Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 
  • Accueil
  • > CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES

L’ABBAYE DE BRENTOME DANS LA DORDOGNE 18 mai, 2017

Classé dans : CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES — jcn54 @ 7:05

Le parcours troglodyte dans les grottes situées derrière l’abbaye permet de comprendre le processus de création de la ville. Un cheminement historique s’effectue à l’aide d’un livret guide et de panneaux disséminés tout au long des 600 mètres environ du circuit. On visite les vestiges du premier monastère bénédictin de Brantôme (VIIIe siècle) creusé dans la falaise calcaire en partie dissimulée par les bâtiments conventuels : habitations, pigeonniers, fontaine miraculeuse dédiée à saint Sicaire, dont les reliques sont conservées dans l’abbatiale, et l’énigmatique grotte dite du Jugement Dernier et ses deux bas-reliefs monumentaux. L’abbaye fondée par Charlemagne fut détruite par les Normands et reconstruite aux XIe et XVIIIe siècles. A l’intérieur, un escalier monumental du XVIIe et une charpente en coque de bateau renversée. L’église abbatiale, construite aux XIIe-XIIIe siècles, mélange des bas-reliefs romans et gothiques en pierre et présente deux panneaux de bois polychromes sculptés du XVe. Visite couplée avec le Musée Fernand Desmoulin, (peintre-graveur de la fin du XIXe siècle).

BRANTOME

BRANTOME1

BRANTOME2

BRANTOME3

BRANTOME4

BRANTOME5

BRANTOME6

BRANTOME7

BRANTOME8

BRANTOME9

BRANTOME10

BRANTOME11

BRANTOME12

BRANTOME13

BRANTOME14

BRANTOME15

BRANTOME16

BRANTOME17

 

 
  • Accueil
  • > CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES

BASILIQUE DU SACRE-CŒUR DE MONTMARTRE 17 mai, 2017

Classé dans : CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES — jcn54 @ 9:01

La basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, dite du Vœu national, située au sommet de la butte Montmartre, dans le quartier de Clignancourt du 18e arrondissement de Paris, est un édifice religieux parisien majeur, « sanctuaire de l’adoration eucharistique et de la miséricorde divine » et propriété de l’Archidiocèse de Paris1.

La construction de cette église, monument à la fois politique et culturel, suit l’après-guerre de 1870. Elle est déclarée d’utilité publique par une loi votée le 24 juillet 1873 par l’Assemblée nationale de 1871. Elle s’inscrit dans le cadre d’un nouvel « ordre moral »2 faisant suite aux événements de la Commune de Paris, dont Montmartre fut un des hauts lieux. Avec près de onze millions de pèlerins et visiteurs par an, c’est le second monument religieux parisien le plus visité après la cathédrale Notre-Dame de Paris3.


Adresse : 35 Rue du Chevalier de la Barre, 75018 Paris
Styles architecturaux : Architecture romaine, Architecture byzantine 
MONTMARTRE
MONTMARTRE1
MONTMARTRE2
MONTMARTRE3
MONTMARTRE4
MONTMARTRE5

Image de prévisualisation YouTube

 

 
  • Accueil
  • > CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES

LA CHAPELLE DES SAINTS A SCHWEYEN (57) 14 septembre, 2016

La petite Chapelle des Saints à Schweyen se trouve au bout d’une belle allée forestière, non loin de la route qui mène à Rolbing. Elle est construite en moellons de grès et son toit est recouvert de tuiles plates. La chapelle doit très vraisemblablement son nom aux statues des Saints qui s’y trouvaient avant la dernière guerre : Notre-Dame des Sept-Douleurs, Sainte Marguerite, Saint Wendelin, Saint Blaise et Saint Georges. Sa visite par le passé était le but de pèlerinages à Sainte-Marguerite invoquée en ce lieu par les femmes enceintes.

SAINT

SAINT1

SAINT1

SAINT2

 

 
  • Accueil
  • > CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES

LA CHAPELLE SAINT MICHEL A ÉPINAL (88) 9 septembre, 2016

La chapelle, dédiée à saint Michel, fut construite en 1479, à l’initiative d’un bourgeois spinalien, René Molot, avec l’accord du Chapitre et du duc de Lorraine René II.
Au 16e siècle, c’est un ermitage grâce à la maison qui lui sera associée. Un chapelain desservait des lieux.
En 1787, le dernier chapelain fit réparer le logement et la chapelle.
En 1791, elle fut vendue en bon état comme bien national, alors que les autres chapelles d’Epinal seront détruites (c’est le dernier édifice religieux spinalien de cette époque !). Elle sera utilisée comme grange et écurie.
En 1876, l’abbé Brenier (1826-1900), curé de Saint-Maurice, rachète la chapelle à ses frais et la fait restaurer. Elle devient paroissiale à sa mort.
La chapelle a été fortement restaurée en 1996 et 1997.
A l’intérieur, la nef est séparée du chœur et de l’avant-chœur voûtés sur croisées d’ogives par une grille. Les voûtes sont peintes de pâles fresques du 15e ou début du 16e siècle.
Le plafond du chœur montre le Christ présidant le jugement dernier face à saint Pierre et saint Michel. Le plafond de l’avant-chœur montre le tétramorphe des 4 évangélistes.
A gauche, le petit réduit qui accueille aujourd’hui une statue de Saint Michel en tilleul, sculptée en 1996 par Monik Grandemange, abritait naguère la mise au tombeau exposée aujourd’hui à la basilique Saint-Maurice .

MICHEL

MICHEL1

MICHEL2

MICHEL3

MICHEL4

MICHEL5

 

 
  • Accueil
  • > CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES

LA CHAPELLE DE MALFOSSE A MOYENMOUTIER (88) 5 septembre, 2016

Cet édifice situé dans la forêt entre Moyenmoutier et Senones, est le vestige d’un prieuré fondé au VIIème siècle par un disciple de Saint Hydulphe. La chapelle fut restaurée et agrandie en 1921 par l’abbé Varenne. Depuis, elle est chaque année un lieu de pèlerinage à l’Ascencion.

Le succès de l’abbaye bénédictine Saint-Hydulphe de Moyenmoutier, fondée en 671, a conduit saint Hydulphe à répartir les religieux, de plus en plus nombreux, en petits prieurés appelés cellae (cellules-chapelles) extérieurs à l’abbaye. Ce fut le cas de Malfosse où sainte Odile, patronne de l’Alsace, y aurait trouvé refuge vers 675, fuyant la colère de son père car née aveugle.
Plus tard on enterra à cet endroit les enfants mort-nés, refusés au cimetière communal.
L’ermitage fut par la suite occupé par des lépreux.
Le dernier ermite serait décédé en 1781.
En 1921, l’abbé Varenne, curé de Moyenmoutier, restaura la chapelle et dégagea une esplanade devant, mettant à jour les fondations de l’ancien ermitage (11 mètres par 8,50 mètres).
La chapelle fut surélevée et inaugurée en 1922 le jour de l’Ascension. Depuis, chaque année, un pèlerinage a lieu le jeudi de l’Ascension.
Des bénévoles ont à nouveau rénové les lieux.

VALFOSSE

VALFOSSE1

VALFOSSE2

VALFOSSE3

VALFOSSE4

 

 
  • Accueil
  • > CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES

LA CHAPELLE DE L’ERMITAGE FRÈRE JOSEPH AU VENTRON (88) 29 août, 2016

La chapelle de l’Ermitage Frère Joseph est un bâtiment classé aux monuments historiques, construit par les Véterats en 1757 pour l’Ermite Frère Joseph. Elle est située au pied des pistes du domaine skiable de Ventron.

JOSEPH

JOSEPH1

JOSEPH2

JOSEPH3

On attribue à ce pieux homme de nombreuses guérisons, comme en témoignent les ex-voto visibles sur place. Le 22 avril 1909, faisant suite à la bénédiction de deux plaques en granit apposées sur les murs des deux églises de Ventron et Cornimont, le pape Léon XIII décrétait Frère Joseph vénérable. Ses reliques sont conservées dans un cercueil de verre placé dans la sacristie de l’église.

JOSEPH4

JOSEPH5

JOSEPH6

JOSEPH7

JOSEPH8

 

 
  • Accueil
  • > CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES

LE TEMPLE NEUF A METZ (57) 20 août, 2016

Classé dans : CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES — jcn54 @ 8:37

Édifié de 1901 à 1904 en grès gris et de style néo-roman, sur le Jardin des Amours à l’extrémité de la place de la Comédie, le Temple Neuf contraste de manière pittoresque avec l’architecture classique de l’Opéra Théâtre. Illuminé dès la nuit tombée, il est alors magnifié et se reflète dans la Moselle, offrant une des plus jolies vue nocturne de la ville.

De style totalement allemand, dans un contexte de germanisation de la culture de la ville pendant l’annexion autour de 1900, c’est un temple protestant néo-roman, en pierre grise des Vosges, qui veut affronter la pierre de Jaumont des constructions gothiques et classiques Françaises.

Quand la nuit tombe, on peut parfaitement voir le contraste entre l’opéra et la cathédrale de Metz totalement dorés et au toit vert clair pour la cathédrale, tandis que le temple est gris et noir, aux seules fenêtres illuminée d’or.

Son influence certaine est d’ailleurs la cathédrale allemande de Spire. Sa pointe se termine par le très romantique « Jardin d’Amour », et son orgue est réputé pour sa qualité acoustique.

TEMPLE

temple1

temple2

temple4

 

 
  • Accueil
  • > CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES

ABBAYE DES PRÉMONTRÉS A PONT A MOUSSON (54) 5 août, 2016

L’abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson, connue aussi sous le nom de Sainte-Marie-Majeure, est un vaste bâtiment du xviiie siècle situé dans le quartier Saint-Martin, en bordure de la Moselle. 

Cette abbaye (église, grand escalier, bibliothèque, salles ouvrant sur le cloître, réfectoire et cloître) fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 30 juillet 19101. L’autre partie (séminaire) de l’abbaye fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 19 septembre 1919.

premont

premont1

premont2

premont3

premont4

 

 
  • Accueil
  • > CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES

ABBAYE DU MARAIS A MAILLEZAIS (85) 4 mai, 2016

Fondée au début du XIe siècle, l’abbaye Saint-Pierre de Maillezais, nécropole des ducs d’Aquitaine, est située au cœur du Marais poitevin. Cette abbaye bénédictine présente la particularité d’avoir accueilli au XVIe siècle l’écrivain François Rabelais.

Les ruines de l’église abbatiale, majestueuses, ainsi que les bâtiments conventuels qui abritent réfectoires, cuisine, cellier et cave à sel, sont ouverts à la visite.

maillezais

maillezais1

maillezais2

maillezais3

maillezais4

maillezais5

maillezais6

maillezais7

maillezais8

maillezais8

maillezais10

maillezais10

 

 
  • Accueil
  • > CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES

ABBAYE BÉNÉDICTINE SAINT-PIERRE DE REMIREMONT (88) 25 mars, 2016

Classé dans : CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES — jcn54 @ 8:01
Au centre de la coquette ville de Remiremont, au cœur des Vosges, se trouve un patrimoine remarquable parmi lequel on compte l’abbaye qui a donné vie à la cité qui s’est développée autour depuis.
Comprenant deux abbayes à l’origine, la ville du Mont de Romaric (Remiremont) est surtout célèbre pour ses chanoinesses dont les éléments constituent aujourd’hui encore un ensemble remarquable entièrement restauré.
 
Comprenant une abbatiale et un palais abbatial, l’ensemble a été reconstruit à différentes périodes. Ainsi, l’abbatiale a des fondations et une crypte remontant au XIème siècle et un ensemble bâti du XIIIème siècle remanié au XVIIIème siècle.
Le palais abbatiale est quant à lui une fabuleuse création classique du XVIIIème siècle remanié à la fin du XIXème siècle dans l’esprit des origines.
remiremont
REMIREMONT1
REMIREMONT2
remiremont
REMIREMONT4
 

12345...13
 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake