Jean Claude's news

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

 
  • Accueil
  • > Recherche : voute romane

VILLAGE DE FRANCE 26 janvier, 2015

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 7:25

Bargème (Photo Frédéric D. sur http://www.photos-provence.fr) : perché à plus de mille mètres d’altitude, au sommet d’un piton rocheux, le plus haut village du Var entre Provence et Alpes, est dominé par son château médiéval.

bargeme

On pénètre dans la cité par la porte de Garde qui s’ouvre dans les remparts, puis on découvre les petites rues anciennes, les voûtes, les venelles bordées de maisons souvent fleuries. Dans l’église romane du village se trouve un très beau retable représentant le Martyre de St Sébastien. Sur l’esplanade du château des Sabran de Pontevès du XIIe  siècle, la chapelle dédiée à Notre Dame des Sept Douleurs fut achevée en 1608. Elle rappelle le jour de fâcheuse mémoire en 1595, où le seigneur du lieu Antoine de Pontevès, fut égorgé par les villageois au cours d’une messe. Pour préserver le silence et le charme de ce merveilleux village, la municipalité a eu la bonne idée d’interdire la circulation automobile.

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : voute romane

VILLAGE DE FRANCE 24 janvier, 2015

Classé dans : Non classé — jcn54 @ 8:43

BALAZUC

balazuc

Perchée sur sa falaise en surplomb de l’Ardèche, l’ancienne place forte des « Seigneurs de Balazuc » a gardé de nombreuses traces de son passé médiéval : dédale de ruelles tortueuses, passages voûtés sont, avec le château, l’église romane fortifiée et les portes d’enceinte, le décor originel du village.

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : voute romane

LA TOUR ROMANE DE DOMEVRE (54) 17 mars, 2014

Classé dans : LORRAINE,RENCONTRES AU HASARD DE NOS BALADES — jcn54 @ 7:19

Les murs de la tour ont 1,20 m d’épaisseur à la base et 1 m à la partie supérieure. La tour était un peu plus élevée qu’aujourd’hui (1 m environ) ; elle est percée de quatre fenêtres romanes en pierre calcaire du pays. A l’ouest, la fenêtre est très simple, les trois autres sont doubles mais il leur manque actuellement la colonne médiane, surmontée d’un chapiteau sur lequel venaient s’appuyer les deux arcs qui se rejoignaient au milieu. Enfin on accédait à la tour, en se servant simplement d’une échelle, par une ouverture qui existe encore au-dessus et à droite de la voûte qui prenait jour dans l’église.

TOUR ROMANE DOMEVRE 006

TOUR ROMANE DOMEVRE 008

TOUR ROMANE DOMEVRE 004

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : voute romane

EGLISE NOTRE-DAME DU BON SECOURS ET DE SAINT-LOUIS A VERDON SUR MER (33) 5 septembre, 2011

Classé dans : CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES — jcn54 @ 7:50

C’est à la demande répétée de marins, de capitaines de navires et des pilotes de l’estuaire qu’un édifice
      religieux va être établi au Verdon, à cette pointe de sable trop éloignée de Soulac pour que ces fidèles
      de passage puissent s’y rendre sans perte de temps pour recevoir un secours spirituel. L’avancée des  
      sables rend la liaison entre les deux bourgs très aléatoire.

La population du Verdon s’accroissant, Le Verdon devient paroisse en 1849. La chapelle devenant trop petite, on décide plus tard 
        de construire une nouvelle église qui est achevée en 1872.

Il s’agit d’un édifice copié du style roman, avec transept et voûtes en croisées. Le clocher, au portail, est copié du gothique. Il s’élève 
       à 38 mètres, la flèche de 15 mètres reposant sur une tour carrée qui mesure 23 mètres de hauteur et 5 mètres de côté. L’abside ,
       romane, est en hémicycle à deux étages dont le premier est aveugle. Le second est percé de cinq fenêtres.

egliseverdon.jpg

soulacsurmer079.jpg

soulacsurmer080.jpg

soulacsurmer087.jpg

soulacsurmer088.jpg

soulacsurmer090.jpg

soulacsurmer091.jpg

soulacsurmer094.jpg

soulacsurmer097.jpg

soulacsurmer100.jpg

soulacsurmer101copie.jpg

soulacsurmer102.jpg

soulacsurmer098.jpg

soulacsurmer105.jpg

soulacsurmer106.jpg

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : voute romane

LA CHAPELLE SAINT JAOUA A PLOUVIEN (29) 23 janvier, 2011

Classé dans : CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES — jcn54 @ 9:38

Édifiée sur les vestiges d’une construction romane, la chapelle est bâtie en plusieurs étapes échelonnées sur deux siècles. Elle est dédiée à saint Jaoua, qui est l’un des compagnons de saint Paul-Aurélien, venu d’Angleterre pour s’installer en Armorique au vie siècle. Jaoua vient à Plouvien et y construit deux ermitages : le premier à l’emplacement de la chapelle et le second, plus grand, au lieu-dit Minihy, monastère. Devenu co-évêque de Léon, il serait mort à Brasparts. Il est vénéré lors du pardon annuel du mois de mai.

L’ossuaire de Saint Jaoua est de style gothique. Il a huit arcades et est adossé au côté sud de la nef de la chapelle. Il se caractérise par le fait qu’il appartient à la masse même de l’édifice.

bretagne5.jpg

bretagne4.jpg

 

bretagne3.jpg

bretagne6.jpg

bretagne2.jpg

jaoua1.jpg

Tombeau de Saint Jaoua

joua3.jpg

jaoua2.jpg

Elle comporte une nef, deux chapelles formant transept et un chevet plat, le tout couvert de voûtes lambrissées. Les entraits sont décorés de figures monstrueuses. Les sablières sont sculptées et ornées d’armoiries. A l’intérieur se trouve un tombeau en granit avec un gisant représentant Saint-Jaoua. Le porche méridional abrite des statues en bois représentant les Evangélistes surmontés des animaux symboliques. Le portail est surmonté d’un pignon à crochets et d’une petite porte à accolade. Vers l’ouest, un ossuaire est adossé au mur de la nef. La sacristie est une adjonction du 17e siècle. De cette même époque date la fontaine située à l’ouest du cimetière. Ce dernier contient deux calvaires, un du 15e siècle, l’autre moderne.

jaoua.jpg

Carte postale ancienne

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : voute romane

L’EGLISE SAINT LAURENT DE AUBENAS (07) 18 novembre, 2010

Classé dans : CHAPELLES, EGLISES, CATHEDRALES — jcn54 @ 9:52

Une beauté repliée sur elle même

L’Église Saint Laurent de Aubenas est construite au cœur de la vieille ville.
Elle est presque entièrement enclavée dans des constructions environnantes.
Sa façade d’entrée butte brutalement sur la rue sans réel parvis, sans non plus s’annoncer comme la plupart des édifices de son importance.
Un second portail latéral est si discret qu’on passe devant sans le voir. On pourrait penser une entrée d’immeuble anodin. Seul une petite statue de la Vierge au dessus du portail annonce la vocation du lieux.
Mais la façade principale, de style néo roman du XIXeme siècle est de toute beauté et reprend les canons esthétique de l’architecture romane sans fioriture ni interprétation fantaisiste.
L’intérieur de l’Eglise est très sombre car elle est enserrée de constructions sur les cotés, ainsi seuls des vitraux en partie haute de la nef apportent un peu de clarté. L’intégralité de la nef et des bas cotés sont remplis de bancs, pas un espace de libre !
On se sent un peu étouffé par cette surcharge de mobilier et ce manque de vide. Mais sûrement qu’à un moment de son histoire ils avaient toute leur utilité.
Le chœur comprend de riches stalles et mobilier de style baroques très opulent. L’ensemble de ces éléments est en bois sombre laissé à nu sans stucs ni dorures. Ainsi ils sont peu mis en valeur dans la semi obscurité ambiante et ce ne sont pas les veilleuses en bronze doré qui permettent d’en apprécier toute la richesse de la sculpture pourtant d’un grand raffinement.De fine et délicates tribunes filent entre les imposants piliers qui soutiennent la lourde voûte à croisée d’ogives. Elles sont peu élevées et rendent bien leur lourdeur et robustesse d’ensemble. Ainsi les gardes corps en ferronneries très ajourées des tribunes jouent tout en contraste.

L’atmosphère est propice au recueillement ou simplement pour venir y chercher un peu de quiétude et de fraîcheur après une visite de la ville mouvementée durant un été caniculaire.

L’Eglise est ouverte tous les jours et la visite libre et gratuite.

nv04058.jpg

nv04059.jpg

nv04060.jpg

nv04073.jpg

 nv04091.jpg

nv04092.jpg

nv04094.jpg

nv04096.jpg

nv04064.jpg

nv04065.jpg

nv04066.jpg

nv04067.jpg

nv04068.jpg

nv04069.jpg

nv04070.jpg

Elle fut détruite durant les guerres de religion, et reconstruite en 1612 sous l’ordonnance de Marie de Médicis. A l’intérieur, les boiseries datent du XVIIIème ; elles proviennent de l’ancien Couvent des Jésuites. Chapelle Saint Clair du XVè siècle (Chapelle des Martyrs). Quant à la façade, elle est récente (XIXè siècle).

 

 
 

www.tofik.com |
MANGA |
agbar |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Toutitest
| randoactu2010
| Le Blog Du Snake