Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 

LE PALAIS DE L’ALHAMBRA (ESPAGNE) 1 juillet, 2014

Classé dans : VOYAGES — jcn54 @ 6:41

 

alhambra

Dominant la ville depuis les montagnes de la Sierra Nevada, le palais de l’Alhambra révèle à ses visiteurs la beauté de l’architecture mudéjare.

 Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, cette forteresse construite au Moyen-Age, est l’un des plus précieux témoins de la présence musulmane en Espagne du VIIIe au XVe siècle. L’Alhambra, qui signifie  le « château rouge » en arabe, doit son nom à la coloration flamboyante que prennent ses pierres au coucher du soleil.

 Plus qu’un palais, l’Alhambra est une véritable citadelle entourée par 2 200 m de remparts. Edifié sur une longue plate-forme au sommet d’une colline boisée et rocheuse, cet édifice dont la vocation première  était la défense militaire, devint résidence royale des derniers souverains Nasrides au milieu du XIIIe siècle.

 Ce complexe monumental est formé de deux zones principales : La première, l’Alcazaba,  est une zone militaire abritant la caserne de la garde royale ; la seconde, la Médina (aussi dite ville palatine) concentre le palais Nasrides et le palais de Charles Quint. Pour finir,  sur l’autre versant du plateau principal, vous pourrez admirer le Generalife et ses célèbres jardins, lieu de villégiature privilégié des princes Nasrides.

 

 

 

CA S’EST PASSE UN 9 JUIN 9 juin, 2014

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 1:03

 

neron

Décès de Néron, c’est en 37.

Néron (en latin Lucius Domitius Claudius Nero) est l’arrière-arrière-petit-fils de l’empereurAuguste par sa mère, Agrippine la Jeune, fille d’Agrippine l’Aînée et sœur de Caligula.

Son père étant mort quand il avait trois ans, sa mère, intrigante et ambitieuse, se remarie avec l’empereur Claude, successeur de Caligula. Elle manœuvre dès lors pour hisser son fils à la tête de l’empire romain, de préférence à Britannicus, né d’un premier mariage de Claude. Néron épouse Octavie, la fille de l’empereur, et se fait adopter par ce dernier.

Comme l’empereur commence à regretter ses faveurs, Agrippine lui fait servir un plat de champignons empoisonnés et, sitôt après sa mort, le 13 octobre 54, obtient de la garde prétorienne qu’elle proclame son fils empereur. Néron a alors 17 ans.

Le jeune homme, assisté par le philosophe Sénèque et le préfet du prétoire Burrhus, se montre d’abord débonnaire, davantage intéressé par la poésie que par le pouvoir. Les cinq premières années de son règne sont parmi les plus paisibles qu’ait connues l’empire romain. «Comme je voudrais ne pas savoir écrire», dit-il avant de signer une condamnation à mort !

Il n’en fait pas moins assassiner Britannicus quelques mois après son accession au trône afin d’éliminer un rival dont pourrait se servir sa propre mère.

Changement de ton

Mais son caractère se transforme cependant qu’il noue une liaison avec la belle Poppée Sabrina, une femme plus âgée que lui, mariée par convention à ami Othon (il sera son deuxième et éphémère successeur à la tête de l’empire). À l’instigation de sa maîtresse, il fait assassiner sa mère Agrippine en 59 puis son ex-femme, Octavie.

Quand survient l’incendie de Rome, en juillet 64, il accourt de sa résidence estivale d’Antium et organise les secours. Il ouvre ses jardins aux victimes et fait baisser le prix du blé. Il n’empêche que l’opinion publique le suspecte d’avoir lui-même provoqué l’incendie et déclamé des vers sur la chute de Troie en le contemplant. Pour détourner la rumeur, l’empereur ne trouve rien de mieux que d’incriminer les chrétiens, lesquels subissent une première persécution de masse. 

Il profite, il est vrai, des ravages de l’incendie pour édicter de nouveaux règlements d’urbanisme et se faire construire sur l’Esquilin un nouveau palais, la Maison dorée, dans des dimensions grandioses. Lorsqu’il l’occupe, l’empereur s’exclame : «Je suis enfin logé comme un homme».

Différents conjugaux

Burrhus étant mort et Sénèque ayant pris sa retraite, Néron, sous l’influence de Poppée, devenue sa femme, sombre dans la démesure, voire la démence. Il prend part aux jeux du cirque et fait des tournées de chant… Il va jusqu’en Grèce participer aux Jeux Olympiques de 66. Il en revient en ayant triomphé dans toutes les épreuves – faut-il s’en étonner ?-.

Il assure sa popularité en multipliant les spectacles et les prodigalités et se procure les ressources indipensables en dépouillant les sénateurs. L’un de ceux-ci, Pison, conspire contre l’empereur. Il est démasqué et tué en 65, ainsi que ses soutiens supposés, Sénèque, qui est contraint de s’ouvrir les veines, Lucain, Pétrone…

La même année, sa femme Poppée s’étant moquée de lui, il lui donne un coup de pied dans le ventre alors qu’elle est enceinte et elle décède peu après selon ce que raconte l’historien Suétone (Vie des douze Césars).Qu’à cela ne tienne, bisexuel, Néron épouse en grande pompe un homme.

C’en est trop pour l’oligarchie romaine. Les généraux se soulèvent et Galba, gouverneur de l’Espagne Tarraconaise, est proclamé empereur. Néron, déclaré ennemi public par le Sénat et se voyant perdu, supplie son secrétaire Épaphrodite de le tuer. « Quel artiste meurt avec moi !» aurait-il alors murmuré. Avec lui disparaît le dernier représentant de la dynastie julio-claudienne.

 

 

THE MONUMENTS MEN 19 mars, 2014

Classé dans : CINEMA : les films que nous avons aimés... — jcn54 @ 5:13

Image de prévisualisation YouTube

 Un grand merci pour ce film, à voir par les passionnés d’histoire de l’art. Ce film vaut au moins 4 étoiles pour son histoire qu’elle raconte et son casting de rêve ! En effet Clooney, Damon, Dujardin, Murray et Blanchett c’est le must du cinéma américain !

monuments

Synopsis : La plus grande chasse au trésor du XXe siècle est une histoire vraie. MONUMENTS MEN est inspiré de ce qui s’est réellement passé.
En pleine Seconde Guerre mondiale, sept hommes qui sont tout sauf des soldats – des directeurs et des conservateurs de musées, des artistes, des architectes, et des historiens d’art – se jettent au cœur du conflit pour aller sauver des œuvres d’art volées par les nazis et les restituer à leurs propriétaires légitimes. Mais ces trésors sont cachés en plein territoire ennemi, et leurs chances de réussir sont infimes. Pour tenter d’empêcher la destruction de mille ans d’art et de culture, ces Monuments Men vont se lancer dans une incroyable course contre la montre, en risquant leur vie pour protéger et défendre les plus précieux trésors artistiques de l’humanité…

 

 

 

LE CHATEAU D’AMBOISE 13 décembre, 2013

Classé dans : CHATEAUX — jcn54 @ 6:21

A l’aube de la Renaissance, la puissante forteresse médiévale d’Amboise cède la place à une résidence royale sous les règnes des Rois de France Charles VIII et François Ier. La Cour, nombre de lettrés et d’artistes européens y séjournent à l’invitation des souverains à l’exemple de Leonardo da Vinci qui repose dans la Chapelle du Château.

Ce haut-lieu de l’Histoire de France possède une exceptionnelle collection de mobilier gothique et Renaissance qui témoigne du raffinement artistique de la première Renaissance française. Après la visite des logis royaux et des imposantes tours cavalières, la promenade se prolonge dans de beaux jardins panoramiques qui dominent la Loire.

amboise

La salle des gardes

amboise1

La Salle du Conseil

amb2salleconseil

La Salle de l’échanson

amb3salleechancon

La Salle des Tambourineurs

ambsalletambourineurs

La chambre Henri II

amb4salle henri4

L’antichambre

amb5antichambre

 

 

FREDERIC BAZILLE (1841-1870) : LA ROBE ROSE 9 décembre, 2013

Classé dans : ART — jcn54 @ 4:13

Originaire de Montpellier, Bazille s’installe en 1862 à Paris pour continuer ses études de médecine. Parallèlement à la faculté, il fréquente l’atelier de Gleyre où il rencontre de jeunes artistes qui formeront plus tard le groupe impressionniste. Avec eux, Bazille va peindre directement en plein air : il s’intéresse particulièrement à représenter des paysages ou des figures en lumière naturelle. Ce tableau, exécuté pendant l’été 1864, en est un bel exemple précoce.

La figure représentée est Thérèse des Hours, une cousine de Bazille. Les familles Bazille et des Hours passent chaque été dans la magnifique propriété familiale de Méric, à Castelnau-le-Lez, village des environs de Montpellier. La maison et son parc se trouvent légèrement en hauteur, et dominent le village. Bazille fait poser Thérèse sur la terrasse, à l’extrémité du jardin.
Elle porte une robe simple, à rayures verticales roses et gris argenté, et un tablier noir. Elle tourne le dos au spectateur et dirige son regard vers le bourg et ses toits couverts de tuiles orangées propres au Midi. Pour accentuer le contraste entre le lointain et le premier plan, Bazille dispose des arbres qui encadrent le second plan. C’est un procédé cher aux peintres de l’école de Barbizon, Théodore Rousseau, par exemple. Ici, ces arbres, dans l’ombre comme la figure de Thérèse, mettent en valeur la lumière crue du Midi qui découpe et affirme les contours.
Dans un dessin préparatoire, Thérèse est tournée vers le spectateur, dans une position typique du portrait traditionnel. Il est intéressant de constater que le peintre a finalement choisi de montrer le dos de son modèle, plongeant ainsi sa toile dans une atmosphère de calme, de plénitude et d’empathie.

robe

 

 

ENDROITS LES PLUS IMPRESSIONNANTS DU MONDE 4 octobre, 2013

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 5:43

ENDROITS LES PLUS IMPRESSIONNANTS DU MONDE monde14

KAUAI

Hawaï, États-Unis

Kauai (Kaua‘i en hawaïen) est la plus vieille des îles principales de l’archipel d’Hawaï et la quatrième par la superficie, avec 1 446 km2. Son littoral mesure 177 kilomètres de longueur1. Elle est aussi connue sous le nom de Garden Isle (Île Jardin).

Elle fait partie du comté de Kauai qui comprend également les îles Niihau, Lehua et Kaula. Le chef lieu du comté est Lihue. C’est à Kauai que se trouve le Canyon de Waimea, surnommé le Grand Canyon du Pacifique.

On y trouve le Mont Waialeale, considéré un des endroits les plus humides de la planète.

 

 

ENDROITS LES PLUS IMPRESSIONNANTS DU MONDE 24 septembre, 2013

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 1:36

ENDROITS LES PLUS IMPRESSIONNANTS DU MONDE monde5

TAJ MAHAL

Agra, Inde

Le Taj Mahal (en hindi : ताज महल, en ourdou et persan : تاج‌محل), qui signifie « Palais de la Couronne », est situé à Āgrā, au bord de la rivière Yamunâ dans l’État de l’Uttar Pradesh en Inde. C’est un mausolée de marbre blanc construit par l’empereur moghol Shâh Jahân en mémoire de son épouse Arjumand Bânu Begam, aussi connue sous le nom de Mumtaz Mahal, qui signifie en persan « la lumière du palais ». Elle meurt le 17 juin 1631 en donnant naissance à leur quatorzième enfant alors qu’elle allait à la campagne. Elle trouve une première sépulture sur place dans le jardin Zainabad à Burhanpur. À sa mort, survenue le 31 janvier 1666, son époux fut inhumé auprès d’elle.

Le Taj Mahal est considéré comme un joyau de l’Architecture moghole, un style qui combine des éléments architecturaux des architecture islamique, iranienne, ottomane et indienne1,2

La construction commence en 1631. Cependant, il demeure une incertitude sur la date exacte de la fin des travaux. Le chroniqueur officiel de Shâh Jahân, Abdul Hamid Lahori indique que le Taj Mahal est achevé fin 1643 ou début 1644. Mais à l’entrée principale une inscription indique que la construction s’est achevée en 1648. L’État de l’Uttar Pradesh, qui a célébré officiellement le 350e anniversaire de l’édifice en 2004, affirme quant à lui que les travaux se sont achevés en 1654. Parmi les 20 000 personnes qui ont travaillé sur le chantier, on trouve des maîtres artisans venus d’Europe et d’Asie centrale. Il est considéré que l’architecte principal fut Ustad Ahmad Lahauri3,4 de Lahorek 1.

 

 

VENDREDI 13 ? 13 septembre, 2013

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 4:14

Christianisme
 Sur la base de la Bible, les croyances chrétiennes soutiennent ce qui suit:
Lors de la Cène, dernier repas de Jésus-Christ avec ses apôtres, ils étaient 13 à table. Le 13e convive, Judas le trahira et Jésus subira la Passion. Depuis lors, on croit que le fait être 13 invités à table porte malédiction.
Le vendredi, ou le sixième jour de la semaine selon la Bible, est le jour de la Crucifixion de Jésus Christ.
Ce serait un vendredi que Caïn tua son frère Abel.
Hérode massacra les innocents un vendredi.
Un vendredi, le Diable tenta Ève et Adam mangea le fruit défendu.
Adam et Ève furent par la suite expulsés du Jardin d’Eden un vendredi.
Le Temple de Salomon aurait été détruit un vendredi.
C’est un vendredi que commença la grande inondation, et que l’Arche de Noé fut lancée sur les flots.
Selon les Chrétiens, lors de cérémonies sataniques, il y a 13 présences: douze sorcières (dont Frigga) et un diable. Après l’invasion des peuples nordiques et germaniques, et leur conversion au Christianisme, Frigga, la déesse nordique de l’amour et de la fertilité, fut bannie, envoyée au sommet d’une montagne et considérée comme une sorcière. Depuis, chaque vendredi, la déesse pleine de rancune convoquerait onze sorcières et le diable pour comploter de mauvais tours à jouer au cours de la semaine suivante.
C’est dans le 13ième chapitre du dernier livre de la Bible [chapitre de l'Apocalypse, celui de l'Antéchrist], au dernier verset qu’on retrouve la mention du nombre de la Bête, 666 (Révelation 13:18). Notons que l’insertion de deux zéros donne 60606 = 7 x 37 x (13 x 18), d’où la coïncidence avec le passage biblique Rév. 13:18 qui traite du 666 ! …
Vendredi est un jour banni par la Bible. Le mot « vendredi » ne se retrouve nul part dans la Bible, ni dans le Nouveau Testament, ni dans l’Ancien Testament; on y utilise plutôt l’expression « sixième jour ». Le lecteur incrédule pourrait en faire la vérification ou procèder à toute autre recherche de mot ou expression biblique au moyen de ce moteur de recherche, fourni gratuitement par Bibliquest.org.
 Paradoxalement, ou mieux ironiquement, dans l’Ancien Testament (en Hébreu), avant sa mission d’expiation, les codes numériques de Jésus sont tous des multiples de 13 (voir notre Annexe 6). Par contre, dans le Nouveau Testament (en Grec), alors que le sacrifice expiatoire est déjà accompli, les noms divins deviennent tous des multiples de 8. Cette conception biblique du nombe 13 est donc conforme à son traitement kemetique dans l’Égypte antique et aux phénomènes spirituels d’ »Immaculée Conception », de renaissance et de résurrection, tels que codifiés dans le mythe égytien d’Horus et son œil (copie du mythe fournie à ce lien).

VENDREDI 13 ? cene

Fresque de la Cène par Leonardo da Vinci

Mythes nordiques antiques
Loki Selon la mythologie nordique, il y avait 12 dieux réunis pour un dîner à Valhalla, la maison du Dieu Odin. Ce dernier avait invité ses 11 plus proches amis-Dieux. Tout le monde s’amusait bien quand un 13ème convive surprise surgit, sans aucune invitation. C’était Loki, le Dieu poltron, du mal et du trouble, cruel, malveillant et aux cheveux roux. Le bien-aimé Dieu Balder tenta alors de sortir Loki de la maison. Selon la légende, une bagarre et un coup fatal de lance s’en suivirent, causant la mort de Balder. Depuis cet incident mythologique, outre la malédiction d’être 13 invités à table, l’histoire considère le nombre 13 comme hanté.  

loki
Sculpture de Loki

Frigga

Freya – déesse de l’amour et de la fertilité
Image-courtoisie de JBL Statues Cette légende nordique de Freya, où jour et nombre 13 sont réunis, semble la véritable origine ou moteur de la superstition du vendredi 13. Chez les Nordiques (Islande, Suède, Norvège et Danemark), les Teutoniques et les Germaniques, Frigga [ou Freya] était la Reine des Dieux, la déesse de la Lune et de la Mer, associée au printemps, aux chats et aux oiseaux. Vendredi était le jour consacré à son adoration. Ainsi donc, l’anglais Friday [vendredi] dérive du jour de Freya ou « Freya’s day ».
Toutefois, avec l’invasion Viking et la diffusion du Christianisme, tous les dieux païens furent bannis. Frigg sera désormais considérée comme une sorcière au chat noir et vendredi sera étiqueté malchanceux à jamais. Par ailleurs, le cycle menstruel, proche du cycle lunaire mensuel par leur durée commune d’environ 28-29 jours, vient compléter l’association de la femme et de la lune au mythe du vendredi 13. En effet, chaque année comporte en moyenne 13 mois lunaires; aussi 13 menstruations en moyenne par an. 
Freya – déesse de l’amour et de la fertilité
Image-courtoisie de JBL Statues

frigga

Mythologies grecque et romaine
 Les deux mythologies ont de grandes similitudes et les dieux y sont équivalents, aux variations de noms près. Dans tous les deux cas, le nombre 12 s’identifie à la régularité, la normale: 12 dieux dans le panthéon ou l’olympe, 12 constellations, 12 signes du zodiaque, 12 heures du jour et de la nuit, 12 apôtres de Jésus, etc. Par contre, le nombre 13, indivisible, représente l’irrégulier, le début du désordre. L’ajout de l’unité au nombre parfait 12, pour obtenir 13, signifie la rupture d’un cycle, le début d’un nouveau cycle ou la mort initiatique pour une renaissance (comme chez les Kémetiques de l’Égypte antique). Notons ici que dans le Tarot la 13ème carte est symbole de recommencement, est celle de la mort (dans le sens de début d’un nouveau cycle). Toutefois, un cycle rompu est redoutable, car il peut être source de malheur. Néanmoins, le nombre 13 reflète la puissance ou le sublime. Zeus, le 13ème dieu de l’Olympe est le Dieu des dieux, distinct des autres par sa supériorité. Partout, le 13ème apparaît souvent comme le plus puissant ou le plus sublime. Ainsi, Ulysse, le 13ème de son groupe, a échappé à l’appétit dévorant du Cyclope.

Sur le plan mathématique, et contrairement au 13, le nombre 12 est le tout premier à avoir de multiples diviseurs propres (1, 2, 3, 4, 6 et 12). Le nombre 13 est premier, divisible seulement par lui-même. Par ailleurs, depuis la Rome antique, vendredi est le jour de l’exécution des criminels condamnés à mort, d’où une populaire connotation morbide. Il est aussi curieux d’apprendre que la corde de pendaison des Vikings avait 13 nœuds ! … 
13 du Tarot

tarot

Chute de Constantinoble selon les Grecs
 Pour les Grecs, le nombre 13 est considéré malchanceux car en lien avec la chute de Constantinople, survenue le mardi 29 mai 1453. En additionnant les chiffres de cette année dramatique, on a 1+4+5+3 = 13, soit le nombre hanté.  Cette ville grecque, Constantinople fut conquise par les Turcs, sous commandement du Sultan Ottoman Mehmed II

Thèse anthropologique
 Certains anthropologues prétendent que le nombre 13 est irrégulier car les premiers êtres humains ne pouvaient compter qu’avec 12 items seuls: 10 doigts et 2 jambes. Ici, le nombre 12 serait encore la normale, comme au sens des anciennes mythologies grecque et romaine.

Références :
La Bible en texte intégral-Version J.-N. Darby par Bibliquest.org.
Dieux Horus, Oeil Oudjat, par Marie-Sophie Racine, 2001.
F. Saugeon, L’œil d’Horus, Réciproques, n°8, mars 1999.
Eye of Horus, by Robert Mills , 1999-2004.
Dreams of the Eye of Horus, by Dee Finney.
FRIGG’S FOLK, by Alec Gill.

 

 

LE CALVAIRE SAINT-FLORENTIN A GELAUCOURT (54) 7 août, 2013

Classé dans : CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES — jcn54 @ 2:11

Au sud-ouest de Vézelise, le modeste village fleuri de Gélaucourt, réputé pour ses jardins, possède un beau calvaire dédié à Saint-Florentin datant du 16 juillet 1627, comme indiqué sur le fût.

Malgré une érosion certaine, sur l’une des faces de la croix, on peut ainsi voir Saint-Florentin tenant un livre avec à ses pieds deux animaux (des cochons) rappelant qu’il est le saint-patron du bétail domestique, et en particulier des chevaux.

Sur l’autre face, on découvre le Christ sur la croix avec, de part et d’autre, Marie-Madeleine ou Saint-Jean (mutilé, étêté) et la Vierge les mains jointes.

LE CALVAIRE SAINT-FLORENTIN A GELAUCOURT (54) dans CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES 083

086 dans CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES

calvaire

calvaire1

 

 

ARAIGNEE SOL-AIR DE METALLIC’ART AU JARDIN D’EAU DE GELAUCOURT 5 août, 2013

Classé dans : ART,JARDINS ET PARCS — jcn54 @ 3:11

Je suis  Lorrain et après une vie professionnelle d’enseignant qui s’est déroulée majoritairement à Nancy, c’est en Meuse, à la campagne,  que je  vis et travaille maintenant. C’est donc dans les campagnes et villages, fermes et greniers, brocantes et vide-greniers que je  cherche ma matière première, ces vieux outils rouillés, délaissés, aux formes insolites dont l’usage même s’est aujourd’hui perdu. C’est ainsi que je découvre des « pinces à avoyer», des «  pince-monseigneur »  ou des « chignoles».  J’essaie de leur  redonner vie en créant des personnages insolites, de drôles de bêtes, sorties de l’eau ou de terre, volant, nageant, toujours stylisées, parfois à peine suggérées.

Sous les étincelles du poste à souder et les flammes de mon chalumeau, naissent alors des échassiers picorants, des hérons au dos de dentelle, des araignées-sauterelles, des coqs-lapins, et autres hybrides, que je vous invite à regarder sur ce site.

 Daniel Herbourg

ARAIGNEE SOL-AIR DE METALLIC'ART AU JARDIN D'EAU DE GELAUCOURT  dans ART 055

056 dans JARDINS ET PARCS

058

 

12345...9
 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake