Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

LE VIADUC DE GARABIT (15) AUVERGNE 6 avril, 2017

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 8:03

Le viaduc de Garabit se compose d’un tablier métallique long de 564,85 m reposant sur sept piles en fer puddlé de hauteur variable (jusqu’à 80 m pour les deux plus hautes). Les trois travées situées au-dessus de la partie la plus basse de la vallée sont soutenues par un arc d’une portée de 165 m et d’une hauteur de 52 m. La partie métallique est encadrée par deux viaducs d’accès nord et sud, en maçonnerie, de 46 m et 71 m respectivement. La hauteur au-dessus de l’étiage de la Truyère était de 122,5 m, cependant depuis la construction en 1959 du barrage de Grandval sur la Truyère, qui a entraîné la formation d’un lac de retenue de 28 km de long, le viaduc surplombe le lac de 95 m. 

À l’origine du projet, l’idée d’un pont métallique à grand arc enjambant la vallée revient à un jeune ingénieur, Léon Boyer, né en 1851 et mort prématurément en 1886. C’est lui qui imposa l’idée d’un tracé direct sur les plateaux et un franchissement de la Truyère à grande hauteur (120 m au-dessus du niveau d’étiage), plutôt que la solution traditionnelle qui aurait consisté à descendre la ligne par les vallées affluentes pour franchir la Truyère par un ouvrage plus modeste, solution plus coûteuse en exploitation par la suite. 

Pour ce franchissement, il était exclu de recourir au pont suspendu, à cause des risques d’oscillations, et il était impossible d’envisager à l’époque des piles de plus de 65 m de haut. Léon Boyer s’est inspiré de l’exemple du viaduc Maria Pia sur le Douro (Portugal). Ce viaduc construit également par la maison Eiffel avait été conçu par un autre associé d’Eiffel, Théophile Seyrig, et inauguré en 1877. Il comporte un arc métallique de 160 m de portée, avec une flèche d’intrados de 37,50 m. 

Le viaduc fut créé pour relier Paris à Béziers en train, en passant par le massif central. Les trains circulant sur le viaduc sont limités à 30 km/h pour soulager la structure. C’est donc depuis plus d’un siècle que l’Aubrac Express (nom du train circulant sur la voie) surplombe la vallée de la Truyère. Le viaduc dispose de caténaires. 

GARABIT

GARABIT2

GARABIT3

GARABIT4

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

FALAISE D’ETRETAT 17 mars, 2017

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 9:23

Mais comment s’est formée l’arche d’Aval ?

Sculptée par la nature, cette arche impressionnante doit sa naissance à une rivière cotière qui longeait parallèlement la plage d’Etretat et qui a creusé son lit dans ce gigantesque mur de craie et de silex. Rajoutez l’inépuisable travail de l’érosion marine, cela vous offre la falaise d’Aval avec celle d’Amont et la Manneporte. Chacune leur arche respective et pas de jaloux. Ah si, la falaise d’Amont peut être. Pas transcendante direz vous mais elle a de quoi se défendre, je vous l’assure !

Quelle est la hauteur de la falaise d’Aval ?

80 mètres de hauteur. L’arche d’aval est la plus haute des 3, la falaise atteignant 80 mètres en son sommet. De notoriété mondiale, je suis d’ailleurs toujours très amusé d’observer, dès leur arrivée sur la terrasse, la première réaction des touristes qui découvrent cette fantastique architecture naturelle. Je dis ça, mais je crois qu’à chaque fois que je me rends à Etretat, je ressemble à toutes ces personnes. Je ne me lasserai jamais du panorama.

Qu’est ce que l’Aiguille Creuse dont on parle tant ?

Finies les louanges pour l’arche d’Aval. Il ne faut en effet pas oublier cette célèbre Aiguille, cette « obélisque colossale » comme décrivait si bien la célébrité locale, Maurice Leblanc. Vous vous souvenez d’Arsène Lupin, Romain Duris, le trésor des rois de France tout ca ? Et bien c’est lui. Cela est inspiré de son délicieux roman l’Aiguille Creuse et il possédait une grande maison à Etretat, transformée aujourd’hui en musée.
L’altitude de l’aiguille ? Elle fait environ 55 mètres de hauteur mais mangée par l’érosion, elle en perd progressivement des miettes. Dites vous bien que quelques alpinistes se sont déjà amusés à la grimper jusqu’à son sommet. Quand bien même auraient-ils été professionnels, quand je regarde l’aiguille, je me demande toujours comment ils ont fait pour l’escalader…

Qu’est ce que la grotte au pied de la falaise ?

Cette grotte, elle se nomme « le trou à l’homme ». Pas le vôtre mais celui d’un naufragé suédois en 1792 dont le navire a chaviré non loin des côtes. Il a été retrouvé dans la grotte. Pris pour mort par ses sauveteurs, il s’est réveillé au moment de son inhumation. Chouette histoire…

falaises

ETRETAT

Peinture de Claude Monet

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

LE MOULIN A HUILE DE STONCKENSOHN (68) 6 décembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 8:42

Le moulin de Storckensohn construit en 1732, attire chaque année de nombreux visiteurs. Dans ce lieu vivant qui sert à la fois de production artisanale et de conservation des savoir-faire anciens, les  démonstrations de fabrication traditionnelle d’huile de noix se déroulent régulièrement. Grâce à l’intervention d’un groupe de bénévoles, le mécanisme a été restauré en 1991 avec l’aide de la commune et le propriétaire du site. Depuis cette époque, noix, pommes, colza, tournesol sont pressés sur place pour les habitants des alentour.

MOULINSTAU4

MOULINSTAU2

MOULINSTAU3

MOULINSTAU7

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

LA CHEVRERIE DU BRABANT (88) 2 décembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 9:11

La chèvrerie du Brabant vous permet de découvrir la fabrication du fromage de chèvre et de cabri. Dans cette ferme d’altitude, vous pourrez en effet observer la traite des caprins avec participation des enfants, et suivre le processus de fabrication jusqu’aux caves d’affinage. Le tout se finit par une dégustation des produits fabriqués sur place : fromages de chèvre frais, affinés, terrine de cabri, tommes. Les produits de la ferme sont évidemment en vente sur place, à la chèvrerie. Vous pourrez ainsi mettre dans votre panier de bons fromages frais, bûchettes, tommes, tomettes et saucissons !

CHEVRE4

CHEVRE3

CHEVRE1

CHEVRE2

CHEVRE5

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

LE HARTMANNSWILLERKOPH OU VIEIL ARMAND 1 décembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 7:21

Ce promontoire qui s’avance à 956m d’altitude au-dessus de la plaine d’Alsace, c’est la mémoire de la Grande Guerre ! Sur ce champ de bataille, 30 000 hommes – français et allemands – ont été broyés sous un orage d’acier. Des deux côtés des tranchées, on se disputait durement ce poste d’observation stratégique. Rien qu’en 1915, le sommet changea 4 fois de camp. Les combats continueront pendant toute la guerre sur ce champ de bataille dévasté par les obus, les gaz et les lance-flammes. Classé monument historique, le site abrite l’un des quatre monuments nationaux dédiés à cette période tragique. Pour profitez pleinement de la visite, 2 circuits de visites sont proposés : une ascension de 30 min du Vieil-Armand jusqu’à sa grande croix ou un parcours de 2h30 parmi les tranchées et les anciens abris.

ARMAND

ARMAND1

ARMAND2

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

NORMAFA A BUDAPEST 30 novembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 9:14

PESTen ALLEMAND : Wetterbaum) est un vaste espace boisé de bUDAPEST, situé sur les hauteurs du 12è arrodissement, à proximité du János-hegyet du Svab-Hégy, à la frontière entre les quartiers de Svaghegy et de Budakeszierdo.

Le lieu a pris le nom d’un hêtre centenaire qui s’y trouvait, dit-on, depuis l’époque du roi Matvas (xve siècle). En 1840, il était connu sous le nom de Viharbükk (« hêtre de la tempête ») lorsque la cantatrice Rozália Schodel, en remerciement d’un cadeau que lui faisaient les membres du Théâtre national fréquentant ce lieu d’excursions, y chante l’aria Casta Diva du personnage de Norma dans l’opéra Norma de Vincenzo Bellini, en faisant allusion à l’arbre à travers les paroles (« chaste déesse qui argentes ces antiques feuillages sacrés ») ; c’est alors que l’arbre a commencé à être appelé Normafa (« arbre de Norma »). L’arbre est mort foudroyé en 1927, et a été remplacé par un nouveau hêtre en 1962.

norma

norma1

norma2

norma3

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

RÉGION VITICOLE DE TOKAJ (HONGRIE) 29 novembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 9:07

La viticulture en Hongrie date de l’Antiquité. Ce sont les Romains qui ont apporté la consommation de vin sur le territoire de l’actuelle Hongrie, incitant les Celtes à cultiver la vigne.

La Hongrie est surtout connue pour son célèbre vin, le Tokaji. Ce vin blanc liquoreux efface par son prestige international les autres productions. La qualité a connu une sérieuse baisse de durant toute la période communiste, mais les investissements étrangers depuis la chute du rideau de fer hissent la production vers une qualité reconnue.

Ses vignobles s’étendent sur 140 000 hectares à l’ouest et au centre du pays. Avec 4 millions d’hectolitres produits en 2003, elle se place au 15è rang mondial, sensiblement au même niveau que la Grèce.

L’entrée du pays dans l’Union européenne pourrait se traduire par une forte diminution des taxes sur les vins européens et donc une concurrence dangereuse pour la viticulture hongroise de la part d’agricultures nettement plus productives.

Un petit verre de Tokaji bien frais au retour d’une promenade dans la campagne hongroise, rien de tel pour l’apprécier !

À boire avec modération…

TOKAJ

TOKAJ1

TOKAJ2

TOKAJ4

   Entrées de caves près du village de Szegi

TOKAJ5

Descente de la cave en profondeur

 

 

 

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

PALAIS DE BUDAVAR 26 novembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 7:28

Tout en haut de la colline de Buda, le Palais de Budavár, plus communément appelé Château de Buda surplombe la ville de Budapest et le Danube.

Château historique des rois de Hongrie, il est classé au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987 ainsi que le quartier du Château.

BUDAVAR

BUDAVAR1

BUDAVAR2

BUDAVAR3

BUDAVAR4

BUDAVAR5

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

LAC BALATON (HONGRIE) 24 novembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 8:32

Le lac Balaton situé à 1h de Budapest est la mer intérieure de la Hongrie : tourisme, détente, vacances actives, oenologie, thermalisme, tout un éventail d’activités et de loisirs s’offre à vous ! Les Hongrois sont fiers, à juste titre, de leur « mer intérieure », ce que le lac Balaton était, il est vrai, il y a des millions d’années. Aujourd’hui, avec une superficie de près de 600 km2, une longueur d’environ 80 km et une largeur qui atteint 14 km, ce lac d’eau douce est le plus grand d’Europe. Profiter des eaux calmes et des vins frais, s’amuser dans le sable et faire du surf, pêcher et batifoler, s’éclabousser et faire de la voile, assister à des concerts et aller danser en discothèque, faire la fête et faire du pédalo, jouer au beach volley et faire du vélo, visiter de magnifiques châteaux et des villages paisibles, apprécier le paysage et profiter de l’air sain : au lac Balaton, tout cela vous est possible !

balaton4

 

balaton2

balaton3

balaton5

balaton6

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

LE PONT ÉLISABETH A BUDAPEST 22 novembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 8:38

Le nom du pont vient du nom de la reine des Habsbourg, Sissi (reine Élisabeth). Il est le seul pont à Budapest dont la reconstruction était impossible après la deuxième Guerre Mondiale c’est la raison pour laquelle un autre s’est construit au lieu de cela. La structure du pont d’aujourd’hui relie le pied de la montagne à la cité de Pest. Le pont construit en 1903 est le lieu de Budapest le plus important de la circulation qui traverse le Danube.

Le pont explosé en 1945, s’est tellement détérioré qu’au lieu de reconstruire le pont ancien, la construction du pont Élisabeth a été commencé en 1906. D’après les plans de Pál Sávoy, un pont de câble a été construit, qui a été transmise à la circulation en 1964.

PONTELISA

PONTELISA1

PONTELISA2

 

12345...44
 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake