives.

Un autre antibiotique beaucoup plus souvent utilisé, l’amoxicilline, peut aussi jaunir les dents. Cette coloration est la plupart du temps réversible au brossage, mais certaines personnes constatent que le changement de coloration se maintient. Et pour les très jeunes enfants (avant neuf mois) il n’est pas impossible que les dents définitives soient touchées.

Ces risques ne se matérialisent cependant pas pour tous les patients. Ils doivent par ailleurs être évalués par rapport à la maladie que ces antibiotiques doivent traiter ! N’hésitez pas à en parler avec votre médecin.

Comment éviter d’avoir les dents jaunes ?

 

D’abord, précisons que ce n’est pas toujours possible. Tout comme notre teint ou la couleur de nos cheveux, la couleur de nos dents est déterminée génétiquement. Cependant, perdre les habitudes énumérées ci-dessus vous permettra de maintenir au maximum la blancheur que vous avez naturellement.

Votre hygiène dentaire peut aussi faire la différence. La plaque dentaire possède également une couleur jaunâtre. Un brossage deux fois par jour et un détartrage régulier chez votre dentiste rendront vos dents plus blanches.

Attention cependant : l’excès nuit ! En effet, brosser les dents trop fort ou maladroitement va diminuer la couche d’émail et donc faire jaunir vos dents.

Rappelons donc deux règles en matière de brossage :

Prenez votre temps : il faut deux minutes pour se brosser les dents correctement. Appuyer plus fort pendant moins longtemps ne permettra pas d’obtenir un bon résultat, et ne fera qu’abîmer l’émail.

Si vous vous brossez les dents juste après un repas, il faut d’abord diminuer les attaques acides: mâchez un chewing-gum, ou buvez un verre d’eau. En effet, l’émail est fragilisé par l’acide. Si vous le brossez directement après avoir mangé, il sera encore plus abîmé.

(Source : e-sante)

 

 

 

SUCRE OU GRAS : QU’EST-CE QUI FAIT LE PLUS GROSSIR ? (2) 24 mars, 2012

Classé dans : BIEN ETRE — jcn54 @ 7:39

1ére partie ici : http://jcn54.unblog.fr/2012/03/21/sucre-ou-gras-quest-ce-qui-fait-le-plus-grossir-1/

SUCRE OU GRAS : QU'EST-CE QUI FAIT LE PLUS GROSSIR ? (2) dans BIEN ETRE sucreougras1

  Méfiez-vous du sucre caché

Comme pour le gras, du sucre est ajouté dans la quasi totalité des produits transformés. Du sucre est même ajouté dans les produits salés (sauces, plats tout prêts, pains industriels, pâtes…).

Quant aux produits que l’on sait par définition sucrés, c’est souvent en excès : soda, boissons aux fruits, céréales du petit-déjeuner, barres chocolatées, gâteaux et biscuits industriels, etc.

Comme avec les matières grasses, revenir aux préparations « maison » permet de doser la quantité de sucre. Il est également nécessaire de freiner sur les boissons sucrées, et si nécessaire de recourir aux édulcorants et aux produits allégés en sucre.

On recommande également de privilégier les glucides à index glycémique (IG) bas au détriment de ceux ayant un IG élevé, le sucre blanc raffiné étant la référence en la matière. Plus l’IG est élevé, plus la sécrétion d’insuline est élevée, augmentant la résistance à l’insuline et le risque de diabète.

Globalement, les aliments à IG élevés sont ceux à base de sucres raffinés (bonbons, sucre blanc, sodas, sirop d’érable, de maïs, confiture…) et de farines blanches (pain blanc, pâtes peu cuites, riz blanc, muffins, viennoiseries, galettes de riz, céréales de petit déjeuner raffinées et sucrées).

Les aliments à IG bas à favoriser sont : les céréales complètes (pain multi céréales, riz complet ou basmati, pâtes semi-complètes, quinoa, avoine, sarrasin…), lentilles, haricots, fruits naturels, édulcorants

Que retenir en pratique pour ne pas grossir à cause du sucre et du gras ?

 Le gras est à limiter en priorité, mais il faut également se méfier du sucre raffiné (IG élevé). Vous devez aussi prendre conscience et identifier les produits dans lesquels se cachent des quantités supplémentaires de gras et de sucre.

À minima, respecter ces trois règles :

Limiter les produits préparés industriellement en cuisinant vous-même avec des ingrédients de base.

Limiter les produits d’origine animale au profit des produits végétaux.

Privilégier les produits à IG bas et limiter le sucre raffiné.

 

Prise de poids : et l’alcool ?
L’alcool aussi fait grossir avec 7 calories par gramme d’alcool, c’est donc plus que le sucre, et pas très loin des lipides… !
 
(Source : e-sante)
 

 

SUCRE OU GRAS : QU’EST-CE QUI FAIT LE PLUS GROSSIR ? (1) 21 mars, 2012

Classé dans : BIEN ETRE — jcn54 @ 3:53

Tour à tour, nous accusons le gras et le sucre d’être responsables de la progression de la prise de poids et de l’obésité. Il faut dire que notre consommation de matières grasses a fortement augmenté au cours des dernières décennies, tout comme celle de sucre… Que faut-il savoir à propos du sucre et des acides gras ? Quel est le pire des deux en matière de prise de poids ?

SUCRE OU GRAS : QU'EST-CE QUI FAIT LE PLUS GROSSIR ? (1) dans BIEN ETRE sucreougras

Le gras est plus calorique que le sucre.

La première chose à savoir est que les lipides (matières grasses ou acides gras) apportent plus de calories que les glucides. Ainsi, pour chaque gramme de sucre consommé, on apporte à notre organisme 4 calories, tandis qu’un gramme de lipides apporte 9 calories.

Le gras est donc plus de deux fois plus calorique que le sucre.

C’est ainsi que dans l’équilibre alimentaire, les quantités de lipides recommandées sont moindres par rapport aux glucides (sucres) et aux protéines.

Ainsi, les apports nutritionnels conseillés en lipides sont de 30 à 35% des calories totales ingérées, de 50 à 55% pour les glucides (première source d’énergie) et de 9 à 12% pour les protéines.

À titre indicatif, sachez que la 3e catégorie de nutriments que sont les protéines, apporte comme le sucre 4 calories par gramme.

Or notre mode alimentaire a fortement dérivé et ces proportions ne sont plus respectées expliquant la progression du surpoids.

Le problème que l’on rencontre actuellement vient essentiellement du sucre et des matières grasses cachées, résultat de l’industrialisation de notre alimentation. Autrefois, lorsque l’on cuisinait soi-même avec des aliments de base, on savait précisément doser les quantités de sucre et de matières grasses ajoutées. Aujourd’hui, ces ingrédients sont cachés dans les produits tout prêts et difficiles à identifier même en lisant la composition sur les étiquettes
 
Méfiez-vous du gras caché

Certaines matières grasses donnent du goût, voire du moelleux ou inversement du croustillant. C’est ainsi que les industriels en ajoutent dans la plupart de leurs préparations, voire parfois en abusent.

Pour ne pas être victime d’excès de gras, la première consigne est de limiter les plats cuisinés et les produits industriels transformés, qui vous incitent à consommer à votre insu un surplus de matières grasses.

Mais le gras se cache dans la plupart des produits courants sans qu’on le soupçonne : à commencer par les viandes, les fromages (le pourcentage de matières grasses de certains fromages est calculé à partir du poids sec, ce qui porte à confusion), les poissons, les fruits de mer, les sardines à l’huile, les biscuits sucrés et les gâteaux, les biscuits salés, le pain de mie, les pâtes à tarte, à pizza…

Sachez par ailleurs qu’il existe 3 types d’acides gras, les acides gras mono-insaturés, les acides gras polyinsaturés (dont font partie les oméga-3 et les oméga-6), et les acides gras saturés. Ces derniers ne sont pas bénéfiques à la santé et sont donc à limiter : ce sont globalement les graisses d’origine animale (viandes rouges, charcuteries, produits laitiers…). Et méfiez-vous des sauces et vinaigrettes ! Même en petites quantités, ce sont de véritables concentrés de matières grasses !

(Source : e-sante)

 

 

ACTIVITE PHYSIQUE : QUEL EST LE MINIMUM VITAL ? 16 mars, 2012

Classé dans : BIEN ETRE — jcn54 @ 6:54

Vivre le plus longtemps possible, c’est bien, mais vivre le plus longtemps possible en forme, c’est mieux. C’est précisément ce qui est possible si l’on pratique régulièrement une activité physique.

Les personnes qui font du sport, par rapport à celles qui sont sédentaires toute leur vie, gagnent 8 années en bonne forme physique.

ACTIVITE PHYSIQUE : QUEL EST LE MINIMUM VITAL ? dans BIEN ETRE sport

  Sport : 8 années de vie en bonne forme gagnées !

 

Lorsqu’on pratique une activité physique régulière, on diminue son risque de mourir d’une maladie cardiaque d’environ 35 à 40%.

Et comme le souligne le Dr Martin Juneau*, on sait aujourd’hui que c’est valable pour toutes les causes de mortalité. Par comparaison avec les personnes totalement sédentaires, on peut également dire que le sport permet de vivre 8 années de plus en bonne forme.

* Le Dr Martin Juneau est cardiologue et directeur de la prévention à l’Institut de cardiologie de Montréal.

Quelle est la quantité minimale d’activité physique qu’il faut pratiquer ?

 

Un exercice physique modéré peut parfaitement suffire. L’objectif de brûler 1.000 calories par semaine est réaliste pour nous tous : cela correspond à 30 minutes de marche par jour.

En d’autres termes, il faut réaliser chaque semaine 7 marches de 30 minutes, puisque lors d’une marche de 30 minutes on dépense 150 calories. Si l’on préfère réaliser seulement 4 marches par semaine, c’est possible, mais il faut alors augmenter leur durée à 40 minutes (250 calories). Il est donc possible de marcher moins souvent, mais à condition de marcher plus longtemps pour que la quantité totale de calories dépensées soit la même.

De la même façon on peut faire des joggings de 20 minutes 7 fois dans la semaine (20 minutes de jogging équivalent à 150 calories) ou des joggings de 30 minutes 4 fois par semaine (4 x 30 minutes à 250 calories).

L’intensité ne compte pas vraiment si elle est modulée par la durée. C’est-à-dire que si l’on choisi la marche rapide par exemple, elle pourra durer moins longtemps qu’une marche lente, mais plus longtemps que si on avait choisi le jogging. La quantité de sueur n’est pas non plus un indicateur. C’est la quantité totale qui compte.

  Utilisez un podomètre pour mesurer votre activité physique

 

Un conseil, portez un podomètre durant toute une semaine afin de connaître votre dépense énergétique réelle.

Entre 0 et 5.000 pas par jour, vous êtes sédentaire.

Entre 5.000 à 7.500 pas par jour : vous êtes légèrement actif.

Entre 7.500 à 9.999 pas par jour : vous êtes modérément actif.

Plus de 10.000 pas par jour : vous êtes actif.

Plus de 12.500 pas par jour : vous êtes très actif.

L’objectif est donc de cumuler un total de 10.000 pas par jour. A titre indicatif, lors d’une activité de bureau on réalise en moyenne 2.000 pas par jour, ce qui est très loin des 10.000 pas. Il est donc nécessaire de réaliser encore 8.000 pas supplémentaires lors de ses activités de loisirs et de la vie quotidienne autres que professionnelles.

Et oui, il ne faut pas oublier que tous les pas s’ajoutent, absolument tous, même ceux que l’on réalise chez soi pour aller ouvrir le frigo.

A savoir : 10.000 pas par jour équivalent à une dépense de 300 à 400 calories. 30 minutes de marche équivalent à 4.000 pas et à une dépense de 150 calories. Un gros morceau de gâteau au chocolat équivaut à 400 calories……

Pourquoi faut-il répartir l’exercice physique ?

 

En d’autres termes, peut-on grouper toute l’activité physique hebdomadaire en une seule séance (par ex. une seule marche de 3 heures et demie une fois dans la semaine) ?

La réponse est négative, l’activité physique doit être fragmentée.

De nombreux effets de l’exercice physique ne durent pas toute la semaine. Par exemple, l’effet d’une séance de sport sur la glycémie (taux de sucre dans le sang) ne dure pas. L’exercice diminue le taux de sucre sanguin et augmente la sensibilité à l’insuline des muscles, ce qui est très bon pour prévenir nombre de maladies, dont le diabète et l’obésité.

Mais cet effet ne dure que 24 à 48 heures. Il faut donc recommencer tous les deux jours pour obtenir un effet préventif sur le long terme. Et enfin, il faut savoir que si pendant une marche de 30 minutes, on dépense 150 calories, le métabolisme reste activé durant les heures qui suivent la fin de l’exercice (pendant environ 10-12 heures) et continue à brûler des calories additionnelles.

La dépense réelle est donc plus élevée que la théorique… Une bonne raison de pratiquer régulièrement et souvent.

(Source : e-sante)

 

 

NE JETEZ PLUS LES SACHETS DE THE ! 12 mars, 2012

Classé dans : BIEN ETRE — jcn54 @ 8:33

L’heure est à la récup, comme chacun sait. Alors ne jetez plus vos sachets de thé.

NE JETEZ PLUS LES SACHETS DE THE ! dans BIEN ETRE sachetsthe

 
 

Si vous avez un jardin, éparpillez le thé dans les plates-bandes.

Si vous avez des pots sur un balcon ou une terrasse, mettez-le thé dans la terre ou des sachets par-dessus les petits cailloux indispensables au fond pour un bon drainage.

Si vous avez un compost, les sachets de thé y vont.

Si vous n’avez rien de tout cela, utilisez-les dans l’eau du bain.

Si vous ne prenez pas de bains mais uniquement des douches et que vous vous réveillez avec les yeux gonflés, appliquez un sachet de thé (froid) sur chacune de vos paupières.

Si vous avez toujours une mine superbe au réveil et après votre douche dans votre appartement sans balcon, ni terrasse, laissez-les sécher et mettez-les dans vos placards : ils les parfumeront discrètement.

 

(Source : e-santé)

 

 

L’AVOCAT 6 mars, 2012

Classé dans : BIEN ETRE — jcn54 @ 7:51

L'AVOCAT dans BIEN ETRE avocat1

Quels sont ses bienfaits ?

D’une façon générale, les vitamines, composés antioxydants et fibres contenus dans les fruits et les légumes jouent un rôle protecteur significatif pour la santé. De nombreuses études ont démontré qu’une consommation élevée de légumes et de fruits pouvait réduire le risque de développer une maladie cardiovasculaire, un cancer ainsi que d’autres maladies.-

Avec 6,7 g de fibres pour 100 g de chair, l’avocat est considéré comme très riche en fibres.

De plus, il renferme à la fois des fibres solubles et des fibres insolubles.

Les fibres insolubles favoriseraient le bon fonctionnement du transit intestinal.

Les fibres insolubles contribueraient à une meilleure prévention des maladies cardiovasculaires et du diabète de type II

 

Bien que l’avocat soit riche en matières grasses, celles-ci comptent une majorité d’acides monoinsaturés, dont les effets bénéfiques sur le fonctionnement cardiovasculaire ont largement été démontrés. La consommation régulière d’avocat contribuerait donc à la santé cardiovasculaire.

 

L’avocat renferme également une grande quantité de phytostérols, des composés végétaux qui contribueraient efficacement à la réduction du cholestérol.

 

 

LA CIGARETTE ELECTRONIQUE FAIT UN TABAC ! 3 mars, 2012

Classé dans : BIEN ETRE — jcn54 @ 8:31

Nouvelle hausse du prix des cigarettes, risques cardio-vasculaires, interdiction de fumer dans les lieux publics… les raisons qui peuvent pousser à stopper la cigarette ne manquent pas. Alors, après les pastilles à mâcher, les patchs, l’acupuncture, une nouvelle méthode fait fureur… la cigarette électronique. Réel outil de sevrage ou simple alternative destinée aux plus accrocs ? Comment ça marche, est-ce que le système est efficace ?

LA CIGARETTE ELECTRONIQUE FAIT UN TABAC ! dans BIEN ETRE cigaretteelectronique-300x160

De la fumée sans feu
La cigarette électronique ressemble souvent trait pour trait à une véritable cigarette. Sa recharge a l’apparence d’un filtre, la batterie est glissée comme le tabac dans un petit tube, couleur papier à cigarettes. Le réalisme est tel qu’une diode lumineuse rougit, simulant une combustion, lorsque le fumeur tire sur sa cigarette. Enfin, une fumée artificielle composée de vapeur et de glycérol s’échappe de la bouche du fumeur lors de l’expiration. Elle a presque tout d’une vraie !
« Ce n’est pas le même plaisir »
Nadège, employée de bureau, a découvert la cigarette électronique dans un film : « J’ai vu Johnny Depp qui en utilisait une, dans The Tourist, et je me suis dit que j’allais essayer. Mon objectif n’était pas de m’arrêter de fumer mais de ralentir. » Après 3 semaines d’utilisation, l’expérience a échoué : « Je ne vais pas continuer ! Ce n’est vraiment pas le même plaisir. Le contact avec la chaleur d’une véritable cigarette me manque et toute la gestuelle aussi, comme prendre un briquet et allumer ma clope, faire tomber la cendre ou encore écraser le mégot dans le cendrier. »

« Ce qui est compliqué aussi avec cette cigarette, c’est que l’on ne s’arrête jamais, même si un signal nous informe que la dose maximale est prise, on peut continuer indéfiniment puisque la cigarette reste toujours entière. Finalement, je refume des cigarettes normales sans jamais avoir perdu le geste !»

« Je reste toujours fumeur dans ma tête »
Pour Cyril, chef d’entreprise, la cigarette électronique peut être un bon soutien dans les lieux publics. « J’ai découvert la cigarette au bureau de tabac et je me suis dit qu’elle pourrait m’être très utile à certains moments de la journée. Quand je sens une montée de stress en réunion, j’en prends une bouffée, ça m’apaise, idem dans le train ou au restaurant. Les gens me regardent un peu éberlués au début et puis, quand ils sentent qu’il n’y a pas de fumée, ils comprennent et sourient. »

Pas encore tout à fait décidé à abandonner la cigarette traditionnelle, Cyril pense que la cigarette électronique peut être une bonne béquille : « Je suis et je resterai toujours fumeur dans ma tête, même si un jour j’arrête le tabac, j’espère très bientôt, je continuerai la cigarette électronique car elle ne cassera pas mes habitudes gestuelles adoptées depuis plus de 20 ans. »

Pour l’instant, la cigarette électronique semble plutôt destinée aux gros fumeurs frustrés dans les lieux publics. Ceux qui seraient motivés à entamer un sevrage tabagique, doivent encore utiliser des méthodes plus traditionnelles et mieux adaptées qui ont démontré leur efficacité.

 

Fumer est dangereux pour la santé. Faites-vous aider pour arrêter de fumer :
téléphonez au 113 (appel gratuit).

 

(Source : masculin.com)

 

 

123456...10
 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake