Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 

SITES INSOLITES A VISITER DANS LE MONDE 16 juin, 2017

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 9:03

Les Marches Haiku d’Oahu – Hawaï

Grimpez en haut de ces 3922 marches pour atteindre le paradis et apprécier la vue à couper le souffle…

Ces marches ont en fait été installées en 1942 pour pouvoir mettre en place des câbles d’antenne et ainsi établir les réseaux de communication à Hawaii.

marches

 

 

 

 

 

ŒUVRES D’ART CÉLÈBRES

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 9:02

JOHANNES VERMEER

LA JEUNE FILLE À LA PERLE

perle1

Il ne s’agit pas du titre originel pourtant, et fut ainsi nommé à la fin du 20ème siècle ; le titre initial était La Jeune Fille au Turban. Cette œuvre est considérée comme un travail classique de l’art occidental et est parfois appelée la Mona Lisa de l’Europe du Nord.

 Il est plus que probable que le personnage du tableau soit la plus âgée des filles de Vermeer, qui aurait été à la fin de son adolescence au moment de l’exécution. Elle pourrait apparaître dans plusieurs de ses tableaux en fait, bien qu’il soit difficile de le déterminer avec certitude à cause du style de Vermeer et de son travail sur la lumière qui peut représenter les traits d’une personne différemment selon les tableaux.Vermeer a peint des douzaines de tableaux représentant des femmes et il semble qu’il ait été fasciné par la reproduction des différents rôles domestiques quotidiens des femmes de son entourage. Il semblait admirer les objectifs féminins en tant que ménagères travaillant à garder le foyer hors du chaos, œuvrant sans relâche à éduquer la génération suivante selon les principes bibliques.Dans ce tableau, le spectateur a distinctement l’impression que la femme est interrompue, qu’il vient de l’appeler et qu’elle se tourne vers lui pour lui faire face. Il y a quelque chose de mystérieux dans son apparence, dans l’acuité de son regard qui fixe le spectateur avec quelque chose qui ressemble à de l’attente. Une source de lumière lointaine frappe le côté de son visage et la perle d’un blanc éclatant à son oreille, ce qui pourrait avoir une signification religieuse et pourrait être un symbole de la chasteté de la jeune femme. Une boucle d’oreille identique (ou peut-être la même, puisque Vermeer a tendance à utiliser les mêmes accessoires et endroits dans plusieurs œuvres) apparaît dans un autre tableau de Vermeer, Dame avec sa servante tenant une lettre. Le turban de la jeune femme, enroulé étroitement autour de sa tête, est d’une couleur bleu profonde, drapée de façon curieusement organisée et géométrique, élément habituel dans les représentations de tissus par Vermeer. Sa bouche est légèrement entrouverte.

Alors que l’arrière-plan du tableau est actuellement noir, il est plus que probable qu’il était initialement de couleur vert foncé, mais les pigments d’origines se sont détériorés avec les années, virant au noir petit à petit.

On n’en sait pas beaucoup sur Vermeer et ses travaux et en fait, ce tableau particulier n’est même pas daté. Nous ne savons pas s’il s’agissait réellement d’un portrait ou s’il fut commandé par une personne spécifique.

Les techniques de Vermeer sont généralement entourées de mystère et sujettes à interrogations. À cause de la maîtrise magistrale de Vermeer des ombres et de la lumière, nombreux sont ceux qui pensent qu’il aurait utilisé une caméra obscure pour réussir ses effets et qu’il aurait peint par-dessus l’image projetée des scènes qu’il souhaitait. En fait, cette piste est explorée dans le film Tim’s Vermeer, un documentaire suivant Tim Jenison dans ses tentatives pour recréer les conditions des chefs-d’œuvre de Vermeer en fabriquant sa propre camera obscur et en rendant hommage aux plus grands travaux de l’artiste à travers ses peintures.

 

 

SITES INSOLITES A VISITER DANS LE MONDE 15 juin, 2017

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 1:04

Cercueils suspendus de Sagada, Philippines

Les membres de la tribu Igorot enterrent leurs morts dans des cercueils suspendus, attachés aux flancs des falaises, depuis de nombreuses années. On pense que cela les rapproche de leurs esprits ancestraux et garde également leurs corps en toute sécurité.SAGADA

SAGADA1

 

 

PRIS EN FLAGRANT DELIT

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 1:03

J’ai profité de ton absence pour capturer cet animal maître…

FLAGRANT1

 

 

 

SITES INSOLITES A VISITER DANS LE MONDE 14 juin, 2017

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 7:50

Grotte de glace près du volcan Mutnovsky, Russie

INSOLITE

 

 

OEUVRES D’ART CELEBRES

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 7:48
La Joconde, ou Portrait de Mona Lisa, est un tableau de l’artiste italien Léonard de Vinci, réalisé entre 1503 et 1506, qui représente un portrait mi-corps, probablement celui de la florentine Lisa Gherardini, épouse de Francesco del Giocondo.
Date : Entre 1503 et 1506
Dimensions (H × L) : 77 × 53 cm
Lieu de création : Florence
Commanditaire : Francesco del Giocondo
JOCONDE
 

 

PRIS EN FLAGRANT DELIT ! 13 juin, 2017

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 9:32

Ah tu es déjà là… On ne faisait que… Enfin… Tu vois quoi !

FLAG

 

 

ŒUVRES D’ART CÉLÈBRES

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 9:32

PEINTURE CÉLÈBRE PAR GRANT WOOD

AMERICAN GOTHIC

American Gothic est une peinture célèbre, parodiée de nombreuses fois et qui a été consacrée par la culture populaire, immédiatement reconnaissable par la plupart des Américains comme une œuvre classique du 20ème siècle.

Les principaux personnages dans le tableau sont un vieux paysan tenant une fourche – qui symbolise probablement son rôle d’ouvrier – et une femme à ses côtés, qui peut être vue comme sa fille ou sa sœur. L’homme porte une salopette et un manteau sombre. La femme porte un tablier typique du 19ème siècle, qui semble symboliser son rôle principalement domestique, avec une robe noire en-dessous. Son col est blanc et orné d’un petit pendentif. Derrière les personnages se tient une maison de couleur claire et ce qui semble être une grange à côté. Quelques arbres sont visibles plus loin en arrière-plan. La sœur de Wood et son dentiste ont servi de modèles pour les personnages.

INSPIRATION
Wood traversait l’Iowa en voiture, essayant de trouver une sorte d’inspiration artistique, quand il est passé devant la maison Dibble, une ferme construite dans le style architectural gothique. Il trouva la maison intéressante et selon son frère, l’aurait croquée à son premier passage. Wood considérait la maison comme ayant un style très« papier mâché » et pensait que sa fenêtre de style gothique paraissait absurde par rapport au reste de la demeure. Il demanda la permission aux propriétaires de peindre la maison et en fit une esquisse à l’huile avec une forme légèrement différente, avec un toit plus raide et un aspect plus allongé du bâtiment. Ces modifications artistiques sont prises en compte dans la maison d’American Gothic. C’est ainsi que la maison est en fait le sujet principal de la peinture, alors qu’elle se trouve en arrière-plan.

ACCUEIL CRITIQUE
Grant Wood a finalement participé à un concours organisé par l’Institut d’Art de Chicago. Alors que les juges éprouvaient des difficultés à prendre le tableau au sérieux, ils furent finalement convaincus par un des mécènes du musée de récompenser le tableau par une médaille de bronze. L’Institut d’Art de Chicago acheta également la peinture, qui y reste encore à ce jour.

Le tableau fut bientôt photographié et fit le tour des médias locaux. Alors que son accueil fut globalement positif, plusieurs critiques se sont élevées parmi les habitants de l’Iowa, qui ont trouvé qu’ils y apparaissaient essentiellement comme des ploucs puritains de la campagne. Wood a affirmé que telle n’était pas son intention et qu’au contraire, il admirait les habitants de l’Iowa qu’il voulait représenter dans son tableau.

La peinture fut largement saluée par la critique, bien que beaucoup pensèrent qu’il s’agissait d’une parodie, d’une tentative de représentation de l’Amérique rurale sous un prisme négatif, qui était à la mode dans les mondes artistique et littéraire. Malgré tout, ce n’était pas son intention originelle, puisque Wood lui-même appréciait la vie à la campagne.

OEUVRES

 

 

SITES INSOLITES A VISITER DANS LE MONDE 12 juin, 2017

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 9:12

 La balançoire de Baños – Equateur

Cette balançoire, qui ressemble davantage à un trapèze, n’est pas pour les cœurs sensibles. Même les personnes ne souffrant habituellement pas de vertige éprouveront peut-être quelques frissons d’excitation en regardant en dessous de leur siège improvisé. L’attraction qui se trouve dans les montagnes de Baños en Equateur a été baptisée « The Swing at the End of the World » (la balançoire du bout du monde).

Plus vous pagayerez avec vos pieds, plus le ciel se rapprochera, et avec lui, la chute potentielle dans le canyon. Ceux qui oseront s’y risquer auront peut-être la chance d’apercevoir le volcan Tungurahua. Ce dernier s’observe aussi de la maison située dans l’arbre sur lequel la balançoire est accrochée : la Casa del Arbol. Le petit abri était à l’origine un poste d’observation pour le volcan voisin. 1 dollar serait demandé pour essayer ce jeu de l’extrême, qui connaît énormément de succès. Une balançoire similaire a même vu le jour récemment dans les collines voisines…

BALANCOIRE

 

 

ŒUVRES D’ART CÉLÉBRES

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 9:11

LA CÈNE

Une grande fresque (460 par 880 cm) peinte par Léonard de Vinci entre 1495 et 1498 sur le mur de Santa Maria Delle Grazie à Milan, est l’un des tableaux les plus emblématiques de tous les temps, et certainement l’un des plus reconnaissables de De Vinci.

C’est un exemple parfait de l’art chrétien de la Renaissance, qui illustre le verset 13 :21 de l’Evangile selon Saint Jean où Jésus, entouré de ses disciples, révèle que l’un d’entre eux va bientôt le trahir. Le tableau capture les réactions des apôtres de façon vive, montrant chacune de leurs personnalités en action.

Alors qu’il s’agit d’une anecdote biblique, le tableau est bien plus qu’une scène religieuse de par sa composition extrêmement complexe. L’usage de De Vinci de la perspective ainsi que l’attention portée à la psychologie des personnages en fait l’une des premières pièces de l’art de la Renaissance, établissant plusieurs des conventions esthétiques du mouvement. Sa beauté frappante fera de nombreux émules par la suite.

Pour se permettre de retoucher plus facilement la peinture au fur et à mesure de son avancée, De Vinci utilisa une technique singulière inappropriée aux fresques – Au lieu de peinture humide, il utilisa de la tempera et des huiles après avoir imperméabilisé la pierre du mur au plâtre sec. En d’autres termes, il a travaillé sur support sec plutôt que sur plâtre humide utilisé habituellement dans le travail de fresques. Son initiative n’est pas vraiment une réussite et le tableau n’a pas bien vieilli et en fait, a montré des signes de détérioration dès le départ. Pour empirer les choses, le placement physique de la fresque sur un mur extérieur sujet à l’humidité l’a empêché de sécher correctement et a entraîné l’effritement du mur avec les années. L’historien d’art et contemporain de De Vinci Giorgio Vasari a regretté que la pièce soit « mal exécutée » car dans un état de détérioration évident seulement quelques dizaines d’années après sa création. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, bien que couverte par un panneau protecteur, la fresque pourrait avoir souffert davantage à cause des bombardements.

Heureusement, grâce à une copie à l’huile sur toile par Giovanni Pietro Rizzoli effectuée en 1520 qui a bien mieux résisté au temps, on effectua des tentatives de restauration au 20ème siècle et plusieurs détails manquants de la fresque furent ainsi récupérés. À cause des détériorations et des nombreuses restaurations, il reste de nos jours très peu de la peinture initiale.

SYMBOLES ET SPÉCULATIONS
Nombreux sont ceux qui pensent que La Cène inclut des significations cachées ou des messages secrets dans son symbolisme et quelques théories complotistes ont émergé depuis.

Par exemple, des écrivains ont théorisé que la personne assise à la gauche de Jésus (du côté de sa main droite) n’est pas vraiment Jean comme on pourrait le croire, mais plutôt une femme, peut-être l’épouse de Jésus ou Marie-Madeleine. L’idée est présentée comme postulat de départ de plusieurs ouvrages, dont le fameux polar Le Da Vinci Code. Alors que cette théorie est défendue avec ferveur par ses partisans, il existe peu de preuves venant la corroborer.

CENE

 

12345...1150
 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake