Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 
  • Accueil
  • > Recherche : destruction immeuble

CA S’EST PASSE UN 23 OCTOBRE 23 octobre, 2014

Classé dans : JOUR ANNIVERSAIRE — jcn54 @ 6:15

 

beyrouth

(Destruction du QG américain à l’aéroport international de Beyrouth)

Double attentat à Beyrouth, c’est en 1983.

Le 23 octobre 1983, à 6h20 du matin, un attentat terroriste frappe le Quartier Général des forces américaines à Beyrouth, où sévit la guerre civile entre factions libanaises. L’attentat fait 241 morts. Quatre minutes plus tard, à quelques dizaines de mètres, l’immeuble « Drakkar » explose ! On compte 58 victimes parmi les parachutistes français, dont 56 de la 3ème Compagnie du 1er RCP et 2 du 9ème RCP, l’un et l’autre basés à Pamiers. Les paras français et les marines américains, fraîchement débarqués au Liban, devaient faire respecter la paix civile dans le cadre d’une mission des Nations Unies. Mais ils n’étaient préparés ni à la guerre urbaine, ni au terrorisme des « Fous de Dieu » islamistes, soutenus par la Syrie et l’Iran.

Non sans panache, le président français François Mitterrand se rend à Beyrouth dès le lendemain de l’attentat. Il planifie avec ses alliés américains des représailles sur les bases terroristes du Hezbollah, dans la plaine de la Bekaa, à l’est du Liban. Les Américains y renoncent au dernier moment et, finalement, se retirent du Liban. Mitterrand, malgré l’absence de soutien logistique américain, envoie huit avions Super-Etendard bombarder les camps d’entraînement terroristes le 17 novembre 1983. De mauvaises langues (bien informées) suggèrent que ce baroud d’honneur n’aurait fait d’autre victime qu’une chèvre et son berger.

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : destruction immeuble

DERNIER SOUFFLE 18 décembre, 2011

Classé dans : INSOLITE — jcn54 @ 7:39

L’instant magique où tout s’effondre, où un demi-siècle de vies s’écroule en gravats,

derniersouffle.jpg

juste avant que ne s’élève un énorme champignon de poussière et que le silence retombe, encore tout vibrant du fracas des explosions. La destruction d’une barre d’immeubles comme celle-ci, située dans la banlieue de Glasgow, en Écosse, constitue toujours un spectacle fascinant et émouvant. Mais l’œil humain, aussi attentif soit-il, ne pourra jamais capter ce que montre ce cliché : la seconde exacte où les 100 kilos d’explosifs, judicieusement positionnés, réussissent à scier la barre en son milieu et par son sous-sol, en un seul souffle d’une précision chirurgicale stupéfiante.

 

 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake