Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 

ŒUVRES D’ART CÉLÈBRES 13 juin, 2017

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 9:32

PEINTURE CÉLÈBRE PAR GRANT WOOD

AMERICAN GOTHIC

American Gothic est une peinture célèbre, parodiée de nombreuses fois et qui a été consacrée par la culture populaire, immédiatement reconnaissable par la plupart des Américains comme une œuvre classique du 20ème siècle.

Les principaux personnages dans le tableau sont un vieux paysan tenant une fourche – qui symbolise probablement son rôle d’ouvrier – et une femme à ses côtés, qui peut être vue comme sa fille ou sa sœur. L’homme porte une salopette et un manteau sombre. La femme porte un tablier typique du 19ème siècle, qui semble symboliser son rôle principalement domestique, avec une robe noire en-dessous. Son col est blanc et orné d’un petit pendentif. Derrière les personnages se tient une maison de couleur claire et ce qui semble être une grange à côté. Quelques arbres sont visibles plus loin en arrière-plan. La sœur de Wood et son dentiste ont servi de modèles pour les personnages.

INSPIRATION
Wood traversait l’Iowa en voiture, essayant de trouver une sorte d’inspiration artistique, quand il est passé devant la maison Dibble, une ferme construite dans le style architectural gothique. Il trouva la maison intéressante et selon son frère, l’aurait croquée à son premier passage. Wood considérait la maison comme ayant un style très« papier mâché » et pensait que sa fenêtre de style gothique paraissait absurde par rapport au reste de la demeure. Il demanda la permission aux propriétaires de peindre la maison et en fit une esquisse à l’huile avec une forme légèrement différente, avec un toit plus raide et un aspect plus allongé du bâtiment. Ces modifications artistiques sont prises en compte dans la maison d’American Gothic. C’est ainsi que la maison est en fait le sujet principal de la peinture, alors qu’elle se trouve en arrière-plan.

ACCUEIL CRITIQUE
Grant Wood a finalement participé à un concours organisé par l’Institut d’Art de Chicago. Alors que les juges éprouvaient des difficultés à prendre le tableau au sérieux, ils furent finalement convaincus par un des mécènes du musée de récompenser le tableau par une médaille de bronze. L’Institut d’Art de Chicago acheta également la peinture, qui y reste encore à ce jour.

Le tableau fut bientôt photographié et fit le tour des médias locaux. Alors que son accueil fut globalement positif, plusieurs critiques se sont élevées parmi les habitants de l’Iowa, qui ont trouvé qu’ils y apparaissaient essentiellement comme des ploucs puritains de la campagne. Wood a affirmé que telle n’était pas son intention et qu’au contraire, il admirait les habitants de l’Iowa qu’il voulait représenter dans son tableau.

La peinture fut largement saluée par la critique, bien que beaucoup pensèrent qu’il s’agissait d’une parodie, d’une tentative de représentation de l’Amérique rurale sous un prisme négatif, qui était à la mode dans les mondes artistique et littéraire. Malgré tout, ce n’était pas son intention originelle, puisque Wood lui-même appréciait la vie à la campagne.

OEUVRES

 

 

MAISON ÉTRANGE 18 mai, 2017

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 7:04

Au cœur de la chaîne des Tatras en Slovaquie se dresse cet étrange cube qui semble être tombé du ciel. Il s’agit en réalité d’un projet de construction d’un refuge de montagne destiné à accueillir les randonneurs et autres amateurs de sports d’hiver.
Il a été imaginé par l’Atelier 8000, un studio installé à Prague. Tel un bloc de glace qui aurait survécu à la fonte d’un glacier, ce refuge futuriste sera construit de façon à ce que ses parois ne soient ni verticales, ni horizontales. Fort heureusement, à l’intérieur, le sol sera bien droit, mais donc en décalage avec les murs et les fenêtres, pour un résultat très impressionnant ! Enfin, ce refuge ultra-design a été pensé passif et durable et sera en partie recouvert de panneaux photovoltaïques

le refuge de montagne « cube »

MAISONS26

 

 

 

LE TEMPLE DE ZEUS A OLYMPIE (GRECE) 11 novembre, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 9:48

Le temple resta un des plus importants lieux de culte panhellénique durant près de neuf siècles de 456 av. J.-C. à 397 apr. J.-C. (date de l’interdiction des jeux par l’empereur Théodose), puis il fut complètement détruit par un tremblement de terre au VIe siècle apr. J.C. et les ruines furent recouvertes par la boue de l’Alphée jusqu’au XVIIIe siècle (en 1776) où l’archéologue anglais Richard Chandler localisa le site. Des fouilles systématiques furent entreprises à la fin du XIXe pendant six ans, puis poursuivies après 1936 jusqu’en 1966. Pour se faire une idée exacte du temple, il faut confronter les résultats des fouilles archéologiques au texte que Pausanias écrivit après son séjour en Élide au IIe siècle après J.-C.

Extérieur

Aucune des colonnes hautes de plus de 10 mètres n’est debout aujourd’hui à cause de plusieurs tremblements de terre et d’inondations provoquées par le changement de cours des deux rivières le Kladéos et l’Alphée.
C’était un temple périptère (une rangée de colonnes entourait le bâtiment) dont l’entrée était à l’est, ainsi la lumière pouvait éclairer le pronaos (vestibule) et parvenir le matin jusqu’au naos (l’endroit le plus sacré où au fond siégeait la statue du dieu).
Les fouilles archéologiques ont mis à jour des fragments de métopes des frontons du pronaos et de l’opisthodome (littéralement « chambre de derrière » ; lieu où l’on entrepose le trésor du dieu et les offrandes qui lui sont faites ; il n’y a pas de communication avec le naos) qui mettent en scène les travaux d’Héraklès. On peut voir actuellement ces vestiges au musée du Louvre..
Le fronton Est mettait en scène les préparatifs de la course de char qui opposa, dit la légende, Œnomaos et Pélops pour la main d’Hippodamie. Au centre de cette composition se dresse Zeus.
Le fronton Ouest représente la bataille des Centaures contre les Lapithes. Au milieu du fronton se tient Apollon. La reconstitution de ces deux frontons est actuellement présentée au musée d’Olympie. De rares traces de couleurs sont visibles au niveau des yeux et des cheveux de certaines figures. Voir sur le site de l’université de Richmond, quelques images des frontons.
Le sommet du temple devait dépasser 22 mètres, les tuiles du toit étaient en marbre.

Intérieur

Une double colonnade dorique supportait au nord et au sud la structure en bois du plafond du naos sur deux niveaux.

temple ol

templeol2F

Fronton est (ensemble)

templeol3

 

 

LE BON MOMENT 12 octobre, 2016

Classé dans : INSOLITE — jcn54 @ 8:25

Une seconde trop tôt ou trop tard et cette photos n’aurait pas été aussi insolite.

LE BON MOMENT  dans INSOLITE photo-bon-moment-35

 

 

I AM SINGING IN THE RAIN 31 août, 2016

Classé dans : INSOLITE — jcn54 @ 6:36

Le photographe Max Ellis a des écureuils dans son jardin à Teddington en Angleterre. Il s’amuse naturellement à les photographier.
A l’aide de beurre de cacahuète, il a réussi à attirer un écureuil vers un jouet parapluie. L’animal curieux s’est intéressé à l’objet pendant quelques minutes. Comme la pluie s’intensifiait, l’écureuil s’est abrité sous le parapluie. Il n’est pas resté longtemps à l’abri, mais assez pour avoir quelques jolies photos.

RAIN

 

 

NOUVELLE STAR 27 août, 2016

Classé dans : INSOLITE — jcn54 @ 6:45

Wally est un lapin angora anglais qui vit dans le Massachusetts aux Etats-Unis.Il a des oreilles qui ressemblent à des ailes d’ange.
Wally est devenu célèbre après que son propriétaire Molly ait posté des photos de lui sur Instagram. Le lapin va fêter son premier anniversaire dans un mois.

WALLY

 

 

UN CHAT QUI A DU LION 13 août, 2016

Classé dans : INSOLITE — jcn54 @ 8:12

Ce chat ressemble à un lion avec son regard et sa crinière. Cette photo intitulée Blue Lion a été prise par Robert Sijka.

lion

 

 

SOUVENIRS DE CHINE 25 juillet, 2016

Classé dans : RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 6:29

Photos de Chine lors de mon voyage en 2008.

La Grande Muraille

Vers 220 av. J.-C., Qin Shin Huang entreprit de réunir des tronçons de fortifications existants pour en faire un système défensif cohérent contre les invasions venues du nord. Poursuivis jusque sous les Ming (1368-1644), ces travaux ont produit le plus gigantesque ouvrage de génie militaire du monde. Son importance historique et stratégique n’a d’égale que sa valeur architecturale.

Grand ouvrage défensif militaire voulu par une succession d’empires chinois, la Grande Muraille fut construite en continu du IIIe siècle avant J.-C. au XVIIe siècle après J.-C. à la frontière nord du pays. Totalisant plus de 20 000 km de long, elle commence à l’est à Shanhaiguan, dans la province du Hebei, et se termine à Jiayuguan, dans la province orientale du Gansu. Sa partie principale se compose de murs, de pistes cavalières, de tours de guet et d’abris, et longe des forteresses et des cols sur son parcours.

La Grande Muraille reflète les conflits et les échanges entre les civilisations agricoles et nomades de la Chine antique. Elle témoigne physiquement, et de manière significative, de la stratégie politique à long terme et des impressionnantes forces militaires et défensives nationales des empires centraux de la Chine antique, tout en offrant un exemple remarquable d’architecture, de technologie et d’art militaires. Elle revêt une importance sans pareille comme symbole national de la préservation de la sécurité du pays et de ses habitants.

2

3

6

4

Image de prévisualisation YouTube

 

 

REPOS

Classé dans : INSOLITE — jcn54 @ 6:28

Un pygargue à tête blanche volait tranquillement quand une corneille est venue se reposer sur son dos.

CORNEILLE

Les photos ont été prises par le photographe Phoo Chan à Seabeck dans l’état de Washington. Il explique que les corneilles ont pour habitude d’agresser les autres oiseaux pour les chasser de leur territoire, mais ce n’était pas le cas ici. C’était une rencontre tout à fait amicale. La corneille s’est posée quelques secondes sur le dos de l’aigle qui n’a pas semblé être dérangé.

Elle voulait peut-être simplement se reposer ou profiter d’un transport gratuit .

 

 

TU T’ES VU QUAND T’AS BU ? 18 juillet, 2016

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 7:17

Marcos Albert, un photographe brésilien, s’est amusé à photographier ses amis après avoir bu 1, 2 puis 3 verres de vin.
Il les a invités à venir dans son studio pour une séance photo. La première photo a été prise à leur arrivée, puis une photo à chaque verre bu.
Après avoir vu toutes les photos, on peut dire que le vin sait détendre les gens et leur donner le sourire. 

BU

 

12345...17
 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake