Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 
  • Accueil
  • > Recherche : eglise st lo

ÉGLISE RUPESTRE DE VALS LES BAINS (07) 29 mai, 2017

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 6:05

vals

VALS1

VALS2

L’église Notre-Dame de Vals est une église semi-rupestre, dont la partie la plus ancienne, date du Xe siècle. Elle a été construite sur les lieux d’un culte ancien dont l’origine remonte probablement à plus de 2000 av. J.-C.

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : eglise st lo

L’ABBAYE DE BRENTOME DANS LA DORDOGNE 18 mai, 2017

Classé dans : CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES — jcn54 @ 7:05

Le parcours troglodyte dans les grottes situées derrière l’abbaye permet de comprendre le processus de création de la ville. Un cheminement historique s’effectue à l’aide d’un livret guide et de panneaux disséminés tout au long des 600 mètres environ du circuit. On visite les vestiges du premier monastère bénédictin de Brantôme (VIIIe siècle) creusé dans la falaise calcaire en partie dissimulée par les bâtiments conventuels : habitations, pigeonniers, fontaine miraculeuse dédiée à saint Sicaire, dont les reliques sont conservées dans l’abbatiale, et l’énigmatique grotte dite du Jugement Dernier et ses deux bas-reliefs monumentaux. L’abbaye fondée par Charlemagne fut détruite par les Normands et reconstruite aux XIe et XVIIIe siècles. A l’intérieur, un escalier monumental du XVIIe et une charpente en coque de bateau renversée. L’église abbatiale, construite aux XIIe-XIIIe siècles, mélange des bas-reliefs romans et gothiques en pierre et présente deux panneaux de bois polychromes sculptés du XVe. Visite couplée avec le Musée Fernand Desmoulin, (peintre-graveur de la fin du XIXe siècle).

BRANTOME

BRANTOME1

BRANTOME2

BRANTOME3

BRANTOME4

BRANTOME5

BRANTOME6

BRANTOME7

BRANTOME8

BRANTOME9

BRANTOME10

BRANTOME11

BRANTOME12

BRANTOME13

BRANTOME14

BRANTOME15

BRANTOME16

BRANTOME17

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : eglise st lo

BASILIQUE DU SACRE-CŒUR DE MONTMARTRE 17 mai, 2017

Classé dans : CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES — jcn54 @ 9:01

La basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, dite du Vœu national, située au sommet de la butte Montmartre, dans le quartier de Clignancourt du 18e arrondissement de Paris, est un édifice religieux parisien majeur, « sanctuaire de l’adoration eucharistique et de la miséricorde divine » et propriété de l’Archidiocèse de Paris1.

La construction de cette église, monument à la fois politique et culturel, suit l’après-guerre de 1870. Elle est déclarée d’utilité publique par une loi votée le 24 juillet 1873 par l’Assemblée nationale de 1871. Elle s’inscrit dans le cadre d’un nouvel « ordre moral »2 faisant suite aux événements de la Commune de Paris, dont Montmartre fut un des hauts lieux. Avec près de onze millions de pèlerins et visiteurs par an, c’est le second monument religieux parisien le plus visité après la cathédrale Notre-Dame de Paris3.


Adresse : 35 Rue du Chevalier de la Barre, 75018 Paris
Styles architecturaux : Architecture romaine, Architecture byzantine 
MONTMARTRE
MONTMARTRE1
MONTMARTRE2
MONTMARTRE3
MONTMARTRE4
MONTMARTRE5

Image de prévisualisation YouTube

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : eglise st lo

LE JARDIN DES HERBES (26) 2 mai, 2017

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 7:52

Situé à l’aplomb de l’église et au pied des remparts de La Garde-Adhémar un village classé « plus beau village de France », le Jardin des Herbes créé en 1990 par Danielle Arcucci est aujourd’hui labellisé « Jardin remarquable ». Ce jardin où sont cultivées, inventoriées, étiquetées plus de 200 espèces de plantes aromatiques et médicinales est organisé en deux parties distinctes :

Sur la partie supérieure du Jardin des Herbes, un grand nombre de plantes médicinales, utilisées encore aujourd’hui, sont disposées en carrés. Les plantes sont classées par thème selon les usages : voies respiratoire, système digestif, système nerveux… Des étiquettes de couleurs différentes permettent d’identifier chaque plante en fonction de ses vertus thérapeutiques. Un peu plus loin, en contre bas, place au jardin des plantes de collection… Un mûrier blanc en marque l’entrée : sauges, lavandes, géraniums et autres plantes aromatiques sont ainsi disposées au gré des parterres délimités par des bordures de buis…

Le tout réparti sur 3000 m2 de terrasses, où la botaniste passionnée a créé des ambiances propices à la flânerie : une pergola où faire une halte au milieu des roses, une cascade d’eau fraîche, et, au détour d’un sentier, un petit banc de pierre installé spécialement pour les amoureux. L’agencement des terrasses, les parfums qui se dégagent, les couleurs qui se succèdent et s’harmonisent entre elles,… tout se fond dans le paysage, ouvrant sur un superbe panorama.

HERBES2

HERBES

HERBES1

HERBES3

HERBES4

HERBES5

HERBES6

HERBES7

HERBES8

HERBES9

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : eglise st lo

ÇA S’EST PASSE EN 2015 17 avril, 2017

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 7:56

Mexique : une église du XVIe siècle surgit des eaux après une sécheresse

C’est une apparition pour le moins surprenante. Une église du XVIe siècle submergée dans un lac du Chiapas, dans le sud du Mexique, a surgi des eaux à la faveur de la forte sécheresse qui touche la région.

Comment expliquer ce phénomène ? L’église de Santiago Apostol, construite par des frères Dominicains il y a cinq siècles, avait été submergée par les flots en 1966, lors de la construction d’un barrage hydroélectrique sur la rivière Grijalva. Entre 1.000 et 2.000 indigènes appartenant à l’ethnie zoques de Quechula avaient alors été déplacés et le village inondé. 

EGLISE

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : eglise st lo

IMAGES DE NOËL 17 décembre, 2016

Classé dans : NOEL — jcn54 @ 9:54

La voute de l’église Marktkirche à Hanovre (Allemagne)

voute2

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : eglise st lo

HEPHAISTHEION A ATHENES 9 novembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 9:43

Il est l’un des temples les mieux conservés du monde grec, l’Héphaïstéion ou Théséion (il doit cette dénomination à l’hypothèse selon laquelle le temple aurait abritait les restes de Thésée) était dédié au culte du dieu Héphaïstos.

Situé au nord-ouest de l’agora d’Athènes, en haut de la colline Colonos Agoraios, ce temple dorique faisait partie du projet de reconstruction d’Athènes décidé par Périclès, après l’invasion Perse. Construit entre 449 et 415 avant Jésus-Christ, le temple doit sa remarquable préservation au fait qu’il ait servi d’église orthodoxe grecque jusqu’en 1834. Il possède encore de très belles frises et des sculptures en bon état de conservation.

HEPHA

HEPHA1

HEPHA2

HEPHA3

HEPHA4

HEPHA5

HEPHA6

HEPHA7

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : eglise st lo

L’OSSUAIRE DE SCHORBACH (57) 2 septembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 8:43

Situé dans le cimetière à proximité de l’Eglise, l’ossuaire de Schorbach est l’un des vestiges d’architecture médiévale les plus intéressants de la région. Ancienne paroisse mère de Bitche, l’ossuaire de Schorbach aurait été construit aux environs de 1125. L’architecture de l’édifice actuel daterait du 15ème siècle. La belle colonnade romane (chacune étant d’un style différent) témoigne du soin extraordinaire consacré à cette époque à la construction des ossuaires. L’ossuaire est rempli de plus de 100 m3 d’ossements et de centaines de crânes. Il est l’un des premiers édifices du Pays de Bitche à avoir été déclaré Monument Historique en 1889.

OSSUAIRE

OSSUAIRE1

OSSUAIRE2

OSSUAIRE3

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : eglise st lo

LA CHAPELLE DE L’ERMITAGE FRÈRE JOSEPH AU VENTRON (88) 29 août, 2016

La chapelle de l’Ermitage Frère Joseph est un bâtiment classé aux monuments historiques, construit par les Véterats en 1757 pour l’Ermite Frère Joseph. Elle est située au pied des pistes du domaine skiable de Ventron.

JOSEPH

JOSEPH1

JOSEPH2

JOSEPH3

On attribue à ce pieux homme de nombreuses guérisons, comme en témoignent les ex-voto visibles sur place. Le 22 avril 1909, faisant suite à la bénédiction de deux plaques en granit apposées sur les murs des deux églises de Ventron et Cornimont, le pape Léon XIII décrétait Frère Joseph vénérable. Ses reliques sont conservées dans un cercueil de verre placé dans la sacristie de l’église.

JOSEPH4

JOSEPH5

JOSEPH6

JOSEPH7

JOSEPH8

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : eglise st lo

LE CHÂTEAU FORT DE MOUSSON (54) 8 août, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 7:21

Au sommet de la montagne de Mousson, couronnée de nos jours par les ruines imposantes de la forteresse du moyen âge, se trouvaient jadis un château-fort, un village, une église paroissiale et une chapelle castrale.

Le château date sans aucun doute d’une très-haute antiquité : les débris romains qu’on y a retrouvés, à diverses époques, ont fait penser qu’une station fortifiée avait existé sur ce point, et, de conjectures en conjectures, on est venu à prétendre que le nom latin Monsio n’était qu’une abréviation du nom primitif Mons Jovis.

Dès le XIe siècle, le château de Mousson joue un rôle important dans l’histoire du pays. A Louis de Montbéliard succède Thierry II, qui reporte le titre de comte de Mousson dans la maison de Bar, d’où il était sorti par le mariage de Louis avec Sophie, fille de Frédéric II.

En 1113, l’empereur Henri V, ayant fait prisonnier le comte Renaud Ier, successeur de Thierry, vint assiéger le château de Mousson. La comtesse Gillette, fille du comte Sigfrid de Briey, y était enfermée. Elle résista bravement aux efforts des troupes impériales. Henri V fit alors planter une potence devant le château et menaça la comtesse de faire pendre son mari si elle ne rendait la place. Dans la nuit même, Gillette accoucha d’un fils, depuis le comte Hugues, et le lendemain elle fit dire à l’empereur qu’il y avait un nouveau comte de Bar, et qu’il fit de l’ancien ce qu’il voudrait. Le monarque, furieux, allait faire pendre le comte Renaud, mais tous les seigneurs qui l’accompagnaient intercédèrent si bien pour le prisonnier, qu’il eut la vie sauve.

En 1492, un accident mit le feu au magasin à poudre du château de Mousson, qui fut presque entièrement brûlé. On le rétablit, et en 1567, il donna asile au prince de Condé et à l’amiral de Coligni. Il subit enfin le sort de toutes les places fortes de la Lorraine et fut démoli par les Français, en 1670.

MOUSSON

MOUSSON1

MOUSSON2

MOUSSON3

MOUSSON4

 

12345...26
 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake