Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 
  • Accueil
  • > Recherche : 13 septembre washington

CA S’EST PASSE UN 16 DECEMBRE 15 décembre, 2013

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 22:57

aristide

 Aristide président d’Haïti, c’est en 1990.

Le 16 décembre 1990, après plusieurs années de désordre, le père Jean-Bertrand Aristide (37 ans) est élu à la présidence de la république d’Haïti. L’élection démocratique de ce militant des droits de l’homme est accueillie avec enthousiasme par l’opinion démocratique mondiale qui se prend à espérer un changement de cap à Haïti. Mais ses maladresses valent au prêtre d’être renversé par un coup d’État militaire sanglant le 29 septembre 1991.

Aristide revient au pouvoir dans les fourgons de l’armée américaine, avec la bénédiction de l’Organisation des Nations Unies, le 19 septembre 1994. Mais à peine les militaires de Washington et les casques bleus de l’ONU sont-ils repartis que l’ancien « curé des bidonvilles » renoue avec les pratiques dictatoriales et sanglantes de ses prédécesseurs. Défroqué et marié à une avocate de la bourgeoisie mulâtre, il pille sans vergogne les caisses de l’État tandis que le peuple se repose pour sa survie sur les organisations caritatives occidentales.

Aristide est chassé du pouvoir le 1er mars 2004 cependant que des militaires américains débarquent à Port-au-Prince une nouvelle fois.

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : 13 septembre washington

CA S’EST PASSE UN 19 NOVEMBRE 19 novembre, 2013

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 7:38

garfield

Naissance de James Abram Garfield, c’est en 1831.
19 novembre 1831 à Orange, Ohio (États-Unis) – 19 septembre 1881 à Long Branch, New jersey (États-Unis)

James Garfield, Artisan autodidacte devenu professeur de langues anciennes, James Garfield combat dans les rangs nordistes pendant la guerre de Sécession et devient général de division. Représentant du parti républicain (le parti de Lincoln) dans l’Ohio, il devient le vingtième président des États-Unis le 1er décembre 1880, à 49 ans.

Sept mois plus tard, le 2 juillet 1881, en gare de Washington, il est blessé par un déséquilibré, Charles J. Guilteau, qui l’accuse de ne pas lui avoir fourni un emploi. Il meurt le 19 septembre suivant. C’est le deuxième des quatre présidents américains assassinés, après Lincoln, avant McKinley et Kennedy.

Suite à ce drame, le Congrès américain vote en 1883 la loi Pendleton qui restreint le droit de nomination par le Président aux principales fonctions de l’exécutif. Les autres fonctions sont pourvues sur examen et selon le principe de compétence. C’est la fin du «système des dépouilles» instauré un demi-siècle plus tôt par le président Andrew Jackson.

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : 13 septembre washington

CA S’EST PASSE UN 11 SEPTEMBRE 11 septembre, 2013

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 5:42

CA S'EST PASSE UN 11 SEPTEMBRE dans JOUR ANNIVERSAIRE attentat4

Attentats à New York et Washington, c’est en 2001.

Le 11 septembre 2001, pour la deuxième fois de leur Histoire après la guerre anglo-américaine de 1812, les États-Unis sont agressés sur leur propre sol.

Quatre avions de ligne sont détournés par des terroristes islamistes de la mouvance Al Qaida. Deux s’écrasent avec leurs occupants sur les tours jumelles du World Trade Center, à New York, et un troisième sur le Pentagone (le ministère des armées), à Washington. Le quatrième s’écrase dans un bois de Pennsylvanie, les passagers ayant tenté au sacrifice de leur vie de maîtriser les terroristes. Au total, environ 3000 morts et disparus.

L’effondrement des tours ayant été filmé en direct, l’émotion est immense dans le monde. Les Américains sont d’autant plus consternés que le chef du commando terroriste, Mohammed Atta, jeune architecte d’origine égyptienne, donnait l’apparence d’être bien intégré dans leur société, tout comme ses acolytes.

Le président George Bush Jr, après un moment d’égarement, engage le fer contre Al Qaida et son chef mystérieux, le Séoudien Oussama Ben Laden.

Moins d’un mois plus tard, une coalition internationale envahit l’Afghanistan, où Ben Laden a trouvé refuge auprès des talibans islamistes. Mais les erreurs stratégiques du gouvernement américain et son engagement quasi-simultané contre l’Irak éloignent la perspective d’une pacification de ce pays.
De graves conséquences sur le long terme

En dépit de leur retentissement médiatique, les attentats de New York et Washington marquent le déclin du terrorisme musulman et un relatif essoufflement de l’islamisme apparu vingt ans plus tôt en Iran.

La première décennie du XXIe siècle s’achève en effet sur les révolutions arabes, pied-de-nez aux terroristes d’Al Qaida… et sur l’exécution de Ben Laden dans son repaire pakistanais, le 2 mai 2011, soit dix ans après les attentats. Cette décennie apparaît en définitive comme la moins belliciste depuis au moins un siècle, en dépit des guerres au Moyen-Orient (Irak, Afghanistan…).

Mais les attentats ont aussi de graves conséquences intérieures aux États-Unis, avec des répercussions en Europe occidentale. Celles-ci sont de trois ordres:

- Sous prétexte de lutte contre le terrorisme, les gouvernements multiplient les mesures répressives jusqu’à banaliser des dispositions orwelliennes (caméras de surveillance, fichage des empreintes ADN, fouilles au corps…).

- Pour restaurer la confiance après le choc émotionnel des attentats, le gouvernement américain convainc la Réserve Fédérale et les banques d’ouvrir les vannes du crédit. IL va s’ensuivre une bulle spéculative et le développement des «hedge funds» ou fonds de couverture jusqu’à l’effondrement bancaire de 2008.

- Le gouvernement de George Bush engage des opérations militaires très coûteuses (et vaines) en Afghanistan et en Irak. Comme il se refuse à couvrir les dépenses supplémentaires par des hausses d’impôt au nom de son idéologie néolibérale, il s’ensuit une aggravation exponentielle des déficits américains : dette publique et déficit commercial («twin deficits» ou déficits jumeaux) au profit surtout de la Chine.

Tous les ingrédients de la crise américaine et européenne des années 2010 sont dès lors en place. De ce point de vue, la mort du terroriste Mohammed Atta, de ses complices et de leurs malheureuses victimes n’a pas été sans effet sur le déroulement de l’Histoire.

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : 13 septembre washington

CA S’EST PASSE UN 13 SEPTEMBRE 13 septembre, 2012

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 6:47

CA S'EST PASSE UN 13 SEPTEMBRE dans JOUR ANNIVERSAIRE accordsoslo

( Yitzhak Rabin, Bill Clinton et Yasser Arafat durant les accords d’Oslo le 13 septembre 1993 )

Signature des accords d’Oslo, c’est en 1993.

Les accords d’Oslo (ou accords de Jéricho-Gaza) sont signés à Washington par l’Israélien Shimon Pérès et le Palestinien Mahmoud Abbas, en présence d’Yitzhak Rabin, premier ministre israélien, de Yasser Arafat, président de l’OLP (Organisation de Libération de la Palestine) et du président américain Bill Clinton.

Par ces accords, qui font suite à deux années de négociations ultra-secrètes à Madrid et Oslo, l’OLP reconnaît le droit d’Israël à l’existence. Il est par ailleurs convenu que l’armée israélienne se retirera en cinq ans de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, occupées en 1967, et que l’administration de ces territoires sera confiée à une Autorité palestinienne, en attendant la création d’un véritable État palestinien.

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : 13 septembre washington

CA S’EST PASSE UN 13 SEPTEMBRE 13 septembre, 2010

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 8:33

 Signature des accords d’Oslo, c’est en 1993.

Les Accords d’Oslo (ou Accord de Jéricho-Gaza) sont signés à Washington par l’Israélien Shimon Pérès et le Palestinien Mahmoud Abbas, en présence d’Yitzhak Rabin, premier ministre israélien, de Yasser Arafat, président de l’OLP (Organisation de Libération de la Palestine) et du président américain Bill Clinton. Par ces accords, qui font suite à deux années de négociations secrètes à Madrid et Oslo, l’OLP reconnaît le droit d’Israël à l’existence.
Il est par ailleurs convenu que l’armée israélienne se retirera en cinq ans de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, occupées en 1967, et que l’administration de ces territoires sera confiée à une Autorité palestinienne, en attendant la création d’un véritable État palestinien.

CA S'EST PASSE UN 13 SEPTEMBRE dans JOUR ANNIVERSAIRE shimon

 

 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake