Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

LE MARAIS DE LAY-SAINT-REMY (54) 20 septembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 8:33

Occupant l’ancien lit de la Moselle lorsqu’elle se jetait dans la Meuse il y a environ 350000 ans, ce marais transfrontalier avec la Meuse est longé par la voie SNCF Paris – Strasbourg et le canal de la Marne au Rhin. Il s’agit d’une tourbière alcaline qui s’est formée depuis 2000 ans par accumulation de tourbe sur une épaisseur de 2.5 mètres. La décomposition a été bloquée par un excès d’eau calcaire. Non inondable mais toujours gorgé d’eau, ce sol tourbeux à permis le développement d’une végétation de sources calcaires, de tourbière basse et de bas-marais.

LAY

LAY1

LAY2

LAY3

LAY4

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

LES ORGUES DE L’ILLE SUR TET (PYRÉNÉES ORIENTALES) 19 septembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 6:22

Lorsqu’on les contemple, de nos jours, on ne voit qu’un ensemble gracieux de dentelles, de replis soyeux d’improbables étoffes qui auraient été abandonné là par hasard. Le site, assez grand, présente ces falaises avec une variété de couleurs et de formes impressionnantes, il faut d’ailleurs le visiter en plusieurs fois, à différentes heures de la journée, pour prétendre en avoir vu tous les aspects. Certaines de ces falaises sont abruptes, d’autres le sont moins. Elle mesure régulièrement de 10 à 12m. Il y a même une roche abandonnée des autres, isolée près du centre d’un cirque. On appelle ces pics isolés les « demoiselles coiffées », ou « cheminée de fées », en raison de la partie supérieure, dure et qui les chapeaute. Il y a aussi les tuyaux d’orgues, à flanc. Ces falaises ont été sculpté par le vent, mais d’autres facteurs sont entrés en jeu pour parvenir à ce résultat : l’érosion, l’eau coulant du plateau au-dessus vers la Têt, le fleuve côtier tout proche, et le soleil, qui a « cuit » la terre argileuse mêlée aux roches friables et qui donne les lignes de couleurs horizontales que l’on voit parfois.

La végétation est riche, elle est méditerranéenne et se compose essentiellement d’arbustes épineux et de chênes verts. La flore, c’est aussi l’une des richesses du site.

Depuis quelques années le site n’est plus en accès libre, il a été transformé en attraction touristique d’envergure régionale et attire de nombreux visiteurs chaque année qui découvre l’espace naturel méditerranéen (près de 50 000).

LILLE

LILLE1

LILLE2

LILLE3

LILLE4

LILLE5

LILLE6

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

PONT ÉCLUSE SAINT AMAND A VERDUN (55) 17 septembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 9:28

 Le Pont Écluse Saint-Amand de Verdun fait partie d’un ensemble d’ouvrages destinés à la navigation sur la Meuse et à la défense de la ville de Verdun grâce à la modification du niveau de l’eau du canal de St Vanne. Ce système défensif qui utilise les eaux de manière dynamique a été inspiré d’un projet de fortification de Vauban en 1680. Le système de défense est simple et ingénieux : la défense du flanc Sud est assurée par la possibilité de provoquer une inondation volontaire du Pré l’Evêque. Confié à l’ingénieur du Roi Louis XIV, Peirault, le Pont a été testé à maintes reprises de 1687 à 1870 mais ne servit jamais en temps de guerre. Le pont Écluse de Saint-Amand fait l’objet de constates restaurations pour l’importance qu’il comporte étant le seul à posséder son bâtiment de manœuvre et tout son mécanisme. Il fut classé monument historique en 1978.

STAMAND

STAMAND1

STAMAND2

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

MAISON DE LA VOUTE 15 septembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 7:01

Vestiges d’une ancienne maison autrefois appuyé au mur d’enceinte, à proximité de la porte près d’une tour de défense. C’est là que se tenait le corps de garde. Ne subsiste que la salle inférieure appelée salle de garde, voutée d’ogives, de plan carré avec pilier central.

VOUTE

VOUTE1

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

LA CHAPELLE DES SAINTS A SCHWEYEN (57) 14 septembre, 2016

La petite Chapelle des Saints à Schweyen se trouve au bout d’une belle allée forestière, non loin de la route qui mène à Rolbing. Elle est construite en moellons de grès et son toit est recouvert de tuiles plates. La chapelle doit très vraisemblablement son nom aux statues des Saints qui s’y trouvaient avant la dernière guerre : Notre-Dame des Sept-Douleurs, Sainte Marguerite, Saint Wendelin, Saint Blaise et Saint Georges. Sa visite par le passé était le but de pèlerinages à Sainte-Marguerite invoquée en ce lieu par les femmes enceintes.

SAINT

SAINT1

SAINT1

SAINT2

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

LA PORTE DE SARRELOUIS A THIONVILLE (57) 12 septembre, 2016

Classé dans : INSOLITE,RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 7:06

Au XVIIIe siècle, de grands travaux sont entrepris sous la direction de Louis de Cormontaigne, pour renforcer la double couronne de fortification et ainsi créer le couronné d’Yutz. Trois ouvrages majeurs vont constituer ces aménagements, en l’occurrence les deux ponts écluses et la porte de Sarrelouis.

Cette dernière, édifiée entre 1746 et 1752, est l’illustration de la simplification architecturale des portes fortifiées en vigueur en ce milieu de XVIIIe siècle. Cette simplification visait à limiter le coût de ces ouvrages, leur ostentation étant à l’image de la puissance du souverain. Les sculptures de la porte de Sarrelouis se limitent ainsi aux moulures des frontons et des corniches et autres motifs symbolisant la royauté.

Après l’Annexion de 1871, la porte va connaître de grandes modifications. Entre 1887 et 1890 des travaux la transforment en blockhaus. Les remparts attenants sont démolis pour ouvrir de nouvelles voies de circulation, le pont-levis ainsi que l’accès aux douves vont être comblés. L’ancien passage n’ayant plus de raison d’être, il est alors muré et doté de créneaux. L’édifice perd ainsi un bon tiers de sa hauteur initiale. Des grilles sont installées et l’intérieur du bâtiment est réaménagé conformément à la modernité militaire de cette fin de XIXe siècle ; une protection en béton armé recouverte de pierre de taille parachève la décoration.

Le démantèlement de la place forte de Thionville ne lui concède que la perception de l’octroi, prélevé jusqu’en 1939. La Porte de Sarrelouis a été classée au titre des Monuments Historiques le 21/12/1984.

porte

PORTE1

PORTE2

PORTE3

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

LA CHAPELLE SAINT MICHEL A ÉPINAL (88) 9 septembre, 2016

La chapelle, dédiée à saint Michel, fut construite en 1479, à l’initiative d’un bourgeois spinalien, René Molot, avec l’accord du Chapitre et du duc de Lorraine René II.
Au 16e siècle, c’est un ermitage grâce à la maison qui lui sera associée. Un chapelain desservait des lieux.
En 1787, le dernier chapelain fit réparer le logement et la chapelle.
En 1791, elle fut vendue en bon état comme bien national, alors que les autres chapelles d’Epinal seront détruites (c’est le dernier édifice religieux spinalien de cette époque !). Elle sera utilisée comme grange et écurie.
En 1876, l’abbé Brenier (1826-1900), curé de Saint-Maurice, rachète la chapelle à ses frais et la fait restaurer. Elle devient paroissiale à sa mort.
La chapelle a été fortement restaurée en 1996 et 1997.
A l’intérieur, la nef est séparée du chœur et de l’avant-chœur voûtés sur croisées d’ogives par une grille. Les voûtes sont peintes de pâles fresques du 15e ou début du 16e siècle.
Le plafond du chœur montre le Christ présidant le jugement dernier face à saint Pierre et saint Michel. Le plafond de l’avant-chœur montre le tétramorphe des 4 évangélistes.
A gauche, le petit réduit qui accueille aujourd’hui une statue de Saint Michel en tilleul, sculptée en 1996 par Monik Grandemange, abritait naguère la mise au tombeau exposée aujourd’hui à la basilique Saint-Maurice .

MICHEL

MICHEL1

MICHEL2

MICHEL3

MICHEL4

MICHEL5

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

SCIERIE DE LA HALLIÈRE (88) 8 septembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 7:57

Construite au début du 19° siècle, cette scierie hydraulique à scie alternative appelée haut fer fonctionne commercialement jusqu’en 1976. Classée Monument Historique en 1978, ce joyau local est un élément patrimonial et sentimental fort pour les habitants de la vallée. Lien de cohésion sociale, le site draine 10 000 visiteurs chaque année. Entièrement détruite lors d’un incendie en 2001, la scierie a été entièrement reconstruite à l’identique et accueille à nouveau un public nombreux et varié. Une roue à pales de 4 mètres met en mouvement un haut-fer, un dédoubleur, une déligneuse et une dynamo. Les visites guidées font découvrir les mécanismes et le fonctionnement de la scierie, la vie du sagard et l’histoire du travail du bois dans la vallée. Démonstrations de sciage et expositions sur place.

SCIERIE

SCIERIE3

SCIERIE4

SCIERIE5

SCIERIE6

SCIERIE7

SCIERIE8

SCIERIE9

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

NÉCROPOLE NATIONALE DE VALLEROY (54) 7 septembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 7:46

Cimetière de prisonniers soviétiques décédés après usure physique dans les mines de fer du Pays-Haut. Stèle du sculpteur A. ZANNONI (1971) – Cérémonie commémorative le 22 mai 2016 à 10h. Les membres du comité sont disponibles pour expliquer les raisons de la nécropole.

Œuvre magique. Trois hommes aux ventres creux, soudés l’un à l’autre exprimant la solidarité et l’espoir de revoir leur pays indiqué en direction du bras tendu.

NECROPOLE

NECROPOLE1

 

 
  • Accueil
  • > RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES

LA PORTE DE FRANCE A PHALSBOURG (57) 6 septembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 7:23

La Porte de France, comme la Porte d’Allemagne, date de 1680 et est de style militaire Vauban. « Orientée vers l’Ouest, la Porte de France, d’aspect moins massif que la Porte d’Allemagne elle se distingue par sa décoration plus fine et moins austère. Le décors de bas-reliefs évoque les victoires de Louis XIV. Au fronton, l’écusson du Roi est surmonté d’une couronne et entouré de drapeaux et canons pris à l’ennemi. Sur les pilastres, on distingue armures, boucliers et armes diverses. On remarque la mitre qui surmonte l’avant-corps ainsi que les ouvertures au niveau des linteaux qui laissent paraître les poulies qui servaient le pont-levis ». Site visitable uniquement de l’extérieur.

PHALSBOURG

PHALSBOURG1

PHALSBOURG2

PHALSBOURG3

 

123456...44
 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake